Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/10/125

Bruxelles, 4 février 2010

Échanges de quotas d’émission: la Commission prend des mesures face aux cyberattaques essuyées par les titulaires de comptes SCEQE

La Commission européenne a l’intention de revoir ses lignes directrices sur la sécurité de l’internet à la suite des cyberattaques subies la semaine dernière par les registres du système communautaire d’échange de quotas d’émission (SCEQE). Les utilisateurs de ces registres ont reçu de faux courriels les invitant à se rendre sur un site web malveillant et à saisir leur code d’identification et leur mot de passe. Si un certain nombre d’opérations frauduleuses ont pu être réalisées, l’attaque n’a toutefois pas porté atteinte à la sécurité du registre communautaire et du journal des transactions communautaire indépendant.

Cette vaste opération de hameçonnage («phishing») a été lancée contre les utilisateurs des registres SCEQE le 28 janvier dernier. Alertée par les Pays‑Bas et la Norvège, la Commission a informé tous les États membres et leur a demandé de prendre immédiatement les mesures de sécurité nécessaires.

Malgré la réaction rapide des États membres, quelques opérations frauduleuses ont pu être effectuées. En effet, le faux site web, auquel on avait donné l’identité visuelle de la Commission, se présentait comme un site officiel. La Commission aide activement les États membres dans leurs enquêtes concernant ces opérations. Elle a aussi ouvert immédiatement une enquête sur le faux site web, dont elle compte obtenir la fermeture définitive.

Compte tenu de l’attaque qui a été essuyée, la Commission a l’intention de revoir les mesures de sécurité applicables aux registres SCEQE et va préparer de nouvelles lignes directrices en matière de sécurité des registres ainsi qu’un plan d’action dont l’objet sera l’harmonisation des approches en cas de nouveaux piratages.

La Commission a déjà proposé plusieurs éléments qui devraient doter sa législation de normes de sécurité élevées, en vue d’inclure le secteur de l’aviation dans le registre communautaire en 2012.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website