Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/10/725

Bruxelles, le 11 juin 2010

Semaine vétérinaire européenne: protéger la santé animale et assurer la sécurité alimentaire grâce à la traçabilité

Depuis les années 90 et les coups sévères portés à l’industrie et à la confiance des consommateurs par l’ESB et d’autres maladies animales, l’Union européenne a déployé de nombreux efforts pour améliorer la santé animale et la sécurité alimentaire, en misant avant tout sur la traçabilité – la capacité de suivre les animaux et les produits alimentaires tout au long de leur cycle de vie, depuis la naissance ou la production jusqu’à notre assiette ou de la ferme à la table. Ces questions seront au cœur de la Semaine vétérinaire européenne 2010, qui se tiendra du lundi 14 au dimanche 20 juin et débutera par une conférence de deux jours sur l’identification et la traçabilité d’un bout à l’autre de la chaîne alimentaire.

Le commissaire européen responsable de la santé et de la politique des consommateurs, John Dalli, a déclaré: «Aujourd’hui, nous trouvons normal de connaître toute l’histoire d’un morceau de bœuf ou de pouvoir suivre le parcours d’un mouton dans l’Union ou d’un produit d’un bout à l’autre de la chaîne alimentaire. Mais ce niveau de protection de la santé animale et de sécurité alimentaire n’a pas été atteint en un jour. Il a fallu des années pour bâtir un cadre juridique solide et complet et mettre au point les outils nécessaires au renforcement de la chaîne alimentaire.» Et d’ajouter: «La Semaine vétérinaire 2010 mettra en avant ces réalisations, en particulier celles qui concernent la traçabilité.»

Défis et avantages

La traçabilité des animaux et des produits d’origine animale sur un marché libre de vingt-sept États membres exige des systèmes sophistiqués. Souvent, les citoyens n’ont pas conscience de l’importance et des avantages de cette procédure, tandis que l’industrie juge parfois trop contraignantes les règles européennes de traçabilité.

L’expérience montre que la traçabilité contribue à élever autant que possible les niveaux de sécurité alimentaire et d’hygiène. D’une part, elle limite les risques que l’Union européenne soit de nouveau confrontée à de graves maladies animales comme l’ESB, la fièvre aphteuse et la peste porcine classique. D’autre part, lorsque de telles maladies se déclarent, elle contribue à une réaction rapide et efficace, en permettant de localiser le foyer en peu de temps.

En outre, la traçabilité assure la qualité et le goût des denrées alimentaires, car elle garantit par exemple l’origine des spécialités régionales. Le consommateur sait que la féta qu’il achète est le véritable produit de Grèce, que son jambon ibérique vient bien d’Espagne, son bœuf irlandais d’Irlande et son parmesan d’Italie. La traçabilité peut également jouer un rôle au regard des aspects éthiques: elle garantit par exemple que seules les denrées alimentaires produites dans des fermes biologiques puissent porter le label correspondant.

Conférence sur la traçabilité

La conférence sur la traçabilité qui se tiendra les 14 et 15 juin vise principalement à présenter les avantages de l’identification et de la traçabilité. Parmi les sujets qui seront abordés figurent la santé animale (y compris les zoonoses), la prévention des maladies et la lutte contre celles-ci, la sécurité alimentaire et la qualité des aliments, l’étiquetage, la confiance des consommateurs, le bien-être des animaux et la gestion des crises.

Quelque 400 participants sont attendus, dont des représentants des États membres (notamment des chefs des services vétérinaires), des députés européens, des représentants d’associations vétérinaires et médicales, des experts scientifiques et des représentants d’associations d’agriculteurs.

Autres manifestations

Avant l’ouverture de la conférence, le commissaire Dalli et le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), Bernard Vallat, signeront un protocole d’accord, dans le but de faciliter la réalisation des objectifs de communication communs de l’Année mondiale vétérinaireVet2011»), qui aura lieu l’an prochain.

C’est en 2008 que la Commission européenne et la Fédération des vétérinaires d’Europe ont organisé la première Semaine vétérinaire européenne, aujourd’hui devenue un événement annuel.

Au cours de la Semaine vétérinaire 2010, un certain nombre de manifestations auront lieu dans les États membres de l’Union; elles seront organisées par les autorités compétentes, les associations de vétérinaires et les facultés de médecine vétérinaire. À cette occasion, des informations concernant l’identification et la traçabilité seront distribuées, de même que des agendas vétérinaires de l’UE pour l’année universitaire 2010-2011. Le but est d’encourager le dialogue entre les étudiants en médecine vétérinaire et en agriculture et de favoriser une meilleure coopération entre les professionnels de ces deux domaines.

Pour obtenir de plus amples informations, veuillez consulter les sites web suivants:

http://www.one-health.eu/ee/fr/

http://ec.europa.eu/food/index_fr.htm

http://ec.europa.eu/food/dyna/conference/draft_programme_2010.pdf

Des vidéos sur la traçabilité sont disponibles à l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/food/animal/identification/videos_en.htm

MEMO/10/252


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website