Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/10/1182

Bruxelles, le 28 septembre 2010

Économies d'énergie: la Commission met en place de nouvelles étiquettes énergétiques pour les téléviseurs, les réfrigérateurs, les lave-vaisselle et les lave-linge

La Commission européenne a proposé aujourd'hui pour la toute première fois l'étiquetage énergétique des téléviseurs. Dans le cas des réfrigérateurs et des lave-linge, le système d'étiquetage existant sera mis à jour. Les étiquettes énergétiques aident les consommateurs à choisir les produits économes en énergie, qui sont également les moins coûteux. Elles incitent aussi les entreprises à investir dans la mise au point des produits consommant moins d'énergie.

Le commissaire à l'énergie, M. Günther Oettinger, a déclaré: «Les étiquettes énergétiques font évoluer le marché en faveur de produits à haute efficacité énergétique, ce qui constitue une contribution majeure à la réalisation des objectifs de l'UE en matière d'efficacité énergétique, de compétitivité et de changement climatique. Les consommateurs sont également gagnants financièrement».

Dans le cas de téléviseurs, qui représentant près de 10% de la facture d'électricité moyenne des ménages, les fabricants devront pour la première fois déclarer la classe de consommation énergétique de leurs produits, selon une échelle allant de A à G. L'étiquette doit être clairement visible sur les téléviseurs et dans les publicités, si le prix du téléviseur est mentionné.

L'étiquetage énergétique des réfrigérateurs-congélateurs, des lave-vaisselle et des lave-linge a déjà donné d'excellents résultats depuis son introduction en 1992: aujourd'hui, 90% des appareils vendus dans l'UE sont de catégorie A, la meilleure. Toutefois, les nouvelles technologies permettraient de réduire de moitié la consommation énergétique des produits de classe A. L'UE a donc décidé d'étendre le haut de l'échelle en ajoutant trois nouvelles classes: «A+», «A++», et «A+++» pour les produits dont les performances dépassent celles de la classe A.

Les appareils visés par les règlements adoptés aujourd'hui représentent un tiers de la facture d'électricité annuelle d'un ménage. Les nouvelles étiquettes auront donc un impact positif sur les dépenses de consommation des ménages.

Les quatre règlements concernant ces étiquettes doivent maintenant être approuvés par le Parlement européen et le Conseil. Les règlements entrent en vigueur 12 mois après leur publication au Journal officiel.

Contexte:

Les étiquettes énergétiques sont adoptées par la Commission européenne sur une base produit par produit dans le cadre de la directive 2010/30/UE. Elles donnent les informations suivantes:

  • Le classement des produits en fonction de leur efficacité énergétique sur une échelle de A à G, la classe A (verte) étant la plus efficace en énergie et la classe G (rouge) la moins efficace. Lorsque la majorité des produits d'une catégorie donnée se situe dans la classe A, trois classes (A+/A++/A+++) supplémentaires au maximum peuvent être ajoutées après la classe A (en pareil cas, la couleur de la classe A devient le jaune, le vert étant toujours la couleur de la meilleure classe).

  • La consommation énergétique annuelle et la consommation énergétique par cycle.

  • D'autres informations liées à l'utilisation d'énergie et d'autres ressources: par exemple la consommation d'eau, le volume de l'appareil, etc.

Les étiquettes énergétiques sont obligatoires pour tous les appareils mis sur le marché de l'UE et doivent toujours être clairement visibles sur chaque appareil sur le point de vente.

Pour en savoir plus sur l'étiquetage énergétique, cliquez sur ici.

Voir également: MEMO/10/451


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website