Navigation path

Left navigation

Additional tools

Réexamen du soutien financier à la Lettonie: compte rendu à l'issue de la mission de la Commission

European Commission - IP/10/698   07/06/2010

Other available languages: EN DE LV

IP/10/698

Bruxelles, le 7 juin 2010

Réexamen du soutien financier à la Lettonie: compte rendu à l'issue de la mission de la Commission

En collaboration avec le FMI, la Banque mondiale et des représentants de la Suède, la Commission européenne a clôturé les discussions avec les autorités lettones sur la mise en œuvre du programme d'action relatif à l'aide multilatérale de 7,5 milliards d'euros. Les autorités lettones et la mission conjointe se sont accordées sur le fait que l'objectif de déficit budgétaire de 8,5 % du PIB pour 2010 était réalisable, permettant même d'accélérer le rythme des dépenses financées par des fonds de l'UE cette année. Elles partageaient également le même point de vue sur la nécessité d'un assainissement net supplémentaire de 395 à 440 millions de LVL pour atteindre l'objectif de déficit budgétaire de maximum 6 % du PIB pour 2011 (selon la norme SEC 95). Il est indispensable de poursuivre l'effort d'assainissement afin de donner des fondements solides aux finances publiques de la Lettonie, d'assurer le respect des critères de Maastricht en vue du passage à l'euro et d'instaurer la stabilité nécessaire à la relance économique.

Une mission de la Commission européenne s'est rendue à Riga du 25 mai au 7 juin, accompagnée de représentants du FMI, de la Banque mondiale et de la Suède, pour évaluer dans quelle mesure la Lettonie respecte les conditions liées au programme d'assistance financière internationale en cours. Conduite par Matthias Mors, directeur f.f. à la Commission européenne, et Gabriele Giudice, chef de l'unité responsable de l'assistance financière de l'UE à la Lettonie, la mission de la Commission est parvenue à un accord au niveau des services concernés sur le troisième réexamen des conditions liées au soutien financier de l'UE.

La situation économique de la Lettonie commence à s'améliorer. L'économie montre des signes de stabilisation et devrait commencer à croître dès cette année. La compétitivité sur le marché extérieur s'améliore grâce à l'ajustement continu des prix et des salaires. Les exportations se développent rapidement et les parts de marché à l'exportation sont en augmentation. La situation du marché financier pour la Lettonie s'est nettement améliorée à mesure que sa politique a gagné en crédibilité. Ceci étant, la situation reste délicate tant sur le plan intérieur que pour l'environnement économique extérieur. Dans ces circonstances, la Lettonie doit conforter les progrès déjà réalisés et continuer à prendre les décisions politiques nécessaires pour atteindre son objectif: remplir les conditions du passage à l'euro.

Les autorités lettones et la mission partagent l'avis que le budget est resté maîtrisé jusqu'ici, que l'objectif de déficit de maximum 8,5 % du PIB pour 2010 selon la norme SEC 95 est réalisable et qu'il est donc possible d'augmenter les crédits pour les dépenses 2010 cofinancées par des fonds de l'UE. Si la marge de manœuvre budgétaire devait s'élargir d'ici à la fin de l'année, les autorités lettones envisagent de demander l'autorisation de relever davantage ces crédits, ce qui pourrait porter à plus d'un milliard de LVL l'absorption totale des dépenses financées par des fonds de l'UE en 2010 (plus de 8 % du PIB). Au-delà de 2010 cependant, des mesures supplémentaires conséquentes seront nécessaires afin de satisfaire les critères de Maastricht d'ici à 2012 et se garder ainsi la possibilité d'adopter l'euro en janvier 2014. Les autorités lettones et la mission sont également convenues que d'après les premières estimations, des mesures supplémentaires pour un montant net de 395 à 440 millions de LVL (environ 3,1 à 3,5 % du PIB) seront nécessaires pour pouvoir atteindre l'objectif de déficit budgétaire de maximum 6 % du PIB pour 2011 selon SEC 95. Le gouvernement élabore en ce moment un éventail d'options en matière de recettes et de dépenses, dont le montant total dépasse largement les besoins d'assainissement, afin de donner au nouveau gouvernement, lors de la présentation du budget 2011 après les élections parlementaires d'octobre, un grand choix de mesures visant à la réduction du déficit. Pour 2012, il se pourrait qu'un nouvel ajustement notable soit impératif pour ramener le déficit en deçà de l'objectif de 3 % du PIB. Les progrès devraient se poursuivre dans le secteur financier et dans bon nombre de domaines qui font l'objet de réformes structurelles visant à accroître l'efficacité et la compétitivité de l'économie, tout en soutenant les secteurs les plus susceptibles de souffrir de l'ajustement en cours.

Les membres de la mission de l'UE vont faire part à Bruxelles de leur évaluation positive concernant la mise en œuvre du programme. Sous réserve de l'approbation de ces constatations par la Commission, et après consultation des États membres de l'UE, un protocole d'accord supplémentaire (SMoU) comprenant les nouvelles mesures décidées devrait être signé et publié pour le mois de juillet 2010.

Pour de plus amples informations sur le soutien de l'UE à la balance des paiements de la Lettonie, veuillez consulter la page web:

http://ec.europa.eu/economy_finance/articles/financial_operations/2010-03-11-bop-latvia_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website