Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE PT

IP/10/546

Bruxelles, le 6 mai 2010

La Commission européenne propose d’ouvrir le marché de l’aviation avec le Brésil

La Commission européenne a proposé d’ouvrir des négociations sur un accord global en matière d’aviation avec le Brésil, qui est de loin le plus grand marché du transport aérien en Amérique du Sud. D’après une étude d’évaluation des incidences économiques, un accord avec le Brésil pourrait engendrer des retombées pour les consommateurs atteignant 460 millions d’euros par an. La croissance potentielle du trafic est estimée à 335 000 passagers supplémentaires la première année.

Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne chargé des transports, a déclaré: «Le Brésil est un partenaire stratégique de l’Union européenne. Je recommanderai aux ministres des transports de l’UE l’ouverture de négociations avec le Brésil dans les meilleurs délais afin d’ouvrir les marchés et d’instaurer des normes réglementaires élevées. Je suis persuadé que cette initiative pourrait créer de nouveaux débouchés pour nos entreprises. Les passagers profiteraient d’un choix plus vaste et d’un niveau élevé de sécurité et de sûreté. L’ouverture du transport aérien stimulerait les affaires et le tourisme entre l’UE et le Brésil.»

Les négociations viseraient à ouvrir l’accès du marché aux compagnies aériennes et à mettre en place un niveau élevé de convergence réglementaire. Une ouverture du marché des services aériens entre l’UE et le Brésil présenterait des avantages considérables pour les passagers et pour le secteur du transport aérien. Chaque année, plus de quatre millions de passagers voyagent par avion entre l’UE et le Brésil.

Au début de cette année, le gouvernement brésilien a manifesté un vif intérêt pour l’ouverture de négociations dans le domaine des transports aériens avec l’UE, en vue de supprimer les obstacles à la croissance du trafic aérien. Le calendrier est d’une importance particulière, étant donné l’organisation au Brésil de la Coupe du monde de la FIFA en 2014 et des Jeux olympiques en 2016. Les aéroports européens ont eux aussi explicitement demandé aux institutions de l’UE d’ouvrir des négociations en matière de transport aérien en 2010 avec le Brésil et d’autres partenaires stratégiques afin de faciliter la reprise du secteur aérien après la crise. Avant d’entamer de telles négociations, la Commission doit obtenir l’autorisation des ministres des transports de l’UE.

Au cours des dernières années, une excellente coopération s’est instaurée entre le Brésil et l’UE sur les questions liées à l’aviation. Un accord négocié avec le Brésil en 2009 assure un traitement non discriminatoire à toutes les compagnies aériennes de l’UE. Les négociations sur un accord dans le domaine de la sécurité aérienne entre l’UE et le Brésil ont abouti au niveau technique. Le Brésil organise, conjointement avec la Commission européenne, un sommet de l’aviation civile UE-Amérique latine qui se tiendra à Rio de Janeiro les 25 et 26 mai 2010 et réunira les principaux acteurs et responsables de l’aviation d’Europe et d’Amérique latine.

L’UE a déjà des accords en vigueur en matière de transport aérien avec les États-Unis, le Canada, le Maroc et les pays des Balkans occidentaux. Au cours des dernières semaines, la Commission a mené à bien des négociations en matière de transport aérien avec la Jordanie et la Géorgie, ainsi qu’avec les États-Unis concernant un accord de deuxième étape.

Pour de plus amples informations:

http://ec.europa.eu/transport/air/international_aviation/country_index/brazil_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website