Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE DA ES NL

IP/10/1615

Bruxelles, le 29 novembre 2010

Union pour l'innovation: trois nouvelles infrastructures européennes de recherche sont annoncées dans le domaine des énergies éolienne, solaire et nucléaire

Les ministres de la recherche des États membres de l'UE et des pays associés, ainsi que la Commission européenne, annoncent aujourd'hui à Bruxelles la construction de trois nouvelles infrastructures de recherche paneuropéenne dans le domaine de l'énergie. Une installation de recherche dans le domaine de l'énergie éolienne au Danemark, une installation à énergie solaire concentrée en Espagne et un réacteur nucléaire de recherche en Belgique. L'investissement global est d'environ 1,2 milliard d'euros. Ces installations feront partie de la feuille de route du forum stratégique européen sur les infrastructures européennes de recherche (ESFRI). Cette annonce sera faite lors de la conférence ENERI organisée par la présidence belge au Square, au Monts des Arts, à Bruxelles. Les infrastructures de recherche dans le domaine de l'énergie jouent un rôle important dans le plan stratégique européen pour les technologies énergétiques (plan SET).

Mme Máire Geoghegan-Quinn, membre de la Commission européenne chargée de la recherche, de l'innovation et de la science, a déclaré: «Le développement d'infrastructures de recherche de classe mondiale en Europe, par la mise en commun de ressources à l'échelon de l'UE, est un objectif important de l'Union pour l'innovation (voir IP/10/1288 et MEMO/10/473). Ces installations permettront de mener des recherches innovantes qui pourraient à terme contribuer à la sécurité d'approvisionnement énergétique future de l'UE. Il nous faut rapprocher la recherche, la technologie, l'industrie et l'exploitation commerciale: tel est l'objectif du plan stratégique européen pour les technologies énergétiques

Dans sa feuille de route mise à jour en 2010, l'ESFRI a dressé une liste de 50 nouvelles infrastructures de recherche, ou grandes transformations d'installations existantes, nécessaires pour demeurer à la pointe de la recherche au cours des 10 à 20 prochaines années. Le coût total des travaux correspondants s'élève à quelque 20 milliards d'euros et le coût d'exploitation des installations futures se situerait aux alentours de 2 milliards d'euros par an.

Un des objectifs de l'Union pour l'innovation est de lancer en 2015 la construction de 60% de ces infrastructures de recherche prioritaires, qui seront principalement financées par les États membres mais avec un soutien dans le cadre de programmes européens.

Les nouvelles infrastructures annoncées aujourd'hui

Au Danemark, le projet WindScanner donne les moyens d'établir une cartographie détaillée des conditions de vent dans une ferme éolienne couvrant plusieurs kilomètres carrés. Ces connaissances permettront de réaliser des turbines éoliennes plus efficaces, plus résistantes et plus légères. L'installation sera opérationnelle à partir de 2013 et les coûts se situeront entre 45 et 60 millions d'euros. WindScanner sera exploitée par le laboratoire national Risø DTU dédié à l'énergie durable, situé près de Roskilde, à la tête d'un consortium de six autres partenaires implantés en Allemagne, en Grèce, en Espagne, aux Pays-Bas, en Norvège et au Portugal.

L'infrastructure de recherche solaire EU-SOLARIS au centre technologique avancé pour les énergies renouvelables à Tabernas, près d'Alméria, en Espagne, est axée sur le développement de nouvelles technologies pour l'énergie solaire concentrée; sa construction coûtera autour de 80 millions d'euros. D'autres sites complémentaires dans plusieurs laboratoires européens de renom, représentant les pays européens dont le potentiel solaire est le plus élevé (Portugal, Italie, Grèce et Turquie), ainsi que l'Allemagne pour les technologies, feront partie de la nouvelle infrastructure de recherche.

L'infrastructure belge de recherche dans le domaine de la fission nucléaire MYRRHA, à Mol, possède une capacité de recherche sur la réduction des déchets nucléaires radioactifs. Le projet détaillé de l'installation devrait être prêt en 2014. Le coût total de construction est inscrit au budget pour environ 960 millions d'euros (2010-2023). MYRRHA sera la première grande installation au monde pour la recherche sur le combustible nucléaire usé et sa réduction par séparation et transmutation. L'infrastructure peut également servir à tester la faisabilité d'une nouvelle génération de centrales nucléaires, utilisant la technologie du réacteur rapide au plomb. MYRRHA est une infrastructure complémentaire du réacteur Jules Horowitz (réacteur à spectre neutronique thermique) qui est en construction à Cadarache, en France.

Contexte

Les infrastructures de recherche peuvent être des équipements scientifiques importants, des collections, des archives ou des informations scientifiques structurées telles que des biobanques, des données ou des infrastructures de calcul. Elles servent aux chercheurs pour la conduite de recherche de haut niveau ouvrant la voie à l'application de technologies pour relever les grands défis auxquels la société est aujourd'hui confrontée, non seulement dans le domaine de l'énergie, mais aussi par exemple en relation avec le changement climatique, la santé, la sécurité d'approvisionnement en diverses ressources et le vieillissement de la population.

Le 7e programme-cadre de recherche de l'Union européenne est doté d'un budget de 1,7 milliard d'euros pour les infrastructures de recherche. Sur ce budget, environ 560 millions, y compris les 200 millions de contribution de la Commission européenne au mécanisme de financement du partage des risques, sont destinés spécifiquement au développement de nouvelles infrastructures de recherche. Des crédits additionnels à hauteur de 10 milliards d'euros sont disponibles au titre des Fonds structurels de l'UE. Un soutien à la construction d'infrastructures de recherche peut également être obtenu auprès de la Banque européenne d'investissement, sous forme de prêts.

Liens

Pour plus d'informations concernant ESFRI: http://ec.europa.eu/research/infrastructures/index_en.cfm?pg=esfri

Pour plus d'informations sur le plan-SET:

http://ec.europa.eu/energy/technology/set_plan/set_plan_en.htm

Pour plus d'information sur la conférence ENERI:

http://www.eneri2010.be

Pour plus d'informations sur l'innovation pour l'Union:

http://ec.europa.eu/research/innovation-union/index_en.cfm

Le site de Mme Máire Geoghegan-Quinn, membre de la Commission européenne chargée de la recherche, de l'innovation et de la science:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/geoghegan-quinn/index_en.htm

Les sites des projets:

www.ctaer.com

www.windscanner.eu

http://myrrha.sckcen.be


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website