Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Résultats d’enquête: des Européens généralement satisfaits de leur vie, mais préoccupés par la situation économique et sociale à venir

Commission Européenne - IP/10/114   02/02/2010

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

IP/10/114

Bruxelles, le 2 février 2010

Résultats d’enquête: des Européens généralement satisfaits de leur vie, mais préoccupés par la situation économique et sociale à venir

Selon un sondage rendu public aujourd’hui, les Européens sont, en moyenne, généralement satisfaits de leur situation personnelle, mais sont moins satisfaits de l’économie, des services publics et des politiques sociales dans leur pays. L’Eurobaromètre sur le climat social dans l’Union a également mis en évidence de grandes disparités entre les pays, les ressortissants des pays nordiques et des Pays-Bas étant en règle générale les plus satisfaits de leur situation personnelle. Cette enquête a été réalisée dans le contexte du rapport de la Commission européenne sur la situation sociale, également publié aujourd’hui, qui vise à examiner les tendances sociales en Europe. Le rapport de cette année porte principalement sur la question du logement.

Vladimír Špidla, le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’égalité des chances, a déclaré: «Il est rassurant de constater qu’en dépit du contexte économique difficile, la plupart des Européens restent satisfaits de leur vie, tout en abordant l’avenir avec une certaine appréhension. Le rapport publié aujourd’hui démontre à nouveau l’importance des efforts que nous déployons pour favoriser l’emploi et la croissance en Europe, afin de garantir le bien-être social des citoyens dans l’avenir. Nous devons poursuivre ces efforts dans la perspective de notre future stratégie pour 2020, afin de doter l’Union d’une économie sociale de marché plus avertie et plus écologique».

Selon l’enquête Eurobaromètre, la majorité des Européens sont satisfaits de leur vie en général, avec une moyenne de +3,2 points (sur une échelle allant de -10 à +10). De grandes disparités ont toutefois été observées entre les États membres: le niveau de satisfaction le plus élevé a été constaté au Danemark (+8,0), la Suède, les Pays-Bas et la Finlande atteignant également des scores importants. Les niveaux de satisfaction les plus bas ont été constatés en Bulgarie (-1,9), suivie de la Hongrie, de la Grèce et de la Roumanie.

En ce qui concerne les services publics, les Européens sont en moyenne assez insatisfaits de la manière dont sont gérées les administrations publiques de leur pays (‑1,2 point). Les citoyens de tous les États membres, sauf du Luxembourg et de l’Estonie, considèrent que la situation s’est dégradée ces cinq dernières années et s’attendent à ce qu’elle continue d’empirer (citoyens de tous les pays à l’exception du Luxembourg).

Interrogés au sujet de certaines politiques publiques, les Européens sont généralement satisfaits des services de santé (+1,3 point), les plus satisfaits étant les citoyens belges, néerlandais et luxembourgeois (au-delà de +5 points) et les moins satisfaits étant les Bulgares, les Grecs et les Roumains (-3 points ou en deçà).

Les Européens sont particulièrement insatisfaits de la manière dont leur pays aborde la question de la pauvreté et des inégalités (-2 points). Seuls les citoyens interrogés au Luxembourg et aux Pays-Bas ont attribué un score positif, alors que les Lettons et les Hongrois se sont avérés les plus mécontents (-5 points ou en deçà).

Logement

Le dernier rapport annuel de la Commission européenne sur la situation sociale montre que désormais, les Européens consacrent au logement une plus grande part de leur revenu qu’il y a dix ans (presque quatre points de pourcentage de plus), tandis que l’endettement hypothécaire a très nettement augmenté à travers l’Union.

En moyenne, les Européens consacrent un cinquième de leur revenu disponible à leur habitation. Les loyers ou les emprunts immobiliers ne représentent que 30 % du total des dépenses de logement dans l’UE alors que les 70 % restants sont affectés aux réparations, à l’entretien et aux combustibles. Suite à la privatisation du logement, bon nombre de citoyens des États membres d'Europe centrale et orientale sont devenus propriétaires de leur habitation et, dans ces pays, les frais liés aux réparations, à l’entretien et aux combustibles représentent près de 90 % du total des dépenses de logement.

Le rapport aborde également la question de la qualité des logements et révèle que de nombreux Européens déclarent vivre dans des logements ne correspondant pas aux normes et que davantage de personnes à revenu modeste indiquent avoir des problèmes de logement.

Conséquences sociales de la crise

Alors qu’il est encore trop tôt pour évaluer pleinement les conséquences sociales de la crise, le rapport s’intéresse aux enseignements qui peuvent être tirés des précédentes récessions. Il démontre que les dépenses sociales jouent un rôle dans la protection des personnes touchées par la récession, mais que la possibilité pour une personne sans emploi de bénéficier d’une aide au revenu varie d’un État membre à l’autre.

Contexte

Le sondage Eurobaromètre spécial sur le climat social est le premier d’une série de sondages annuels visant à suivre l’évolution du bien-être subjectif des citoyens européens. Il a été réalisé en mai et juin 2009 parmi les citoyens des 27 États membres de l’Union européenne. Les personnes interrogées devaient donner leur avis sur leur situation personnelle, l’économie nationale et la situation sociale et exprimer leurs sentiments à l’égard des mesures prises par leur gouvernement dans différents domaines, notamment les soins de santé et les retraites.

Le rapport sur la situation sociale est un rapport annuel de la Commission européenne qui aborde plus particulièrement les tendances sociales à long terme dans l’UE, de manière à fournir des informations actualisées, fiables et complètes sur la situation sociale. Cette année, le rapport s’est concentré sur deux questions essentielles d’intérêt public: le logement (y compris le statut de la propriété et les coûts) et les conséquences probables de la récession (notamment à travers les résultats du sondage Eurobaromètre sur le climat social).

MEMO/10/27

Pour de plus amples informations:

Sondage Eurobaromètre spécial sur la situation sociale

Full report

http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/ebs/ebs_315_en.pdf

Summary

http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/ebs/ebs_315_sum_en.pdf

Rapport de la Commission européenne sur la situation sociale

http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=675&langId=fr

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’égalité des chances, inscrivez-vous sur:

http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=371&langId=fr


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site