Navigation path

Left navigation

Additional tools

Droits de propriété intellectuelle: le Parlement et la Commission décernent des prix aux lauréats du concours «Pour de vrai»

European Commission - IP/10/785   23/06/2010

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

IP/10/785

Bruxelles, le 23 juin 2010

Droits de propriété intellectuelle: le Parlement et la Commission décernent des prix aux lauréats du concours «Pour de vrai»

Les lauréats du concours interécoles «Pour de vrai» ont aujourd'hui reçu leur prix des mains de Michel Barnier, membre de la Commission chargé du marché intérieur et des services ainsi que de membres du Parlement européen. Ce concours lancé par le Parlement européen et la Commission européenne portait sur la conception d'un logo pour l'Observatoire européen de la contrefaçon et du piratage ou d'affiches, de petits films, de jeux ou d'autres supports consacrés à la contrefaçon ou au piratage. Ce concours a constitué la première étape d'une grande campagne lancée par l'Union européenne visant à mieux sensibiliser les Européens aux dangers des produits contrefaits ou piratés ainsi qu'à leur nocivité pour les consommateurs et pour l'économie. Les lauréats ont été conviés à une grande cérémonie de remise des prix dans les locaux du Parlement européen, à Bruxelles.

«Je me félicite du grand enthousiasme que ce concours a suscité auprès des jeunes. À tout âge, chacun de nous peut contribuer à lutter contre le trafic de produits contrefaits ou piratés qui représentent une menace pour notre sécurité, pour notre santé personnelle et pour celle de notre économie», a déclaré Michel Barnier, membre de la Commission chargé du marché intérieur et des services, qui a aussitôt ajouté: «Il est vital qu'ensemble, nous développions des initiatives comme celle-ci pour soutenir la lutte contre ce phénomène dévastateur. Sensibiliser et éduquer les jeunes quant aux dangers que représentent l'achat et l'utilisation de produits contrefaits est une question cruciale. Ce concours montre que les messages à diffuser sur la protection et l'application des droits de propriété intellectuelle ne doivent pas nécessairement être répressifs et qu'ils peuvent même être amusants et attrayants. C'est en procédant de la sorte que nous parviendrons à mieux nous faire comprendre par une nouvelle génération de consommateurs de l'Union européenne.»

Le concours «Pour de vrai» a eu lieu de mars à juin 2010 dans toute l'Union européenne et s'adressait aux élèves âgés de 10 à 15 ans. Il a offert à des jeunes de toute l'Europe l'occasion de réaliser des affiches, des petits films, des jeux, des dessins animés ou d'autres supports éducatifs montrant les conséquences de la contrefaçon et du piratage. Les participants pouvaient également concevoir un logo pour l'Observatoire européen de la contrefaçon et du piratage.

Un jury indépendant a sélectionné les lauréats parmi les centaines de candidatures parvenues de toute l'Europe.

  • Dans la première catégorie, celle de la «meilleure affiche» ou du «meilleur logo» que l'Observatoire européen de la contrefaçon et du piratage reprendra sur l'ensemble de ses supports, les écoles lauréates sont les suivantes:

1ère place: École secondaire n° 1 de Triandria (Grèce);

2ème place: IES Sabinar-Roquetas de Mar (Almería, Espagne);

3ème place: Gimnazjum z Oddziałami Integracyjnymi nr 4 im. Orła Białego à Słupsk (Pologne).

  • Dans la deuxième catégorie, celle du «meilleur petit film», les écoles lauréates sont les suivantes:

1ère place: Vörösmarty Mihály Általános Iskola és Alapfokú Művészetoktatási Intézmény (Hongrie);

2ème place: Gymnázium Nymburk (République tchèque);

3ème place: Gimnazjum de Jasienica (Pologne).

Les prix allaient de l'équipement informatique pour les écoles aux consoles, aux jeux, aux vêtements de sport et au matériel éducatif pour les enfants.

Tous les lauréats ont été invités à Bruxelles où ils ont reçu leur prix des mains d'honorables députés européens (Edit Herczog, Bill Newton Dunn et Andreas Schwab) et de Michel Barnier, membre de la Commission chargé du marché intérieur et des services. La créatrice de mode et ancien mannequin Yasmin Le Bon, le vice-président de l'Unifab Philippe Lacoste ainsi que le chanteur et parolier Alain Chamfort étaient également présents pour féliciter les écoles lauréates. Le président du Parlement européen, Jerzy Buzek, a fait une apparition notable à l'exposition de produits contrefaits ou piratés organisée à l'occasion de cet événement.

Contrefaçon et piratage

Au cours des dix dernières années, la croissance exponentielle du nombre de produits contrefaits ou piratés est devenue un des problèmes les plus dévastateurs que rencontrent les acteurs économiques. Il y a vingt ans, la contrefaçon pouvait encore être perçue comme un problème ne concernant, pour l'essentiel, que les producteurs d'articles de mode, de montres et de sacs à main de luxe. Mais aujourd'hui, la production des contrefacteurs n'est s'est pas seulement étendue aux appareils électriques, aux pièces détachées pour véhicules ou aux jouets, puisque la contrefaçon porte également sur les médicaments. Selon les dernières données de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le trafic international de produits contrefaits ou piratés a atteint le chiffre de 250 milliards de dollars US en 2007. En 2008, les administrations des douanes de l'UE ont saisi plus de 178 millions d'articles contrefaits ou piratés. Ce chiffre est à mettre en rapport avec les 79 millions d'articles saisis en 2007. Le nombre de poursuites judiciaires engagées par les douanes a augmenté pour la sixième année consécutive.

L'Observatoire

Inauguré par la Commission européenne en 2009, l'Observatoire de la contrefaçon et du piratage a été mis en place afin de renforcer la collaboration entre les industriels, les administrations publiques et les consommateurs dans la lutte contre la contrefaçon et le piratage. L'Observatoire offre une plateforme facilitant l’échange d’expérience, la sensibilisation du public et la diffusion des meilleures pratiques en matière de contrôle. Il a pour fonction capitale de centraliser, d’évaluer et de diffuser des données et des informations essentielles pour que l'UE saisisse mieux les dangers que représentent la contrefaçon et le piratage.

Pour en savoir plus:

http://ec.europa.eu/internal_market/iprenforcement/observatory/real_fake_competition_fr.htm

MEMO/10/272


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website