Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/10/987

Bruxelles, le 20 juillet 2010

Politique antiterroriste de l'UE: la Commission expose les principales réalisations et les défis à venir

La Commission européenne a adopté aujourd'hui une communication dans laquelle elle dresse le bilan des principaux outils mis en place jusqu'à présent dans le cadre de la stratégie européenne de lutte contre le terrorisme. La communication décrit les réalisations ainsi que les défis et initiatives prévus, jetant ainsi les fondements d'une stratégie, plus vaste, pour la sécurité intérieure, qui est planifiée pour cet automne.

Mme Cecilia Malmström, Commissaire chargée des affaires intérieures, a indiqué ce qui suit: «Le nombre total d'attentats et d'arrestations terroristes est heureusement en diminution au sein de l'Union, mais, dans le même temps, les méthodes et la propagande terroristes évoluent et prennent de nouvelles formes. Nous devons nous assurer que nous pouvons faire face à ces nouvelles menaces. Je présente aujourd'hui un aperçu détaillé des réalisations de l'UE en la matière ainsi que des défis futurs. Il constituera un élément important de la stratégie pour la sécurité intérieure de l'UE que je présenterai à l'automne.»

La liste est donc ainsi dressée des mesures en vigueur visant à la prévention, à la protection, à la poursuite et à la réaction contre les menaces terroristes, en mettant en évidence les efforts destinés à lutter contre la propagande et le recrutement terroristes, les mesures visant à empêcher les attentats à l'explosif ainsi que la prévention des menaces chimiques, biologiques et nucléaires. La communication souligne aussi les défis à venir que constituent des questions comme la radicalisation ainsi que la gestion des crises et la réaction à celle‑ci.

Voici quelques exemples des réalisations et des défis que la communication met en exergue:

  • En 2008, la Commission européenne a modifié la décision‑cadre relative à la lutte contre le terrorisme afin de traiter plus en détail différents aspects de la stratégie antiterroriste, notamment la manière dont les terroristes utilisent l'internet pour la communication, le financement, la formation, le recrutement et la propagande. La Commission va désormais intensifier les actions engagées dans ce domaine. L'une des futures mesures consistera à réexaminer la stratégie européenne de lutte contre la radicalisation et le recrutement qui est déjà en place. Une communication sur cette question sera présentée en 2011.

  • La Commission a mis au point un plan d'action européen de 50 actions concrètes pour minimiser le risque d'attentat à l'explosif. Ce plan a été approuvé par le Conseil en avril 2008. Il convient cependant de déployer des efforts accrus pour mieux protéger les personnes et les infrastructures. Des propositions sont en cours d'élaboration afin d'améliorer, au niveau de l'Union, le contrôle de l'accès aux substances dangereuses et de renforcer la sécurité dans les transports publics.

  • Le plan d'action de l'UE dans le domaine CBRN (matières chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires), approuvé en novembre 2009, consiste en 130 actions définies dans les secteurs de la prévention, de la détection et de la réaction aux incidents CBRN. Il détermine pour les années à venir un calendrier de travail précis pour les États membres et les institutions de l'UE.

  • Le mécanisme de protection civile de l'UE assure une réponse coordonnée à toute crise, notamment aux attaques terroristes, en s'appuyant sur les capacités des États membres. La Commission examine maintenant comment renforcer la coordination et la coopération rapides en cas de crise, étant donné que le rôle de l'UE dans la gestion des crises et des catastrophes devra encore être accru. Il importe aussi de rendre rapidement opérationnelle la clause de solidarité.

  • Enfin, la coopération avec les partenaires extérieurs, en particulier avec les États-Unis, sera encore développée. Il convient aussi de continuer à associer étroitement les agences de l'UE, notamment Europol et Eurojust, à la coopération avec les partenaires extérieurs, afin de renforcer la sécurité européenne.

Prochaines étapes

Le présent bilan alimentera une stratégie générale pour la sécurité intérieure, qui sera présentée à l'automne 2010.

Pour de plus amples informations

Page d'accueil du site de Mme Cecilia Malmström, Commissaire chargée des affaires intérieures:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/malmstrom/welcome/default_fr.htm

MEMO/10/350


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website