Navigation path

Left navigation

Additional tools

Reconstruction de Haïti: le commissaire Piebalgs accueille une conférence d'une journée avec des ONG

European Commission - IP/10/333   22/03/2010

Other available languages: EN DE LV

IP/10/333

Bruxelles, le 22 mars 2010

Reconstruction de Haïti: le commissaire Piebalgs accueille une conférence d'une journée avec des ONG

Le commissaire Andris Piebalgs accueillera demain une conférence d'une journée pour discuter du processus de reconstruction de Haïti. Cette manifestation rassemble une cinquantaine d'ONG originaires de Haïti, d'Europe et des États-Unis, ainsi que des représentants du gouvernement haïtien. Elle s'inscrit dans le cadre des travaux et consultations préparatoires de la communauté des donateurs dans la perspective de la conférence internationale des pays donateurs "Pour un nouvel avenir en Haïti" qui aura lieu à New York le 31 mars prochain. Il s'agit d'identifier des priorités communes et de discuter des meilleurs moyens pour conjuguer les activités des ONG à Haïti avec la stratégie nationale globale de redressement et de développement du gouvernement. Le 23 mars, le commissaire Piebalgs ouvrira aussi un dialogue avec la société civile et les autorités locales sur leur rôle dans la politique de développement de l'Europe.

"La reconstruction de Haïti doit être le fruit d'un effort commun de tous les acteurs à tous les niveaux. Le problème ne sera pas uniquement résolu par l'aide provenant des autorités officielles et des institutions internationales; le rôle des ONG qui apportent leurs ressources et leur expertise, est aussi essentiel. La conférence de demain pour la reconstruction de Haïti permettra ainsi de définir les priorités pour faire concorder les initiatives des ONG avec la stratégie du gouvernement haïtien," a déclaré le commissaire au développement Andris Piebalgs.

Après le séisme du 12 janvier à Haïti, l'assistance internationale s'est mobilisée dans des proportions sans précédent. Pour l'amorce de la phase de reconstruction en Haïti, la Commission européenne a engagé une première enveloppe de 100 millions d'euros pour les bâtiments publics, les écoles, les routes et l'assistance technique, le 2 mars. Ces 100 millions d'euros constituent la première tranche d'un engagement de la Commission de plus de 300 millions d'euros en faveur de Haïti.

Or, les défis que doivent relever l'État et la population de Haïti pour la reconstruction exigent un mouvement coordonné qui concentre les efforts des autorités nationales, de la société civile, des donateurs, des ONG et du secteur privé. L'Union européenne possède une longue expérience de coopération au développement à Haïti et une forte tradition d'engagement et de collaboration avec la société civile. Au cours de la conférence de demain, la Commission européenne et les ONG européennes, américaines et haïtiennes participantes s'efforceront d'atteindre quatre objectifs:

  • la définition des besoins auxquels les ONG devront répondre en priorité à Haïti,

  • la formulation du rôle des ONG dans ce cadre,

  • l'alignement des efforts des ONG et la garantie de la compatibilité avec les priorités du gouvernement haïtien

  • un consensus entre organisations sur leurs rôles respectifs.

La société civile est pour la Commission européenne une pièce maîtresse de la coopération au développement dans le monde entier. Le 23 mars, le commissaire Piebalgs ouvrira aussi un dialogue structuré avec la société civile et les autorités locales pour renforcer leur contribution à la coopération communautaire au développement:

  • en obtenant un consensus sur les principales questions à traiter concernant le rôle des organisations de la société civile et des autorités locales et régionales dans la politique de développement

  • en découvrant les moyens d'améliorer l'efficacité de leur engagement dans la coopération avec la Commission européenne et d'adapter en conséquence les modalités de la Commission.

Ce dialogue est un processus mondial, à plusieurs niveaux, qui s'articule autour de manifestations vivantes et de discussions en ligne. En principe, les parties prenantes doivent partager leurs informations et leurs connaissances, dans la compréhension et la confiance mutuelles. À partir de la manifestation de lancement à Bruxelles le 23 mars, ce dialogue se poursuivra au fil de conférences et sur la Toile jusqu'à la conférence de clôture au printemps 2011.

Pour aider les ONG/organisations de la société civile et les autorités locales à obtenir un financement communautaire pour le développement, EuropeAid, l'office de coopération de la Commission européenne, a créé en 2007 une base de données pour l'enregistrement en ligne des demandeurs de subventions: PADOR (Potential Applicant Data On-line Registration). Grâce à PADOR, les organisations répondant aux appels à propositions ne doivent soumettre leurs renseignements et leurs pièces justificatives qu'une seule fois. PADOR permet aussi de disposer plus rapidement des informations sur les organisations à la recherche de subventions. Plus de 23 000 organisations se sont enregistrées à ce jour.

En outre, la Commission européenne met en place un Helpdesk pour la société civile (CISOCH) afin de traiter l'information sur et pour cette société civile. Ce Helpdesk servira de guichet unique pour toutes les questions concernant la coopération entre EuropeAid et la société civile et facilitera la compréhension des procédures, de la terminologie, des méthodes de travail, etc.

Pour plus de renseignements:

Délégation de l'UE à Haïti:

http://ec.europa.eu/delegations/haiti/index_fr.htm

Programmes de coopération extérieure avec Haïti:

http://ec.europa.eu/europeaid/where/acp/country-cooperation/haiti/haiti_fr.htm

Dialogue structuré:

http://ec.europa.eu/europeaid/who/partners/civil-society/structured-dialogue_fr.htm

PADOR

http://ec.europa.eu/europeaid/work/onlineservices/pador/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website