Navigation path

Left navigation

Additional tools

Les applications spatiales: un marché à prendre

European Commission - IP/10/728   14/06/2010

Other available languages: EN DE

IP/10/728

Bruxelles, le 14 juin 2010

Les applications spatiales: un marché à prendre

Le plan d’action relatif aux applications GNSS (système mondial de radionavigation par satellite) de la Commission européenne a été adopté aujourd'hui. Il vise à mettre l'industrie européenne, à l'aide de ses propres programmes de navigation par satellite, Galileo et EGNOS (Système européen de navigation par recouvrement géostationnaire), en tête du marché mondial des applications en aval, estimé à quelque 100 milliards d'euros. EGNOS, le système européen de renforcement satellitaire qui prépare la voie à Galileo, est en service depuis le 1er octobre 2009. Il peut fournir des signaux de navigation par satellite renforcés, dix fois plus précis que ceux du système GPS. D'importantes perspectives commerciales et de recherche s'offrent aux universités, aux concepteurs et aux fabricants en Europe, qui pourront ainsi innover, développer ou vendre des applications basées sur cette technologie de pointe.

Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne et commissaire à l'Industrie et à l'entrepreneuriat, a déclaré: «L'Europe ne peut tout simplement pas se permettre d'ignorer les avantages économiques qu'elle retirera en exploitant pleinement ce marché: elle n'a pas d'autre solution. Des mesures doivent être prises pour sensibiliser les PME de l'Union aux perspectives commerciales considérables et les citoyens européens à la large palette d'applications possibles. À l'instar de l'internet, les applications par satellite feront partie intégrante de notre quotidien.»

Jusqu'à présent, en dépit des investissements de l'Europe et de la disponibilité d'EGNOS, l'utilisation des applications GNSS en Europe a progressé lentement. En outre, la part de l'industrie européenne sur le marché des applications GNSS au niveau mondial reste faible. L'usage limité des applications basées sur EGNOS et Galileo donne lieu à des dépendances critiques à l'égard de GNSS d'inspiration militaire qui échappent au contrôle de l'Europe.

Avantages d'EGNOS

Tous les domaines d’application utilisant les informations de positionnement et de vitesse peuvent bénéficier de la précision fortement accrue: l’ensemble des modes de transport grâce à la gestion de l’infrastructure et à la fourniture d’informations géolocalisées, la logistique, l’agriculture de précision, la protection civile et la gestion des situations d’urgence, la cartographie et les registres fonciers, la pêche, l’énergie, la gestion des ressources naturelles, les activités minières, les sciences de la Terre, la météorologie, la modélisation des changements climatiques, l’environnement, la justice et le maintien de l’ordre, le contrôle des frontières.

Pourquoi un plan d'action relatif aux applications?

La Commission estime que l'industrie européenne devrait tirer le meilleur parti possible des investissements réalisés dans les programmes. En coordonnant les actions entre les États membres, la Commission européenne attirera davantage l'attention sur la nécessité d'investir dans la recherche, assurera la plus large diffusion possible d'informations essentielles et optimisera les actions de sensibilisation. Les conflits de normes et les doubles emplois susceptibles de se produire si chaque État membre agit à titre individuel pourront ainsi être évités.

Principaux axes d'intervention

Le plan prévoit 24 actions au moyen desquelles la Commission coordonnera les activités. Jusqu'en 2013, le plan d'action est donc axé sur les domaines suivants, notamment pour tirer parti de la précision accrue d'EGNOS: applications pour terminaux personnels et téléphones mobiles, transport routier, aviation, transport maritime et pêche, agriculture de précision et protection de l’environnement, protection civile et surveillance.

Entre autres, la Commission européenne

  • allouera, en 2011, 38 millions d'euros au titre du 7e PC à un large éventail de propositions de recherche sur les applications GNSS;

  • visera la certification d'EGNOS pour l'aviation y compris la sauvegarde de la vie humaine; en collaboration avec Eurocontrol, elle lancera une campagne de sensibilisation visant les constructeurs d'avions, l'aviation générale et les petits aéroports;

  • recherchera de nouvelles possibilités pour les systèmes avancés d’assistance au conducteur (ADAS) et envisagera la certification de Galileo pour les systèmes de transports intelligents, tout en ciblant le transport routier;

  • encouragera l'utilisation de puces et de terminaux compatibles avec Galileo et EGNOS;

  • créera un forum international pour les applications EGNOS et Galileo, où les utilisateurs, les concepteurs, les gestionnaires de l'infrastructure et les fournisseurs de systèmes pourront échanger leurs points de vue afin d'infléchir l'évolution du projet européen GNSS.

Le plan d'action relatif aux applications GNSS concerne la période 2010- 2013; pour autant, ses objectifs se poursuivront au-delà de 2020. Il vient clairement étayer les priorités officielles de la Commission énoncées dans la stratégie UE 2020 et dans l'initiative phare de l'UE «Une politique industrielle à l'ère de la mondialisation».

La Commission européenne souligne également la nécessité d'accroître le financement R&D de l'UE dans le domaine des applications GNSS afin d'encourager le développement d'applications basées sur EGNOS et Galileo, garantissant ainsi l'indépendance de l'Europe à l'égard des systèmes militaires étrangers.

Pour en savoir plus

http://ec.europa.eu/enterprise/policies/space/galileo/index_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website