Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/10/1605

Bruxelles, le 25 novembre 2010

Troisième sommet Afrique-UE: agir ensemble pour renforcer «l’investissement, la croissance économique et la création d’emplois»

Les 29 et 30 novembre, le président du Conseil européen Herman van Rompuy, M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et M. Andris Piebalgs, commissaire au développement, participeront au sommet Afrique-UE à Tripoli, en Libye. Sous le thème général «Investissement, croissance économique et création d’emplois», quatre-vingts chefs d’État et de gouvernement européens et africains se réuniront afin de donner une dimension nouvelle et plus ambitieuse à la coopération entre les deux continents. Dans le contexte du partenariat Afrique-UE établi en 2007, les deux continents poursuivent, en tant que partenaires égaux, des intérêts et des objectifs stratégiques communs, au‑delà de la politique traditionnelle d’aide au développement. Au cours du sommet, les participants devraient prôner une croissance inclusive et durable en tant que principal moteur du développement et de la lutte contre la pauvreté. Un renforcement du secteur privé et une participation accrue de celui-ci sont indispensables pour y parvenir, de même qu’une plus grande coopération dans les domaines du changement climatique et de la paix et de la sécurité.

Le président du Conseil européen, Herman van Rompuy, a déclaré à la veille de la réunion : "Dans un contexte de globalisation croissante et de crise économique et financière, le partenariation de l'Union avec l'Afrique est d'une importance stratégique. Nous aborderons des sujets clés comme la paix et la sécurité, la gouvernance globale et l'intégration régionale. Nous allons également renforcer nos efforts conjoints pour encourager l'investissement, la création d'emplois et la croissance".

M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a déclaré avant cette réunion: «L’Union européenne construit un partenariat solide et toujours plus étroit avec l’Afrique. En 2007, lors du sommet de Lisbonne, nous avons accompli d’excellents progrès en adoptant une stratégie commune. Nous devons désormais consolider et approfondir nos liens, en nous appuyant sur le potentiel encore inexploité des relations UE-Afrique. Une coopération plus solide et plus intense profitera considérablement au développement de l’Afrique et jouera un rôle important dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Ce partenariat représente également pour l’Europe un véritable atout et une opportunité à ne pas manquer de promouvoir les relations avec un continent toujours plus important dans un monde de plus en plus interdépendant.»

Les quatre-vingts chefs d’État et de gouvernement, qui représentent plus d’un milliard et demi de personnes, axeront leurs discussions sur la façon dont les deux continents peuvent progresser en vue d’atteindre leurs objectifs prioritaires communs, à savoir favoriser la croissance durable et l’emploi et surmonter les effets de la crise économique et financière, notamment par la création d’un environnement plus propice aux entreprises et aux investissements.

Depuis 2007, la stratégie commune UE-Afrique a permis des progrès notables dans des domaines tels que les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), la paix et la sécurité, l’intégration régionale et le commerce (des exemples concrets sont présentés dans le MEMO/10/604). Parallèlement, l’Europe et l’Afrique doivent faire plus pour remédier à la fragmentation des politiques et des instruments financiers. Pour atteindre leurs objectifs communs, elles doivent aussi assurer une meilleure participation de toutes les parties prenantes – parlements, société civile et secteur privé.

  • Les discussions menées lors du sommet porteront sur les thèmes suivants:

  • intégration régionale, infrastructures, TIC, sciences et développement du secteur privé;

  • énergie et changement climatique;

  • OMD, agriculture et produits alimentaires;

  • paix et sécurité;

  • gouvernance et droits de l’homme;

  • migration, mobilité et création d’emplois.

Dans leur déclaration commune, les chefs d’État et de gouvernement devraient mettre l’accent sur l’importance stratégique que revêt au niveau mondial leur partenariat stratégique, le seul conclu entre deux continents. Le sommet devrait aussi relancer les efforts en vue d’atteindre les OMD, notamment dans le cas des pays dont le retard est le plus important. Un plan d’action conjoint 2011-2013 sera adopté pour définir les mesures concrètes qu’il convient de poursuivre ou de lancer dans les domaines stratégiques, compte tenu de ce qui a été accompli depuis 2007.

Avant le sommet, MM. Barroso et Piebalgs, ainsi que M. Tajani, vice‑président de la Commission, participeront au forum des affaires UE-Afrique et à la table ronde des PDG, organisés le 28 novembre en marge de la manifestation principale. Le forum portera notamment sur la manière d’élaborer une stratégie conjointe afin de disposer de modèles inclusifs pour un développement et une croissance durables en Afrique.

Historique

En 2007, les chefs d’État et de gouvernement d’Europe et d’Afrique ont lancé le partenariat stratégique conjoint Afrique-UE afin de poursuivre des intérêts communs, au-delà de la politique traditionnelle d’aide au développement. Huit partenariats thématiques assurent le suivi opérationnel: paix et sécurité; gouvernance démocratique et droits de l’homme; commerce, intégration régionale et infrastructures; OMD; énergie; changement climatique; migration, mobilité et emploi; sciences, société de l’information et espace.

Le 10 novembre 2010, la Commission européenne a publié ses propositions sur la manière de consolider les relations Afrique-UE, reconnaissant que le partenariat devait encore évoluer. Elle a suggéré d’axer la coopération au développement sur le soutien à une croissance inclusive et durable en Afrique, en privilégiant des activités à fort impact, de manière à attirer des investissements en vue de concrétiser l’immense potentiel du partenariat.

Pour plus d’informations, voir aussi:

MEMO/10/604

IP/10/1495 et MEMO/10/566 à propos de la communication sur la consolidation des relations entre l’UE et l’Afrique

IP/10/1494 et MEMO/10/565 à propos du Livre vert «La politique de développement de l’UE en faveur de la croissance inclusive et du développement durable - Accroître l’impact de la politique de développement de l’Union européenne»

Site web du partenariat Afrique-UE: http://www.africa-eu-partnership.org/

Site web de la direction générale du développement:

http://ec.europa.eu/development/index_fr.cfm

Site web d’EuropeAid (Aidco): http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site web de M. José Manuel Barroso, président de la Commission:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/president/index_fr.htm

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire au développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web du forum des affaires UE-Afrique: http://www.euafrica-businessforum.org


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website