Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission boucle le quatrième bilan du soutien de l'UE à la balance des paiements de la Hongrie

European Commission - IP/10/159   15/02/2010

Other available languages: EN DE HU

IP/10/159

Bruxelles, le 15 février 2010

La Commission boucle le quatrième bilan du soutien de l'UE à la balance des paiements de la Hongrie

Le 15 février 2010, les services de la Commission européenne, en collaboration étroite avec ceux du Fonds monétaire international, ont achevé le quatrième bilan du soutien de l'UE à la balance des paiements de la Hongrie et conclu que la Hongrie avait gardé le cap dans la mise en œuvre de son programme économique. Dans une perspective d'amélioration continue de la situation du financement extérieur, la Hongrie ne fait pas appel à des concours financiers internationaux au terme du bilan, tout comme lors du bilan précédent.

«Grâce à diverses mesures d'économie, la Hongrie semble être parvenue à maintenir son déficit à 3,9 % du PIB en 2009, malgré une forte récession économique. Le budget 2010 prévoit la poursuite de la réduction du déficit. Les autorités continuent de mettre en œuvre leur programme de politique économique qui a amélioré la confiance des investisseurs et restauré l'accès au financement aux conditions du marché» a déclaré le commissaire Rehn. «Pour l'avenir, un engagement similaire sera nécessaire pour maintenir les finances publiques sur la bonne voie, atteindre l'objectif fixé pour le déficit budgétaire en 2010 et ramener le déficit au-dessous des 3 % du PIB en 2011, conformément à l'engagement pris par la Hongrie et aux recommandations du Conseil.»

Après un recul du PIB de 6,3 % en 2009, on prévoit que l'économie se stabilisera et retrouvera une croissance positive au cours de l'année 2010. Elle sera soutenue par un renforcement du contexte international, tandis que la demande intérieure restera faible, reflétant la poursuite de l'ajustement du marché du travail.

La Hongrie a respecté ses obligations fixées dans les protocoles d'accord liés au concours financier à moyen terme de l'UE.

La réalisation escomptée de l'objectif général de 3,9 % du PIB fixé par le gouvernement pour le déficit (selon la définition SEC) a entraîné une amélioration notable du solde structurel de près de 3% du PIB, ce qui porte à 8½ % l'ajustement structurel total sur les trois dernières années. Cette évolution a été reconnue par la Commission dans sa communication du 27 janvier relative à l'action suivie d'effet engagée par la Hongrie en réponse aux recommandations du Conseil de juillet 2009 dans le cadre de la procédure concernant les déficits excessifs. Le budget adopté pour 2010 est en conformité avec l'objectif de 3,8 % du PIB et prévoit un niveau important de réserves. Néanmoins, les risques budgétaires considérables exigent non seulement une mise en œuvre rigoureuse mais aussi une reconstitution des réserves le cas échéant.

La Hongrie a également progressé dans l'amélioration de la gouvernance budgétaire en adoptant une réglementation gouvernementale qui accélère et améliore le processus de planification budgétaire. Des mesures supplémentaires ont également été prises pour renforcer la conformité avec les règles du marché intérieur de l'UE concernant le secteur financier et pour élargir les pouvoirs de l'autorité de surveillance financière hongroise, notamment dans le domaine de la protection des consommateurs. Enfin, des mesures ont été prises en vue d'améliorer la situation financière du secteur des transports publics, mais d'autres mesures d'ordre plus structurel seront nécessaires.

Les services de la Commission continueront de surveiller la situation de la Hongrie, non seulement dans le contexte du concours financier à moyen terme de l'UE mais aussi via la surveillance budgétaire habituelle de l'UE dans le cadre du pacte de stabilité et de croissance.

À ce jour, la Hongrie a reçu trois tranches du prêt de soutien à la balance des paiements de 6,5 milliards d'euros: deux tranches de 2 milliards d'euros chacune le 9 décembre 2008 et le 26 mars 2009, et une troisième tranche de 1,5 milliard d'euros le 6 juillet 2009. Étant donné l'amélioration de l'accès au financement, la Hongrie n'a pas fait appel aux concours financiers de l'UE et du FMI au terme du bilan précédent de novembre 2009 et n'a pas demandé non plus de versement après le présent bilan. Le montant restant dû du concours financier de l'UE (jusqu'à 1 milliard d'euros) reste disponible et peut être versé si nécessaire, moyennant, comme de coutume, le respect des conditions politiques fixées. Le concours financier de l'UE a été accordé pour une durée de 2 ans qui prendra fin le 3 novembre 2010.

La mission était conduite, pour la Commission, par Matthias Mors, directeur faisant fonction à la DG Affaires économiques et financières (ECFIN) et Barbara Kauffmann, chef de l'unité de la DG ECFIN chargée d’un groupe de pays dont fait partie la Hongrie.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website