Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

IP/10/1609

Bruxelles, le 26 novembre 2010

Une Union pour l’innovation: la Commission lance une consultation sur le vieillissement actif et en bonne santé

La Commission européenne cherche à recueillir les points de vue des organisations publiques et privées, des entreprises et des particuliers sur la manière dont l’Europe pourrait renforcer l’innovation pour résoudre les difficultés de la population vieillissante en Europe, et notamment sur un «partenariat européen d’innovation» pilote pour un vieillissement actif et en bonne santé. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de l’initiative phare «une Union pour l’innovation» présentée le 6 octobre par Máire Geoghegan-Quinn, membre de la Commission responsable de la recherche, de l’innovation et des sciences, et par Antonio Tajani, vice-président chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat. Entre 2010 et 2030, le nombre d’Européens de plus de 65 ans augmentera de près de 40 %, ce qui entraînera de formidables défis mais ouvrira aussi de vastes opportunités à la société et à l’économie européennes. Le partenariat européen d’innovation, que la Commission a proposé de lancer en 2011, poursuivrait trois objectifs: améliorer la santé et la qualité de vie des personnes âgées en leur permettant de mener une existence active et autonome; contribuer à la pérennité et à l’efficacité des systèmes de soins de santé et de protection sociale; stimuler la compétitivité et les opportunités commerciales. La consultation en ligne se déroulera jusqu’au 28 janvier 2011.

John Dalli, commissaire européen chargé de la santé et de la politique des consommateurs, a déclaré: «L’Europe doit se préparer au vieillissement de la société, et le recours à l’innovation sera l’un des instruments à notre disposition dans ce cadre. C’est pourquoi je me félicite que le tout premier de ces partenariats soit consacré au vieillissement actif et en bonne santé: il impliquera une coopération étroite entre les politiques de la santé publique, de la recherche, de l’industrie et des technologies numériques.»

Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission responsable de la stratégie numérique, a déclaré: «La durée de la vie s’allonge, et il importe que les personnes âgées puissent conserver leur activité et leur autonomie autant que possible, grâce à des solutions innovantes comme les dispositifs de détection et de prévention des chutes, à des services améliorant la vie sociale pour vaincre l’isolement, et à l’utilisation judicieuse des technologies de l’information et des communications à domicile. Nous avons besoin des contributions des parties concernées pour faire en sorte que le futur partenariat d’innovation contribue réellement à concrétiser ces idées dans l’intérêt des personnes âgées en Europe.»

La consultation invite les parties concernées, telles que les organisations représentant les personnes âgées et des malades, les hôpitaux et prestataires de soins, les professionnels de la santé, les assureurs, les entreprises actives dans les domaines des TIC et de la santé, les pouvoirs publics et les citoyens, à contribuer au recensement des obstacles à l’innovation et des opportunités qui s’ouvrent dans le domaine du vieillissement actif et en bonne santé. Les contributeurs peuvent aussi faire part des initiatives existantes et futures susceptibles d’être entreprises à l’échelon européen et d’aller de l’avant dans un esprit de collaboration. Ces initiatives devraient s’intéresser à la manière dont des solutions innovantes peuvent déboucher sur des résultats prometteurs et tangibles dans l’intérêt des personnes âgées.

L’objectif principal du partenariat européen d’innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé est de prolonger de deux ans la durée moyenne de vie en bonne santé dans l’Union européenne, d’ici à 2020. Il cherche à améliorer la qualité de vie des seniors et à mettre en place des solutions de prise en charge plus efficaces. Il s’attachera à appliquer l’innovation à une plus grande échelle qu’aujourd’hui dans des domaines tels que la promotion de la santé, la prévention, le diagnostic et le traitement précoces, les systèmes de soins de santé et de protection sociale intégrés et collaboratifs, les technologies d’assistance et d’aide à l’autonomie destinées aux personnes âgées.

La Commission analysera les réponses à la consultation afin de bien appréhender le potentiel et les capacités d’innovation dans les domaines variés qui touchent au vieillissement aujourd’hui. Les contributions reçues aideront la Commission à planifier les prochaines étapes du partenariat européen d’innovation.

Parallèlement à la consultation en ligne, a lieu aujourd’hui à Bruxelles une conférence sur le partenariat européen d’innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé. Plus de 150 représentants des milieux concernés doivent y partager leurs idées pour que le partenariat se traduise par des actions concrètes.

Contexte

Le partenariat européen d’innovation pour un vieillissement actif et en bonne santé s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’UE «une Union pour l’innovation», l’une des initiatives phares de la stratégie Europe 2020 visant à transformer les idées en emplois, en croissance verte et en progrès social (IP/10/1288). La stratégie «une Union pour l’innovation» poursuit un triple objectif: transformer l’Europe en un acteur scientifique d’envergure mondiale; révolutionner la manière dont les secteurs public et privé collaborent, notamment au moyen de partenariats pour l’innovation, et supprimer les goulets d’étranglement – tels que le coût élevé des brevets, la fragmentation des marchés, la lenteur du processus de normalisation et la pénurie de qualifications – qui empêchent actuellement les idées de se concrétiser rapidement en produits et services commercialisables.

Cela répond à l’objectif de la stratégie numérique pour l'Europe consistant à exploiter le potentiel des TIC en vue d’accroître la prospérité et la qualité de vie en Europe (voir IP/10/581, MEMO/10/199 et MEMO/10/200). La stratégie numérique vise notamment à faire en sorte que les TIC permettent aux personnes fragiles, souffrant d’affections chroniques ou handicapées de mener une existence plus autonome. Elle devrait doubler, d’ici à 2015, le nombre de personnes âgées qui pourront mener une vie autonome.

De même, «favoriser un bon état de santé dans une Europe vieillissante» est l’un des trois objectifs principaux du livre blanc de l’UE «Ensemble pour la santé».

Le document de consultation est disponible sur le site internet suivant:

http://ec.europa.eu/information_society/activities/einclusion/deployment/ahaip/consultation/

Pour de plus amples informations:

Actions de la Commission au titre du plan «Bien vieillir dans la société de l'information» (en anglais)

Actions de la Commission dans le domaine des TIC au service de la santé (en anglais)

Le portail de la santé publique de l’Union européenne (Santé-UE)

Commission européenne ­– Santé publique - Vieillissement

Une stratégie numérique pour l'Europe (en anglais)

Une Union pour l’innovation (en anglais)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site