Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/10/221

Bruxelles, le 2 mars 2010

L'UE augmente son concours sur la période 2011‑2013 pour renforcer la politique européenne de voisinage

Au cours des trois prochaines années, plus de 5,7 milliards € seront consacrés au renforcement de la coopération pol itique et à la promotion de l'intégration économique entre l'UE et ses voisins. Ce financement est destiné à appuyer les réformes politiques et économiques, ainsi que la coopération régionale et transfrontalière dans les pays partenaires concernés par l'instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) 1 . Il soutiendra également des projets dans des domaines tels que le changement climatique, les transports, l'énergie et l'environnement. Les pays voisins de l'UE recevront plus de 2 milliards € en 2013, contre 1,6 milliard € en 2010.

M me  Catherine Ashton, vice-présidente de la Commission et haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a déclaré à ce sujet: « Nous souhaitons coopérer davantage avec nos voisins et démontrer que l'UE demeure un partenaire solide et fiable malgré la période difficile que nous traversons. Nous offrons à nos partenaires des liens plus forts en matière d'association politique et d'intégration économique, adaptés à leurs souhaits et à leurs capacités. L'augmentation des financements de l'UE est un moyen important pour atteindre ces objectifs » .

M. Stefan Füle, commissaire chargé de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage (PEV), a ajouté: « Si nous voulons que la politique européenne de voisinage soit un succès, nous devons nous en donner les moyens grâce à une plus grande mobilité des personnes, davantage d'échanges commerciaux et une aide accrue. Tout cela à un coût. Toutefois, je pense qu'il sera encore plus élevé si nous devons gérer les conséquences de performances économiques médiocres, de l'instabilité et de conflits dans notre propre voisinage » .

À la suite de l'évaluation à mi-parcours des programmes e xistant avec nos pays voisins, le Collège a adopté aujourd'hui, 2 mars, 16 des 19 programmes IEVP pour 2011‑2013, correspondant à un budget total de 4,2 milliards €, à savoir:

  • 13 nouveaux programmes nationaux en faveur de l'Algérie, l'Arménie, l'Azerbaïdja n, l'Égypte, la Géorgie, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Moldavie, la Syrie, la Tunisie et l'Ukraine;

  • pour la première fois, un programme national en faveur de la Libye;

  • un nouveau programme régional pour le voisinage oriental (couvrant également 2010) destiné à conforter le Partenariat oriental, la nouvelle dimension orientale de la PEV;

  • un nouveau programme interrégional visant à financer les échanges d'étudiants, la coopération universitaire et culturelle, les contacts entre les autorités locales et régionales ainsi qu'à favoriser les investissements matériels dans les transports, l'énergie et l'environnement. Ce programme prévoit également un soutien spécifique pour les activités de coopération avec la Fédération de Russie.

L'examen à mi-parcours du programme national pour le Belarus, du programme plurinational pour le partenariat euro-méditerranéen ainsi que des programmes de coopération transfrontalière est en cours et sera achevé prochainement. L'ensemble des 19 programmes et l'assistance prévue pour les Territoires palestiniens occupés représenteront un total de 5,7 milliards €.

Annexe

Instrument européen de voisinage et de partenariat

Programmation par pays

Total 2011-2013 en millions €

Algérie

172

Arménie

157.3

Azerbaïdjan

122.5

Égypte

449.3

Géorgie

180.3

Israël

6

Jordanie

223

Liban

150

Libye

60

Moldavie

273.1

Maroc

580.5

Syrie

129

Tunisie

240

Ukraine

470.1

Programmes plurinationaux

 

Programme régional – Est

262.3

Programme interrégional

757.7

Contexte:

La politique européenne de voisinage (PEV) d éveloppée par l'UE depuis 2004 va au-delà de la coopération politique classique et contient des éléments d'intégration économique, de même qu'un soutien aux réformes visant à stimuler le développement économique et social. Cette relation privilégiée se fonde sur des intérêts communs et des valeurs partagées (démocratie et droits de l'homme, État de droit, bonne gouvernance, principes de l'économie de marché et développement durable). La PEV est renforcée par des initiatives de coopération régionale: l’Union pour la Méditerranée et le Partenariat oriental.

Pour des renseignements complémentaires sur la PEV, voir: http://ec.europa.eu/world/enp/index_fr.htm

1 :

Algérie, Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Égypte, Géorgie, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Moldavie, Territoires palestiniens occupés, Syrie, Tunisie, Ukraine et Fédération de Russie.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website