Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/10/ 186

Bruxelles, le 24 février 2010

La Commission rend son avis sur la demande d'adhésion de l'Islande

La Commission européenne a rendu aujourd'hui son avis recommandant l'ouverture des négociations d'adhésion avec l'Islande suite à la demande d'adhésion de ce pays à l'Union européenne. Dans son avis, la Commission reconnaît que l'Islande adhère aux valeurs communes de l’Union, telles que la démocratie, l'État de droit et le respect des droits de l'homme. Elle recense également les défis que le pays devra relever sur la voie de l'adhésion. À la suite de cette recommandation de la Commission, il appartient maintenant au Conseil de l'Union européenne de décider sur l'ouverture des négociations d'adhésion avec l'Islande.

M. Stefan Füle, commissaire chargé de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage, a déclaré à ce sujet: «Cet avis est un pas important dans le processus d'adhésion et fournit à l'Islande des orientations quant aux efforts à accomplir pour devenir membre de l'UE. Je suis persuadé que le pays se montrera déterminé à relever les défis recensés dans cet avis.»

Pour devenir membre de l'UE, un pays candidat doit remplir les critères économiques et politiques fixés par le Conseil européen de Copenhague en 1993 et adopter l'ensemble du droit communautaire (l'acquis). Grâce à sa participation à l'Espace économique européen (EEE), l'Islande a déjà intégré une part considérable de l'acquis. En tant que membre de l'EEE, elle participe au marché unique depuis plus de 15 ans. Le rapport de la Commission indique les domaines dans lesquels les autorités islandaises doivent faire de sérieux efforts pour parvenir à un alignement complet sur le droit de l'UE, notamment la pêche, l'agriculture et le développement rural, l'environnement, la libre circulation des capitaux et les services financiers.

Le Conseil, auquel l'Islande a présenté sa demande d'adhésion à l'UE le 17 juillet 2009, a demandé à la Commission, le 27 juillet, de lui remettre son avis sur cette candidature . Pour ce faire, la Commission a adressé aux autorités islandaises un questionnaire de 350 pages couvrant tous les domaines d'action concernés par l'UE. Sur la base des réponses complètes et détaillées fournies par l'Islande et d'informations complémentaires reçues des États membres de l'UE, d'organisations internationales et d'organisations non-gouvernementales internationales ou locales, la Commission a analysé de manière approfondie la situation actuelle de l'Islande et ses perspectives à moyen terme.

La demande d'adhésion de l'Islande s'inscrit dans un contexte de crise économique. L'expérience acquise avec les précédents candidats à l'adhésion a montré que la perspective de devenir membre de l'UE et les réformes qui s'ensuivent ont un effet stabilisateur sur les marchés financiers. La candidature de l'Islande souligne le rôle de l'Union dans la promotion de la stabilité économique et politique.

Pour de plus amples informations, voir:

http://ec.europa.eu/enlargement/press_corner/key-documents/opinion-iceland_2010_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website