Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE EL

IP/10/1643

Bruxelles, le 2 décembre 2010

Enquête Eurobaromètre sur l'employabilité des diplômés: l'importance du travail d'équipe, de l'adaptabilité, de la communication et des compétences linguistiques pour les employeurs

Une nouvelle enquête menée auprès des employeurs européens montre que, lors du recrutement de diplômés, les compétences dites «non techniques» ont autant d'importance que les compétences techniques spécifiques et les compétences informatiques. Une large majorité des employeurs interrogés a répondu que la capacité à travailler en équipe (98 %), la faculté d'adaptation à de nouvelles situations (97 %), les compétences en matière de communication (96 %) et la connaissance de langues étrangères (67 %) jouaient un rôle important pour le recrutement. Près de la moitié des entreprises très présentes sur le marché international considère les compétences linguistiques comme le principal atout pour l'avenir.

Androulla Vassiliou, commissaire à l'éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, a déclaré: «Ces résultats traduisent clairement l'importance que les employeurs accordent à la maîtrise d'une large palette de compétences tant techniques que transversales. Les récentes initiatives de la Commission «Jeunesse en mouvement» et «Une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois» visent à aider les Européens à déterminer et à acquérir les qualifications et les compétences recherchées sur le marché de l'emploi. Nous nous sommes engagés à appuyer les efforts déployés par les États membres pour améliorer l'enseignement supérieur et professionnel, ainsi que pour promouvoir les possibilités de travailler et d'étudier à l'étranger, expériences qui dotent les jeunes précisément des compétences les plus appréciées des employeurs».

Une meilleure compréhension des besoins des employeurs contribue à définir les politiques européennes en matière d'éducation et d'emploi. L'enquête Eurobaromètre montre que l'expérience professionnelle constitue un atout majeur pour 87 % des recruteurs. Invités à choisir une mesure que les universités devraient prendre pour améliorer l'employabilité de leurs diplômés, 39 % d'entre eux ont mentionné l'intégration d'un stage de spécialisation dans le cursus d'études.

Pourtant, seules 12 % des entreprises disent collaborer régulièrement avec des universités pour la conception des cursus et des programmes pédagogiques. La coopération est toutefois plus développée dans le contexte du recrutement des diplômés d'universités. À la question de savoir quelles sont les modalités les plus appropriées de coopération avec les universités, les employeurs privilégient clairement les programmes de stage (51 %), devant le recrutement direct dans les universités.

Un marché de l'emploi de plus en plus concurrentiel

Pour qui est à la recherche d'un emploi aujourd'hui, la question de la concurrence sur le marché du travail se pose dans une perspective européenne, et plus seulement nationale ou locale.

L'enquête a montré que plus d'un quart (28 %) des employeurs avaient recruté des diplômés d'autres pays européens et 18 % des postulants venus d'autres parties du monde. 41 % des personnes interrogées ont motivé le choix d'un candidat étranger par la volonté de trouver le meilleur talent possible. Parmi les entreprises très présentes sur le marché international, 48 % considèrent que les compétences linguistiques sont les plus importantes pour l'avenir.

Pour cette enquête, plus de 7 000 recruteurs d'entreprises publiques et privées de 31 pays (UE-27, Norvège, Islande, Croatie et Turquie) ont été interrogés par téléphone, entre le 30 août et le 7 septembre 2010.

Pour en savoir plus:

MEMO/10/638

Enquête Eurobaromètre sur la perception des employeurs de l'employabilité des diplômés


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website