Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/10/1285

Bruxelles, le 4 octobre 2010

Le commissaire Piebalgs propose d'augmenter de 10 % la contribution au Fonds mondial de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme

Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, participera demain, à New York, à la conférence de la troisième reconstitution volontaire des ressources du Fonds mondial de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme. Deux semaines après la réunion plénière de haut niveau des Nations unies sur les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), le Fonds mondial appelle à une reconstitution de ses ressources pour la période 2011‑2013. Si la proposition est adoptée, la contribution de l'UE au Fonds mondial pourrait s'accroître d'au moins 10 % pour 2011‑2013 et atteindre 330 millions €.

À la veille de la conférence, Andris Piebalgs, commissaire européen au développement, a fait la déclaration suivante: “Il y a deux semaines, à l'occasion du sommet des Nations unies sur les OMD, la communauté internationale s'est engagée à faire des «objectifs» du Millénaire pour le développement une «réalité». Aujourd'hui, nous pouvons concrétiser nos engagements. Sans une population en bonne santé, il est tout simplement impossible de créer une croissance plus forte et plus inclusive dans les pays en développement afin d'atteindre les OMD. L'UE continuera de soutenir le Fonds mondial de lutte contre ces maladies mortelles.”

Au cours de la conférence, M. Piebalgs annoncera l'intention de la Commission européenne d'accroître sa contribution financière au Fonds. La proposition doit encore être approuvée par les autorités budgétaires de l'UE et du groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Actuellement, c'est‑à‑dire pour la période 2008‑2010, la contribution annuelle de la Commission s'élève à 100 millions € .

La Commission européenne, membre fondateur du Fonds mondial, lui apporte depuis 2002 un soutien politique et financier important. Entre 2002 et 2010, elle a versé un montant total de 972,5 millions € au Fonds, ce qui en fait le cinquième donateur (après les États-Unis, la France, l'Italie et le Japon). Au cours de la même période, l'Union européenne a alloué plus de 9 milliards USD au Fonds mondial, soit 52 % de ses ressources.

Le 10 mai 2010, l'UE a également adopté des conclusions sur son rôle en matière de santé au niveau mondial afin d'encourager une vision forte de l'Union ainsi qu'une voix et une action communes dans le domaine de la santé à l'échelle mondiale, et de soutenir les sources de financement novatrices en faveur du secteur de la santé, de manière à progresser sur la voie de la réalisation des OMD liés à la santé.

Contexte

Le Fonds mondial de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme est un mécanisme de financement mondial établi en 2001 dans le cadre de la réponse internationale à l'urgence planétaire créée par ces trois maladies transmissibles. Entre 2002 et 2009, le Fonds mondial a engagé 19,3 milliards USD en faveur de 572 programmes répartis dans 144 pays et a déboursé 10,3 milliards USD en faveur des bénéficiaires (53 %). Grâce à ce Fonds, plus de 2,5 millions de personnes ont pu bénéficier d'un traitement contre le VIH/sida, 6 millions ont reçu un traitement contre la tuberculose et 104 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticide ont été distribuées pour lutter contre le paludisme.

Pour plus d'informations:

Site web de la DG Développement sur la lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme: http://ec.europa.eu/development/policies/9interventionareas/humandev/humandevhealth3_fr.cfm

Site web de M. Piebalgs, commissaire au développement: http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website