Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/10/ 238

Bruxelles, le 5 mars 2010

Mr. Oettinger salue l'accord sur l'accélération du projet d'interconnecteur gazier entre la Bulgarie et la Serbie

Aujourd'hui, le ministre de l'Économie, de l'Énergie et du Tourisme de la République de Bulgarie, Traycho Traykov, et le ministre des Mines et de l'Énergie de la République de Serbie, Petar Škundri ć, ont signé en présence de Philip Lowe, Directeur Général à la DG Energie. Günther Oettinger, membre de la Commission chargé de l'énergie, une déclaration conjointe qui pose les bases du projet prévu d'interconnecteur gazier entre la Bulgarie et la Serbie. La déclaration conjointe traduit l'engagement des deux gouvernements en faveur du gazoduc Serbie-Bulgarie. Il définit les prochaines étapes concrètes du projet et sollicite l'aide de la Commission européenne et des établissements financiers internationaux pour la préparation du projet et des études connexes.

«Nous avons toujours espéré établir une connexion entre le réseau gazier de la Communauté de l'énergie et le marché européen de l'énergie. Cet interconnecteur est la première grande étape de ce processus. Nous espérons que le projet démarrera sans tarder et nous sommes prêts à prendre en charge sa préparation et sa mise en œuvre, également sur le plan financier dans le cadre des programmes de développement régional et d'élargissement », a déclaré Günther Oettinger. «C'est un exemple parfait de la mise en œuvre de nos normes de sécurité d'approvisionnement.»

Cet interconnecteur gazier fait partie de notre stratégie de connexion avec nos voisins, qui prévoit également des interconnexions avec la Roumanie et la Grèce, ainsi que la possibilité d'inversion du flux physique avec la Turquie. Nous avons l'intention d'utiliser une partie des fonds qui nous sont alloués par le Fonds européen de développement régional pour ce projet car nous pensons que celui-ci contribuera grandement au développement à long terme de notre pays. Étant donné notre position stratégique et les avantages liés à la présence d'importants corridors gaziers et pétroliers sur le territoire national, la Bulgarie jouera un rôle essentiel dans la distribution de gaz aux pays voisins de la région.» , a déclaré Traycho Traykov lors de la signature de la déclaration. Petar Škundrić a ajouté que « cet interconnecteur bidirectionnel a toujours fait partie intégrante de la stratégie de développement à long terme du marché du gaz serbe. Associé aux importantes installations de stockage souterrain de gaz actuellement en cours de réalisation à Banatski Dvor et prochainement à Voivodina, le projet nous donnera plus de souplesse pour notre approvisionnement en gaz. Non seulement nous aurons accès à du gaz provenant de nouvelles sources, comme le terminal GNL grec et à l'avenir, via le corridor gazier sud-européen, la région Caspienne, mais nous nous positionnons pour devenir un terminal gazier régional alimentant nos voisins de la Communauté de l'énergie.»

Dušan Bajatović , directeur général de Srbijagas, et Ivan Drenovichki, directeur exécutif de Bulgartransgas, ont également assisté à la cérémonie de signature.

Ce gazoduc, dont le point de départ est Nis et qu i traverse la frontière près de Dimitrovgrad, sera le premier interconnecteur entre les réseaux de transport de la Bulgarie et de la Serbie. Il contribuera à la sécurité de l'approvisionnement en gaz des deux pays ainsi que de la région. Le projet fait partie du concept de l’anneau gazier de la Communauté de l’énergie soutenu par la Commission européenne. Pour ce gazoduc de près de 180 kilomètres de long et d'une capacité d'environ 2 milliards de mètres cubes de gaz par an, l'investissement nécessaire est estimé à 100-120 millions EUR. La préparation du projet, ainsi que la construction de l'infrastructure, pourraient bénéficier de fonds de l'Union européenne. Le projet pourrait également être financé par d'importants établissements financiers européens. Il est prévu que la phase d'étude de faisabilité du projet commence dès l'automne 2010 et le gaz devrait commencer à circuler en 2013.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website