Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE HU

IP/10/191

Bruxelles, le 25 février 2010

Développement de la région du Danube: le commissaire Hahn établit une stratégie avec les partenaires

Johannes Hahn, commissaire européen à la politique régionale, interviendra aujourd’hui lors d’une conférence organisée à Budapest sur la stratégie européenne pour la région du Danube, qui vise à améliorer la situation environnementale et mettre à profit l’énorme potentiel économique de la région. Organisée par la Commission européenne et le ministère hongrois des affaires étrangères, cette conférence est la deuxième d’une série de consultations. Lors de sa visite, M. Hahn s’entretiendra avec le premier ministre hongrois Gordon Bajnai, le ministre des affaires étrangères Péter Balázs et le ministre du développement national et de l’économie István Varga. Il participera également au sommet du Danube organisé par le gouvernement hongrois en parallèle avec la conférence des parties prenantes. Les autres participants à cette manifestation seront notamment les premiers ministres de Roumanie, de Bulgarie, de Croatie et de Moldavie et le vice-premier ministre de Serbie.

En amont de la conférence, Johannes Hahn a déclaré: «Il est clair que nous poursuivons tous un objectif commun, celui d’améliorer la prospérité et la qualité de vie des 115 millions de personnes qui vivent dans la grande région du Danube. Aujourd’hui, nous abordons les débats sur des projets concrets qui produiront des résultats durables. Je me félicite en particulier du haut niveau de représentation politique. Il démontre la volonté de trouver des solutions communes à nos défis communs.»

La région du Danube s’étend sur quatorze pays (dont huit États membres de l’Union européenne), de l’Allemagne à l’Ouest à l’Ukraine à l’Est. Comme bon nombre des défis auxquels la région est confrontée sont étroitement liés, la coopération dans un cadre «macrorégional» doit aboutir à une coordination plus efficace. Cette approche constitue une nouvelle méthode de travail initiée avec la stratégie européenne pour la région de la mer Baltique. Il ne s’agit pas de créer de nouvelles lois ou institutions, mais de resserrer les liens entre les différentes politiques et de multiples parties prenantes.

La conférence s’inscrit dans un cycle de consultations qui donne aux parties prenantes la possibilité d’avancer des idées pendant que la Commission prépare la présentation d’une stratégie pour la région d’ici la fin de l’année. Quatre thèmes prioritaires de la stratégie seront abordés à Budapest: le développement économique, le développement durable, la culture, l’éducation et l’identité, ainsi que le développement institutionnel. D’autres thèmes seront abordés lors des prochaines conférences.

Le potentiel économique, environnemental et social de la région du Danube est immense. Cependant, en raison des divisions du passé, de profondes disparités au plan économique et social et au niveau des infrastructures se sont développées et persistent aujourd’hui dans la région. La mise en place d’une stratégie permettra d’éliminer cet héritage inégal.

D’autres défis devront également être relevés: il s’agira notamment d’améliorer les réseaux de transport et d’acheminement de l’énergie et de réduire la pollution. Le bassin du Danube abrite par exemple plus de 300 espèces d’oiseaux, dont certaines très rares, et une action d’urgence est requise pour que leur existence ne soit pas menacée par la pollution industrielle et agricole. Le réseau des voies navigables recèle également un potentiel de développement, la navigation sur le Danube représentant actuellement à peine 10 % de la navigation sur le Rhin.

La Hongrie a déjà commencé à donner forme à la nouvelle stratégie en mettant en avant la nécessité d’améliorer la qualité de l’eau potable, de connecter les gazoducs et les réseaux électriques, et de favoriser le développement côtier et portuaire.

Cette stratégie ne sera pas assortie de nouveaux apports de fonds européens, mais la région bénéficie déjà de l’aide financière de toute une série de programmes de l’Union européenne. L’objectif est de mieux utiliser les montants disponibles [pas moins de 100 milliards d’euros ont été attribués pour la période 2007-2013 au titre de la politique de cohésion (Fonds européen de développement régional, Fonds de cohésion et Fonds social européen)] et de démontrer que la coopération macrorégionale permet de résoudre des problèmes locaux.

Contexte

Les pays participants sont ceux qui sont actuellement engagés dans le processus de coopération pour le Danube (dont huit sont membres de l’Union européenne): l’Autriche, la Bulgarie, la République tchèque, la Hongrie, l’Allemagne, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, la Bosnie-et-Herzégovine, la Croatie, la Moldavie, le Monténégro, la Serbie et l’Ukraine.

Prochaines étapes : Le processus de consultation concernant la stratégie pour le Danube s’est ouvert officiellement avec la première conférence des parties prenantes à Ulm (Allemagne) au début de février et s’étendra jusqu’au début de l’été avec d’autres conférences prévues pour l’Autriche et la Slovaquie (en avril), la Bulgarie (en mai) et la Roumanie (en juin). Outre les conférences des parties prenantes, la Commission européenne invite toutes les parties intéressées à participer à la consultation publique en ligne ouverte jusqu’au 12 avril 2010.

La Commission proposera un plan d’action et un cadre de gouvernance d’ici décembre 2010, que les États membres devraient examiner et approuver au début de 2011.

Pour de plus amples informations:

http://ec.europa.eu/regional_policy/cooperation/danube/index_en.htm

Pour en savoir plus sur la conférence:

http://ec.europa.eu/regional_policy/cooperation/danube/events_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website