Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/10/1291

Bruxelles, le 6 octobre 2010

Lutte contre les exportations illégales de bois: l’Union européenne et le Cameroun s'associent pour garantir l'origine légale des produits du bois importés dans l'UE

L’Union européenne a signé ce jour l’accord de partenariat volontaire avec le Cameroun, premier pays africain exportateur de produits du bois à destination de l’UE. D’ici juillet 2012, toutes les expéditions de bois et de produits du bois du Cameroun vers l'UE devront être accompagnées d’une autorisation attestant leur origine légale. Cet accord exprime l'engagement commun ferme d'éradiquer l’exploitation illégale et soutient les réformes actuellement entreprises par le Cameroun dans la voie d'une bonne gouvernance du secteur forestier et du développement. Pour leur part, les consommateurs européens auront l'assurance que les produits du bois, tels que les meubles, importés du Cameroun sont d'origine légale.

M. Andris Piebalgs, commissaire européen responsable du développement, a déclaré: «Le présent accord marque une étape décisive dans la lutte que nous menons contre l’exploitation illégale du bois et contribuera au développement économique, ainsi qu'à la réduction de la pauvreté au Cameroun. L’accord répond par ailleurs aux attentes de plus en plus fortes des Européens en matière de contrôle de la légalité des produits du bois. Il sera bénéfique pour les consommateurs européens, qui auront ainsi l’assurance que le bois qu'ils achètent en provenance du Cameroun est d'origine légale.»

Les négociations de l’accord entre le Cameroun et l’UE, fruits de l’engagement actif de représentants de la société civile et du secteur privé, ont débuté en 2007. Un système national de traçabilité du bois est déjà en cours d'élaboration.

L'exploitation illégale a des effets dévastateurs sur les forêts du monde et sur les populations tributaires des ressources qu’elles fournissent. Pour lutter contre ce phénomène, l’Union européenne a défini en 2003 le plan d’action relatif à l’application des réglementations forestières, à la gouvernance et aux échanges commerciaux. La pierre angulaire de cette politique est l’accord de partenariat volontaire entre l’UE et les pays exportateurs de bois,

Le Cameroun est l’un des principaux pays exportateurs de bois du bassin du Congo qui représente, en surface, la deuxième forêt tropicale du monde. Il exporte 80 % du bois qu’il produit vers l’UE.

Le premier exportateur africain de bois dur tropical à destination de l’Europe entend mettre en place un système national assurant le respect de la législation en matière de production forestière qui couvre le bois et les produits du bois vendus non seulement à l'UE, mais aussi sur le marché intérieur et les marchés tiers. Pour sa part, l’Union européenne garantira à tous les produits du bois d'origine camerounaise dont la légalité aura été contrôlée un accès illimité à la totalité de son marché. Ce renforcement des systèmes de contrôle permettra aussi au Cameroun de mettre un terme à la déforestation illégale et aux dégradations qui contribuent au changement climatique.

M. Elvis Ngolle Ngolle, ministre camerounais des forêts et de la faune, a signé l’accord pour le Cameroun. Cet accord est le troisième d’une série d’accords bilatéraux négociés entre l’UE et les pays producteurs de bois (des accords ont été signés avec la République du Congo, plus tôt dans le courant de cette année, et avec le Ghana, en 2009).

Informations destinées à la presse:

La conférence de presse se tiendra après la cérémonie de signature, le mercredi 6 octobre 2010. Les journalistes seront informés des détails dans une communication distincte.

Pour plus d'informations:

De plus amples informations sur l'initiative «Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux» sont disponibles sur le site web de la DG Développement.

Voir aussi le MEMO/10/474

Site web du commissaire Piebalgs


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website