Navigation path

Left navigation

Additional tools

Visite des commissaires Malmström et Füle en Libye pour renforcer la coopération UE‑Libye

European Commission - IP/10/1281   04/10/2010

Other available languages: EN DE

IP/10/1281

Bruxelles, le 4 octobre 2010

Visite des commissaires Malmström et Füle en Libye pour renforcer la coopération UE‑Libye

Cecilia Malmström, commissaire chargée des affaires intérieures, et Štefan Füle, commissaire chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage, seront en Libye du 4 au 6 octobre, où ils rencontreront des représentants des autorités libyennes pour discuter de l’état des relations bilatérales, et ce deux ans après l'ouverture des négociations sur un accord‑cadre UE‑Libye. Une attention particulière sera accordée à l’intensification de la coopération dans le domaine des migrations, en particulier à l'amélioration de la protection des réfugiés, mais également du contrôle aux frontières, de la coopération avec les pays d’origine, etc.

Avant son départ pour Tripoli, M. Füle a déclaré: «Au cours des trois dernières années, les relations entre l’UE et la Libye se sont bien développées. Nous partageons des intérêts clés dans des domaines tels que le commerce, l‘énergie, la sécurité et le développement de l'Afrique». Et Mme Malmström d’ajouter: «La mise en place d’une coopération équilibrée avec la Libye sur la question des migrations, sous toutes ses formes, figure au rang des priorités absolues de l'UE».

Lors des Conseils européens de juin et d’octobre 2009, les dirigeants européens ont insisté sur l’importance de renforcer considérablement la coopération avec les principaux pays d'origine et de transit de flux d’immigrants clandestins de la région méditerranéenne, invitant la Commission à explorer des pistes en vue d’une coopération concrète avec les pays tiers. La visite des commissaires Malmström et Füle a pour but de conclure les négociations engagées avec la Libye au sujet d'un «programme de coopération» ambitieux et multidimensionnel, englobant tous les aspects des migrations.

Ce programme doit couvrir diverses questions, allant de la sécurité aux frontières à la protection des migrants, en passant par la mobilité entre les parties et le renforcement de la coopération avec les pays d’origine en Afrique. L’objectif est également de mieux comprendre les défis auxquels la Libye doit faire face dans le domaine de la lutte contre la traite des êtres humains et contre les trafics illicites et le terrorisme à ses frontières méridionales.

En novembre 2008, la Commission et la Libye ont lancé des négociations en vue de la conclusion d’un accord‑cadre UE‑Libye prévoyant l’instauration d’un dialogue politique et d’une coopération sur les questions de politique étrangère et de sécurité, la mise en place d’une zone de libre‑échange aussi intégrée et complète que possible, ainsi que la coopération dans des domaines d'intérêt commun majeurs, tels que l'énergie, les transports, la migration, la politique de visa, la justice et les affaires intérieures, l'environnement, de même que la politique maritime et la pêche, l'éducation et la santé. Les négociations progressent. La huitième session de négociation s’est déroulée récemment à Bruxelles, la neuvième étant programmée à la mi‑novembre à Tripoli.

En juin 2010, la Commission et la Libye se sont mises d'accord, dans le cadre du renforcement de leurs relations, sur un protocole d'accord en vue de la mise en place, par l'UE, d'une assistance technique et d'une coopération pour la période 2011‑2013. Ce programme s'articulera autour des trois priorités suivantes:

  • valorisation du capital humain, en particulier le soutien de la réforme du secteur de la santé;

  • amélioration de la viabilité du développement socio‑économique, notamment en appuyant la réforme du commerce et le développement des petites et moyennes entreprises (PME);

  • et réflexion commune pour relever le défi de la gestion des migrations.

La Commission a également décidé d’ouvrir un bureau à Tripoli pour soutenir l’allongement de la liste d’activités bilatérales. Ce bureau, qui devrait être opérationnel début 2011, resterait sous l’autorité de la délégation de l’UE à Tunis.

Pour de plus amples informations:

http://www.eeas.europa.eu/libya/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website