Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

La Commission publie un recueil des conclusions de la recherche financée par l'UE sur les cultures génétiquement modifiées

Commission Européenne - IP/10/1688   09/12/2010

Autres langues disponibles: EN DE

IP/10/1688

Bruxelles, le 9 décembre

La Commission publie un recueil des conclusions de la recherche financée par l'UE sur les cultures génétiquement modifiées

Afin de contribuer à éclairer le débat sur les organismes génétiquement modifiés, la Commission européenne publie aujourd'hui un recueil intitulé «A decade of EU-funded GMO research» (Dix ans de recherche financée par l'UE sur les OGM). L'ouvrage présente les conclusions de 50 projets de recherche portant essentiellement sur la sécurité des organismes génétiquement modifiés (OGM) pour l'environnement et pour la santé animale et humaine. Lancés entre 2001 et 2010, ces projets ont bénéficié d'un financement de 200 millions EUR de l'UE et font partie d'un effort de recherche sur les OGM à un horizon de 25 ans.

Mme Máire Geoghegan-Quinn, membre de la Commission européenne chargé de la recherche, de l'innovation et de la science a déclaré: «L'objectif de cet ouvrage est de contribuer à un débat tout à fait transparent sur les OGM, fondé sur des informations objectives et scientifiques. Selon les conclusions de ces projets, les OGM peuvent offrir des possibilités de réduire la malnutrition, notamment dans les pays moins développés, d'accroître les rendements et d'accompagner l'adaptation de l'agriculture au changement climatique. Cependant, il nous faut des garanties solides pour éviter tout risque éventuel. »

Une publication destinée aux scientifiques, aux décideurs politiques et autres parties prenantes

Cette nouvelle publication vise à contribuer au débat sur les OGM en informant les scientifiques, les autorités réglementaires et le public des conclusions des projets de recherche. Elle fait suite à d'autres publications sur la recherche financée par l'UE sur la sécurité des OGM. Au cours des 25 dernières années, plus de 500 groupes de chercheurs indépendants ont participé à cette recherche.

Selon les conclusions de ces projets, il n'existe pas de preuve scientifique, à l'heure actuelle, que les OGM entraînent des risques plus élevés pour l'environnement ou pour la sécurité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux que les cultures et les organismes traditionnels.

Un large éventail de projets pour en savoir plus sur la sécurité des OGM

La plupart des projets de recherche décrits dans cet ouvrage ont été lancés pour répondre à des questions scientifiques dans des domaines connus d'inquiétude du public quant aux incidences potentielles des OGM sur l'environnement, à la sécurité alimentaire et à la coexistence entre cultures génétiquement modifiées et cultures non génétiquement modifiées.

L'ouvrage présente les conclusions de projets de recherche consacrés à:

- l'élaboration d'outils et de méthodes analytiques pour détecter les OGM dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (GMOCHIPS, QPCRGMO), qui soutiennent les politiques de l'UE sur l'étiquetage et la traçabilité des denrées alimentaires et aliments pour animaux;

- l'élaboration de nouvelles approches d'évaluation de la sécurité en ce qui concerne les effets potentiels des aliments génétiquement modifiés sur la santé (ENTRANSFOOD, GMOCARE, SAFOTEST, NOFORISK, GMOBILITY, GMSAFOOD);

- l'amélioration des cultures par modification génétique pour accroître la résistance aux agents pathogènes, qu'il s'agisse de champignons (EURICE), de virus (TRANSVIR) ou de nématodes (NONEMA);

- l'amélioration de la durabilité de l'agriculture par une utilisation plus efficace de l'azote des cultures (SUSTAIN);

- la gestion des flux de gènes, du transfert de gènes et de la coexistence des organismes génétiquement modifiés et non génétiquement modifiés (ANGEL, TRANSBAC, SIGMEA, CO-EXTRA, TRANSCONTAINER);

- l'évaluation des effets des OGM sur la biodiversité (BT-BIONOTA, ECOGEN, POTATOCONTROL).

Contexte

Depuis 1982, la Commission européenne a investi plus de 300 millions EUR dans la recherche sur la sécurité biologique des OGM.

«A decade of EU-funded GMO research» (2001-2010):

http://ec.europa.eu/research/biosociety/library/brochures_reports_en.htm

EC-sponsored research on Safety of Genetically Modified Organisms (1985-2000) (Recherche financée par la CE sur la sécurité des organismes génétiquement modifiés)

http://ec.europa.eu/research/quality-of-life/gmo/


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site