Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Une nouvelle aide humanitaire de la Commission européenne est en passe d'être versée au Pakistan pour aider les victimes des dernières inondations

Commission Européenne - IP/11/1038   16/09/2011

Autres langues disponibles: EN DE BG

Commission européenne – Communiqué de presse

Une nouvelle aide humanitaire de la Commission européenne est en passe d'être versée au Pakistan pour aider les victimes des dernières inondations

Bruxelles, le 16 septembre 2011 – La Commission européenne va débloquer une aide d'urgence de 10 millions € pour aider les victimes des inondations de mousson au Pakistan. Plus de 200 personnes ont déjà disparu dans cette catastrophe, et plus de 280 000 habitants ont été obligés de se réfugier dans les quelque 2 000 camps établis pour accueillir les personnes déplacées à l'intérieur du pays. L'aide humanitaire de la Commission servira à apporter aux victimes des abris, des denrées alimentaires, de l'eau et des soins de santé.

«Comme l'année dernière, les pluies torrentielles ont provoqué d'énormes inondations. J'ai vu moi-même, l'an dernier, les conséquences catastrophiques de ces pluies pour les habitants, leurs maisons et leurs cultures. Et j'ai bien peur que la même chose ne se reproduise cette année. Notre aide est donc de nouveau nécessaire et nous répondrons aux appels des populations touchées», a déclaré Mme Kristalina Georgieva, membre de la Commission européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises.

Les pluies torrentielles, qui ont débuté en août, sont en train de provoquer une nouvelle catastrophe, après les inondations record qui ont ravagé le pays l'été dernier. Les sources gouvernementales évaluent à 5 millions le nombre de personnes touchées à ce jour, principalement dans 22 des 23 districts du Sindh. Plus de 1,2 million de maisons et 1,6 million d'acres de terres agricoles sont gravement endommagés.

Le gouvernement pakistanais a réclamé l'aide de l'Union européenne et des Nations unies pour l'aider dans cette situation d'urgence qui évolue rapidement. Islamabad a confirmé le besoin urgent de tentes, de pastilles et d'équipements de purification de l'eau, de pompes pour le pompage de l'eau et de médicaments. Vu l'ampleur de la demande et en fonction des résultats de l'évaluation en cours des besoins, entreprise conjointement par les autorités pakistanaises et les NU, le Centre de suivi et d'information de la Commission a aussi invité les États participants au mécanisme de protection civile à participer à la fourniture des articles demandés, dans la mesure de leurs possibilités.

«J'ai déjà pris contact avec Valérie Amos, la coordinatrice de l'aide d'urgence des Nations unies, pour l'assurer de notre collaboration et de notre soutien total, particulièrement en faveur de l'Organisation de coordination de l'aide humanitaire. Nous voulons nous assurer que l'aide que nous pouvons apporter atteindra bien ceux qui en ont le plus besoin, conformément à nos principes humanitaires», a ajouté Mme Georgieva.

L'aide humanitaire de la Commission européenne est uniquement accordée si un accès indépendant, illimité et total aux régions et aux populations dans le besoin lui est garanti, et à condition qu'elle puisse réaliser, en toute indépendance, une évaluation, un contrôle et un suivi du projet à financer.

Contexte

En juillet 2010, une région du Pakistan s’étendant de la frontière chinoise, au nord, à la mer d’Oman, au sud, a été touchée par les pires inondations de mémoire d’homme. Plus de 1985 personnes sont mortes. Le cœur agricole du pays a été dévasté et les infrastructures publiques et privées ont été fortement endommagées.

Cette catastrophe s'est produite peu après un conflit armé qui a provoqué le déplacement de près de trois millions de personnes en 2009. Une mobilisation internationale énorme s'est formée depuis un an. La communauté humanitaire a apporté de la nourriture à 7 millions de personnes, de l'eau potable à 8 millions et des médicaments à 12 millions. Les inondations ont tué les troupeaux, détruit les récoltes, endommagé les infrastructures et d'autres moyens de subsistance dans des proportions sans précédent.

L'intervention humanitaire de l'Union européenne après les inondations de l'an dernier a atteint le montant généreux de 423 millions € (150 millions € provenant de la Commission européenne et 273 millions € des États membres). Une aide humanitaire supplémentaire d'un montant de 88 autres millions € a suivi en 2011 (76 millions € provenant de la Commission européenne et 12 millions € des États membres).

Parallèlement à son aide humanitaire, la Commission fournit au Pakistan une aide au développement d’un montant de 425 millions € sur la période 2007-2013. Les activités financées concernent principalement le développement rural/la gestion des ressources naturelles et l’éducation/la gestion des ressources humaines. La réduction des risques de catastrophe et la préparation aux catastrophes font partie intégrante de l’exécution de ces fonds.

L’aide au développement fournie par l’UE au Pakistan sur la période 2009-2013, provenant à la fois du budget de l’UE et des États membres, dépasse les 2,4 milliards €, ce qui représente environ 30 % du total de l’aide annuelle au pays.

Pour de plus amples d'informations

Site internet de la commissaire Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm

Aide humanitaire de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Personnes à contacter :

David Sharrock (+32 2 296 89 09)

Irina Novakova (+32 2 295 75 17)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site