Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/10/260

Bru xelles, le 10 mars 2010

Sécurité automobile : la Commission européenne se félicite de l’accord international sur les voitures électriques et hybrides

La Commission européenne se félicite de l’ adoption aujourd’hui par les Nations unies à Genève du premier règlement international sur la sécurité des voitures tant entièrement électriques qu’hybrides. Cette décision historique facilitera l’introduction précoce de voitures électriques sûres et propres sur nos routes. Le règlement technique adopté aujourd’hui par la Commission économique pour l’Europe des Nations unies (ONU-CEE) garantit que les voitures équipées d’un système de propulsion électrique à haut voltage, telles que les voitures hybrides ou entièrement électriques, sont aussi sûres que les voitures traditionnelles. Les voitures électriques et hybrides sont de plus en plus disponibles sur le marché et sont très prometteuses pour ce qui est de rendre le transport routier plus propre et économe en énergie.

Le vice-président Antonio Tajani, commissaire chargé de l ’industrie et de l’entreprenariat, a déclaré: «Le nombre de voitures particulières en circulation devrait s’accroître exponentiellement pendant les prochaines années. Nous devons réagir en encourageant la production et l’utilisation de voitures propres et économes en énergie, qui seront les véhicules de l’avenir. La voiture électrique représente un choix de véhicule vert disponible pour les consommateurs. Je souhaite veiller à ce qu’elle soit introduite sur le marché dès que possible et à ce que son utilisation soit sûre.»

Normalement, les véhicules électriques fonctionnent à de très hauts voltages, de l’ordre de 500 volts. Il est donc essentiel d’exiger une protection contre le risque de chocs électriques. Le règlement révisé ONU-CEE n° 100 garantira la sécurité des voitures électriques en précisant comment les utilisateurs des voitures doivent être protégés des parties à haut voltage. Par exemple, il prescrit une procédure d’essai utilisant un «doigt d’essai» normalisé pour vérifier la protection sur l’ensemble de la voiture. Le règlement empêche que l’utilisateur entre en contact accidentellement avec des câbles à haut voltage. Il définit également des exigences en matière d’utilisation pratique des voitures électriques, telles que donner une indication au conducteur que le moteur électrique est allumé: en effet, ce dernier ne fait pas de bruit et le véhicule pourrait donc démarrer involontairement. Il exigera aussi des mesures de sauvegarde pour empêcher que les véhicules électriques se déplacent pendant qu’ils sont rechargés.

Le règlement a été approuvé dans un cadre international (l’accord ONU-CEE de 1958), pour que les constructeurs puissent vendre leurs véhicules sur la base de normes communes non seulement dans l’UE, mais aussi sur d’autres marchés automobiles importants tels que la Corée du Sud, le Japon et la Russie.

La reconnaissance mutuelle des homologations entre les parties contractantes de l’accord de 1958 sera possible dès que le règlement sera appliqué. Cela simplifiera la commercialisation des voitures électriques avancées et réduira considérablement les coûts. L’UE et le Japon ont déjà indiqué qu’ils ont l’intention d’intégrer le nouveau règlement ONU-CEE dans leurs règles respectives en matière de normes techniques pour les véhicules.

Veuillez cliquer ici En savoir plus sur la politique automobile de la Commission


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site