Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/10/1185

Bruxelles, le 28 septembre 2010

Stratégie numérique: de grandes entreprises du secteur des TIC rallient l'initiative de la Commission européenne en faveur d’une réduction de la consommation d’électricité

Les équipements et les services liés aux technologies de l’information et des communications (TIC) représentent plus de 8 % de la consommation électrique de l'UE et génèrent quelque 4 % de ses émissions de CO2. Ces chiffres pourraient doubler d’ici 2020. Pour inverser cette tendance, le Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne gère des codes de conduite volontaires à destination des entreprises du secteur. Aujourd’hui, à Bruxelles, 16 nouvelles entreprises du secteur des TIC ont accepté, lors de la manifestation «ICT 2010 - Digitally Driven», de réduire la consommation d'électricité de leurs équipements à haut débit et de leurs centres de données. Cette démarche devrait leur permettre de réduire leur consommation d’électricité, souvent de 50 %. Bien qu'ils reposent sur une base volontaire, les codes de conduite sont déjà appliqués par 36 des plus grandes entreprises européennes du secteur des TIC. La stratégie numérique pour l’Europe adoptée par la Commission en mai 2010 (IP/10/581, MEMO/10/199, MEMO/10/200) vise à assurer que le secteur montre l’exemple en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Selon Máire Geoghegan-Quinn, membre de la Commission, «le succès de ces codes de conduite le démontre: l'industrie a pris conscience que l'innovation visant à accroître l'efficacité énergétique est une priorité commerciale, économique et environnementale. Il s’agit d’un bon exemple du travail réalisé dans les coulisses par le CCR afin de soutenir la stratégie Europe 2020».

Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la stratégie numérique, a quant à elle déclaré: «L’application de ces deux codes de conduite réduira sensiblement la consommation d’électricité de l’UE et pourrait permettre d'économiser chaque année 4,5 milliards d'euros. Je salue ce travail en faveur d'un avenir plus durable».

Code de conduite relatif aux équipements à haut débit

Les équipements à haut débit représentent quelque 15 % de la consommation totale d’énergie du secteur des TIC, soit environ 47 TWh en 2010 à l’échelle de l’Union.

Dix entreprises (aussi bien des opérateurs de télécommunications que des fabricants) représentant quelque 25 millions de lignes à haut débit dans l’UE (27 %) ont d’ores et déjà signé ce code de conduite. L’adhésion de dix nouvelles entreprises portera ce chiffre à 65 millions (72 %) pour l’ensemble de l'UE, auxquels s'ajoutent 10 millions de lignes pour la Norvège, la Suisse et la Turquie.

Le code de conduite pour les équipements à haut débit existe depuis 2007. Il définit des plafonds de consommation d’énergie (dans les locaux des abonnés et les répartiteurs des opérateurs de télécommunications) pour une multitude de types d'équipements, tels que les modems, les commutateurs, les routeurs et les passerelles résidentielles. Les économies d’énergie résultent du recours obligatoire aux meilleurs composants à basse consommation d'énergie disponibles et des efforts visant à garantir, au titre de la stratégie numérique pour l’Europe, que le haut débit rapide et ultrarapide puisse être proposé à tous les citoyens européens d'ici 2020.

Code de conduite relatif aux centres de données

Les centres de données représentent environ 18 % de la consommation d’énergie du secteur des TIC et devraient connaître la croissance la plus rapide de toutes les technologies TIC. Ils consomment approximativement 56 TWh d’électricité par an à travers l’Europe. Les centres de données comprennent tous les bâtiments et toutes les installations abritant des serveurs d’entreprises et des équipements de communication associés reposant sur des serveurs qui fournissent une forme de service de données, sous quelque forme que ce soit.

Six nouvelles entreprises signeront le code aujourd’hui; elles rejoindront les 26 participants (représentant 42 centres de données) d’ores et déjà enregistrés. Plus d’une centaine d’acteurs ont déjà approuvé le code. Il s’agit d’entreprises qui mettent au point des produits, des solutions et des programmes permettant aux propriétaires et aux opérateurs des centres de données d'atteindre les objectifs définis dans le code.

Lancé en octobre 2008, ce code de conduite vise à éviter les pratiques de conception dépassées qui nuisent à l’efficacité de la consommation d’énergie. Il a été complété en 2010 par une série de recommandations de bonnes pratiques en matière de conception, d’achat et d’exploitation dans des secteurs tels que les logiciels ou l’architecture et l’infrastructure informatiques. Pour une gestion efficace des conditions environnementales, il est ainsi recommandé d'assurer le refroidissement à l'endroit précis où celui-ci s'impose au  niveau des unités centrales de traitement des serveurs et d’éviter tout refroidissement excessif.

Le code devrait aussi contribuer à assurer que les opérateurs de centres de données soient informés des répercussions positives, que ce soit sur les finances, l'environnement ou les infrastructures, d'une plus grande efficacité énergétique de leurs installations. Cette démarche rejoint un autre objectif fondamental de la stratégie numérique: veiller à ce que le secteur des TIC montre l’exemple en matière de déclaration des émissions de gaz à effet de serre et adopter une méthodologie commune d’ici à 2011, afin d’inciter d’autres secteurs à forte consommation d’énergie à faire de même.

ICT4EE

Si les codes de conduite abordent le défi de l'efficacité énergétique des équipements à large bande et des centres de données, le forum ICT4EE se penche sur les empreintes énergétique et carbonique globales du secteur. Il a été instauré par l'industrie des TIC à la suite de la recommandation de 2009 de la Commission européenne visant à faciliter le passage à une économie à faible taux d’émission de carbone fondée sur les TIC (voir IP/09/1498). Il cherche à mettre au point des méthodes qui permettent de mesurer de manière cohérente les performances du secteur en matière de consommation d’énergie et d’émission de carbone et de quantifier les bénéfices apportés à d’autres secteurs, tels que la construction ou le transport, par les solutions fondées sur les TIC.

Historique

Les codes de conduite instaurent une plateforme qui réunit les différents acteurs européens en vue de débattre et de convenir d’actions volontaires destinées à renforcer l’efficacité énergétique. Outre les deux codes déjà mentionnés, trois autres codes ont été élaborés. Ils portent sur les services de télévision numérique, l'efficacité énergétique des sources d'alimentation externe et les sources d’alimentation non interruptibles.

Gérés et produits par le Centre commun de recherche de la Commission européenne, ils ont pour principal objectif d’informer l'industrie des TIC et de l'inciter à réduire sa consommation d'énergie de manière rentable sans nuire aux fonctions essentielles de ses installations ou de ses équipements.

En signant un code de conduite, chaque entreprise s’engage volontairement à réduire, par l’adoption de bonnes pratiques, sa consommation d’énergie d’un montant convenu au préalable dans un délai prédéfini.

Pour plus d'informations:

Pour les codes de conduite et tout complément d’information (en anglais):

http://re.jrc.ec.europa.eu/energyefficiency/html/standby_initiative_main.htm

GeSI – Global e-Sustainability Initiative (en anglais):

http://www.gesi.org/

ICT for Energy Efficiency (en anglais):

http://ec.europa.eu/information_society/activities/sustainable_growth/ict_sector/index_en.htm

ANNEX: List of companies participating in the Codes of Conduct

DATA CENTRES

New signees:

Belgacom

France Telecom-Orange

TDC Services

Telecom Italia

Telefonica

Turk Telekom

Signees:

A1 Telekom Austria AG

Bracknell Forest Borough Council

British Telecommunications plc

Business & Decision

Bytesnet BV

EvoSwitch Netherlands B.V.

FUJITSU Services

Hewlett-Packard

IBM Deutschland Business Services GmbH

IBM United Kingdom Limited

INTEL

LAMDA Hellix S.A.

Memset Ltd. Corporate level

Microsoft Corporation

Onyx Group Limited

Petroleum Geo-Services (PGS)

Reed Specialist Recruitment

TCN Telehousing

TelecityGroup CoC

The UK Grid Network Ltd

Thomson Reuters

TISSAT S.A.

UK Meteorological Office

VCD Infra Solutions

Vodafone Group Service GmbH

Bull SAS

BROADBAND

New signees:

A1 Telekom Austria AG

Belgacom

British Telecom

KPN

France Telecom-Orange

OTE

Portugal Telecom

Telefonica

Telenor

Turk Telekom

Signees:

Alcatel-Lucent

CISCO

Deutsche Telekom

Huawei Technologies

Nokia Siemens Networks

Swisscom

TDC Services

Telecom Italia

Telia Sonera

Technicolor


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website