Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE IT EL HU

IP/10/867

Bruxelles, 1er juillet 2010

Le programme Marie Curie de l’Union européenne soutient des travaux de recherche sur un médicament anticancéreux à base de sucre

Un scientifique italien bénéficiant d’une bourse Marie Curie de l’Union européenne participe aux travaux de recherche sur un nouveau traitement susceptible de faire avancer de manière décisive la lutte contre le cancer du cerveau.

Lors de la conférence Marie Curie le 2 juillet à Turin, M. Milo Malanga présentera en détail des travaux de recherche sur la mise au point d’un médicament contre le cancer à base de cyclodextrines, un type de sucre que l’on trouve dans les pommes de terre, le blé, le maïs et le riz.

M. Malanga travaille avec une équipe de scientifiques et de chercheurs au Cyclolab, le plus grand laboratoire de recherche et développement du genre au monde, situé à Budapest. Les travaux de recherche sur le traitement contre le cancer, appelés «Project Cyclon», devraient aboutir d’ici à 2013.

Pour le chercheur italien, sélectionné en janvier dernier comme bénéficiaire du programme d’actions Marie Curie de l’Union, «les médicaments les plus modernes contre les différents types de cancer du cerveau sont malheureusement insuffisants et pas assez efficaces pour produire des effets acceptables».

Il a déclaré: «Si nos travaux au Cyclolab portent leurs fruits, les nouveaux médicaments contre le cancer pourraient être mis au point d’ici à 2013.»

L’une des grandes difficultés pour les chercheurs est de concevoir des médicaments qui s’attaquent aux cellules cancéreuses sans porter atteinte aux cellules saines. Un autre obstacle pour les chercheurs est la couche de cellules très denses qui protège le cerveau, appelée «la barrière hémato-encéphalique», laquelle limite l’efficacité de la plupart des traitements anticancéreux existants.

M. Milo Malanga est l’un des 396 chercheurs boursiers qui assisteront à la conférence Marie Curie, en marge de l’EuroScience Open Forum (ESOF) de 2010, à Turin. Cette conférence doit permettre aux chercheurs bénéficiant d’une aide de l’Union d’améliorer leurs connaissances et leurs perspectives de carrière.

Les Actions Marie Curie de l’Union prévoient des bourses au profit des meilleurs chercheurs postuniversitaires et postdoctoraux d’Europe afin d’encourager leur mobilité. Elles sont dotées d’un budget de plus de 4,5 milliards d’euros pour la période 2007-2013.

Depuis 1996, les Actions Marie Curie sont une pièce maîtresse de l’«Espace européen de la recherche». Leur gestion incombe à l’Agence exécutive pour la recherche (AER), un organisme de financement créé par l’Union pour gérer certains volets du septième programme-cadre européen de recherche, l’un des piliers de la stratégie Europe 2020 pour une croissance durable et inclusive.

La commissaire européenne ayant dans ses attributions les Actions Marie Curie, Mme Androulla Vassiliou, a déclaré à l’occasion: «J’espère que Milo Malanga et ses collègues parviendront à mettre au point un médicament qui permettra de sauver des milliers de vies, voire des millions. Je suis fière que l’Union contribue à leurs travaux, qui illustrent admirablement bien la valeur ajoutée des fonds européens en faveur de la recherche.»

«Le programme Marie Curie rassemble les meilleurs talents de l’enseignement supérieur et de la recherche, pour que les connaissances circulent librement par-delà les frontières et encouragent l’innovation et les nouvelles idées, indispensables au progrès dans les soins de santé et dans bien d’autres domaines

M. Milo Malanga, âgé de 33 ans, a étudié la pharmacochimie et la technologie à l’université de Bologne, sa ville natale. Il prendra la parole lors de la conférence Marie Curie le vendredi 2 juillet à 11 h 15 (au Lingotto, à Turin).

La commissaire européenne à la recherche, à l’innovation et à la science, Mme Máire Geoghegan-Quinn, interviendra lors de l’EuroScience Open Forum 2010 le 3 juillet à Turin; elle expliquera de quelle manière la future stratégie européenne en matière d’innovation de la Commission favorisera les progrès scientifiques et la prospérité durable et de quelle manière la nouvelle stratégie du Centre commun de recherche contribuera à la concrétisation de ces objectifs.

Milo Malanga

Liens:

Site web consacré aux actions Marie Curie: http://ec.europa.eu/research/mariecurieactions/

ESOF: http://www.esof2010.org/

Stratégie Europe 2020: http://ec.europa.eu/eu2020/index_fr.htm

7e PC: http://cordis.europa.eu/fp7/home_fr.html

AER: http://ec.europa.eu/research/rea/


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website