Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE SV FI

IP/10/148

Bruxelles, le 10 février 2010

Le commissaire Johannes Hahn participe au sommet de la mer Baltique organisé à Helsinki

Johannes Hahn, le nouveau commissaire européen à la politique régionale, prendra aujourd’hui la parole lors de ce sommet intitulé «Baltic Sea Action Summit». Organisé à l’initiative de la présidente finlandaise Tarja Halonen, de son premier ministre Matti Vanhanen et de l’organisation non gouvernementale (ONG) connue sous le nom de Baltic Sea Action Group, cet événement majeur réunira plusieurs chefs d’État ou de gouvernement de l’Union européenne, ainsi que les premiers ministres russe et norvégien. L’objectif est d’encourager les principales parties prenantes gouvernements, entreprises et ONG à s’engager concrètement pour préserver la mer Baltique de nouvelles dégradations. En octobre 2009, afin de mieux coordonner leur action, les États membres de l’Union sont convenus d’une stratégie européenne globale pour la région de la mer Baltique.

Parmi les invités de renom au sommet figurent également le roi de Suède Carl XVI Gustaf, la présidente lituanienne Dalia Grybauskaitė, le président letton Valdis Zatlers, la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre estonien Andrus Ansip, le premier ministre russe Vladimir Poutine et le premier ministre norvégien Jens Stoltenberg.

En prélude à cet événement, le commissaire Hahn a déclaré: «La réussite de la stratégie de l’Union en faveur de la région de la mer Baltique n’est pas garantie d’avance. À tous les niveaux, les intervenants dans cette vaste région devront déployer de gros efforts et s’engager durablement. Nous comptons sur toutes les parties prenantes sur le terrain pour doper la compétitivité de la région et coopérer dans la lutte contre les problèmes environnementaux. Je me réjouis également de la future collaboration avec nos partenaires norvégiens et russes, sur des sujets de préoccupation et dans des domaines d’intérêt communs.

Depuis le grand élargissement de l’Union en 2004, huit des neufs pays riverains de la mer Baltique sont membres de l’Union européenne (Suède, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Lettonie, Lituanie, Pologne). Les quatre axes de la stratégie définie pour relever les défis auxquels est confrontée la région sont les suivants :

  • améliorer l'environnement dans la zone de la mer Baltique. Les eaux se dégradent sous l’effet des rejets excessifs de nitrates et de phosphates, qui menacent aussi la biodiversité;

  • accroître la prospérité grâce à un développement économique plus équilibré, passant par exemple par la promotion de l’innovation au sein des petites et moyennes entreprises;

  • augmenter l'accessibilité à la région et son attrait, en améliorant le réseau de transport et la sécurité énergétique;

  • renforcer la sécurité et la sûreté de la région, par exemple en combattant la criminalité transfrontalière et en améliorant la surveillance maritime.

Passer à l’action

La stratégie de l’Union européenne en faveur de la mer Baltique a été adoptée par les États membres en octobre 2009. Elle s’accompagne d’un plan d’action recensant 80 projets phares, assortis chacun d’un partenaire principal et d’un calendrier d’exécution. Les questions à traiter vont de l’élimination des rejets des navires à la création de zones marines protégées, en passant par l’instauration d’un Fonds pour l’innovation et la recherche, ou l’amélioration des connexions entre Varsovie et Tallinn grâce à la via Baltica .

Tous les invités au sommet d’Helsinki, au nom des gouvernements, des régions, des villes, des ONG ou des entreprises qu’ils représentent, s’engageront à apporter leur contribution, financière ou non, à la réhabilitation de la mer Baltique. À ce jour, plus de 110 engagements d’action ont été obtenus auprès d’entités telles qu’IBM, la Lloyd’s, Siemens, la centrale d’épuration des eaux de Saint-Pétersbourg, l’association des armateurs suédois ou le port de Klaipeda.

Contexte

La Commission européenne réunira les parties prenantes au sein de conférences annuelles qui fourniront l’occasion de diffuser et d’évaluer les résultats de la stratégie de l’Union européenne en faveur de la mer Baltique, mais aussi de faire connaître de nouvelles idées ou de nouveaux besoins. La prochaine conférence se tiendra à Tallinn les 14 et 15 octobre prochains.

Pour en savoir plus:

http://ec.europa.eu/regional_policy/cooperation/baltic

http://www.bsas.fi/


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site