Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/10/1335

Bruxelles, le 15 octobre 2010

La lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale au cœur du débat entre les présidents de la Commission, du Parlement et du Conseil européen et des représentants des organisations philosophiques non confessionnelles

Quelque dix-huit représentants d'organisations philosophiques non confessionnelles ont rencontré aujourd'hui à Bruxelles le président M. José Manuel Barroso, M. Jerzy Buzek, président du Parlement européen, et M. Herman van Rompuy, président du Conseil européen. Ils ont débattu des moyens de lutter efficacement contre la pauvreté et l'exclusion sociale, un impératif pour la gouvernance européenne.

Cette rencontre s'est tenue pour la première fois dans le nouveau contexte du traité de Lisbonne, dont l'article 17 prévoit que l'Union maintient un «dialogue ouvert, transparent et régulier» avec les religions, les Églises et les communautés de conviction. La rencontre de ce jour témoigne de l'importance que les institutions européennes accordent à ce dialogue.

José Manuel Barroso, président de la Commission, a fait la déclaration suivante: «Nous ne pouvons tolérer la pauvreté et l'exclusion sociale au sein de l'Union européenne. La force de l'Union est et sera mesurée au vu de notre capacité de venir en aide aux plus vulnérables! L'Union veut promouvoir la croissance, mais pas n'importe quel type de croissance. Nous voulons une croissance inclusive dans une économie sociale de marché. La réunion d'aujourd'hui offre une grande opportunité de mobiliser tous les secteurs de la société, notamment les organisations philosophiques non confessionnelles, en vue d'atteindre ces objectifs.»

Jerzy Buzek, président du Parlement européen, a quant à lui ajouté: «S’attaquer à la pauvreté est au cœur même de l’Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, et le Parlement européen a toujours adopté une position ferme contre ces fléaux. Nous devons y associer tous les groupes concernés, et cette Année européenne offre une occasion précieuse d’entamer un dialogue entre tous les acteurs de ce domaine essentiel. J’attends avec impatience la visite du secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon, qui, le mardi 19 octobre au Parlement européen à Strasbourg, prononcera devant les parlementaires une allocution sur l’utilisation de la microfinance pour aider les personnes à sortir de la pauvreté. Également la semaine prochaine, les membres du Parlement européen débattront d’une résolution sur le rôle du revenu minimum dans la lutte contre la pauvreté et la promotion d'une société inclusive en Europe, et la soumettront au vote.»

Pour sa part, Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, a déclaré: «La pauvreté et l’exclusion au sein de l’Union européenne constituent un fléau. La rencontre de ce jour nous a permis d’attirer l’attention sur ce phénomène. L’expérience des dirigeants humanistes et philosophiques nous sera très utile pour relever ce défi. Je me réjouis de renforcer encore ce dialogue. Notre objectif commun est de faire en sorte que les personnes confrontées à la pauvreté et à l’exclusion puissent vivre dans la dignité et jouer un rôle actif dans la société.»

Dans le cadre de l'Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale (2010) et de la plateforme européenne contre la pauvreté, les institutions européennes entretiennent un dialogue avec la société civile, les ONG, les pouvoirs publics et d'autres prestataires de services sociaux, afin de trouver des approches, des actions et des partenaires nouveaux pour soutenir les efforts déployés partout en Europe pour éradiquer la pauvreté.

La promotion de l'emploi, de la cohésion sociale et d'une croissance inclusive est au cœur de la stratégie Europe 2020. Les progrès seront mesurés à l'aune de trois principaux indicateurs, à savoir le risque de pauvreté, le dénuement matériel et le nombre de ménages sans emploi. Ces indicateurs de l'UE et le suivi régulier des progrès accomplis témoigneront de la responsabilité des États membres.

Deux grands objectifs de la stratégie Europe 2020 tiennent à la nécessité d'améliorer l'équité et la qualité dans l'éducation: ramener le taux d'abandon scolaire à moins de 10 % et porter à 40 % au moins la part de la population âgée de 30 à 34 ans ayant achevé un cursus universitaire ou équivalent, d'ici 2020.

La discussion de ce jour s'est tenue dans un esprit de franchise et d'ouverture. Les représentants, issus de onze États membres (France, Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, Italie, Grèce, Roumanie, Luxembourg, Portugal, Espagne et Irlande), ont exprimé leur soutien à la stratégie Europe 2020 et à ses objectifs dans le domaine social et de l'éducation.

Ils ont souligné leur engagement permanent en faveur d'un renforcement de la cohésion sociale et d'un sens accru de la solidarité et de l'engagement civique au sein de la population européenne. Ils ont également insisté sur le fait que la crise actuelle ne pourra être surmontée qu'en plaçant les individus et la justice sociale au cœur des politiques européennes.

Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission chargé des relations interinstitutionnelles et de l'administration, a également assisté à la réunion.

Historique:

Liste des participants: voir MEMO/10/495

Des rencontres entre les présidents des institutions européennes et des personnalités représentatives des organisations philosophiques et non confessionnelles ont eu lieu à plusieurs reprises dans le passé. La dernière réunion s'est tenue le 26 juin 2009. Voir IP/09/1046

Le 19 juillet 2010, les trois présidents ont rencontré les dirigeants religieux pour évoquer le même sujet. Voir IP/09/967

Lien vers la stratégie Europe 2020 http://ec.europa.eu/eu2020/index_fr.htm

Lien vers l'Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale 2010

http://www.2010againstpoverty.eu/?langid=fr

Lien vers les chiffres clés sur l'inclusion sociale

http://www.2010againstpoverty.eu/opencms/extranet/About_the_Year/key_data.pdf

Pour plus d'informations à propos du dialogue entre l'UE et les religions, Églises et communautés de conviction:

http://ec.europa.eu/bepa/activities/outreach-team/dialogue/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website