Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/10/1137

Bruxelles, le 16 septembre 2010

Lors du sommet de haut niveau des Nations unies sur les objectifs du millénaire pour le développement, le président Barroso plaidera en faveur d'une mobilisation mondiale et d'un partage des responsabilités dans la lutte contre la pauvreté

M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, participeront au sommet de haut niveau des Nations unies sur les objectifs du millénaire pour le développement (OMD), qui se tiendra à New York du 20 au 22 septembre. Cette réunion sera l'occasion d'examiner les progrès accomplis pour atteindre les objectifs de développement et de donner une nouvelle impulsion à la lutte mondiale contre la pauvreté. Premier bailleur de fonds au monde, contribuant à hauteur d'environ 56 % à l'aide mondiale, l'Union européenne reste résolument déterminée à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement à l'horizon 2015 et appellera l'ensemble des partenaires à redoubler d'efforts et à s'employer à obtenir des résultats. À cet effet, la Commission européenne a proposé de consacrer jusqu'à un milliard € pour récompenser les pays partenaires performants et soutenir ceux qui accusent les retards les plus importants, en reconnaissance de leur engagement et de leurs besoins.

M. Barroso, président de la Commission européenne, a déclaré à ce propos: «La Commission européenne s'emploie et continuera de s'employer sans réserve à permettre la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. J'ai la ferme conviction qu'il est possible d'atteindre ces objectifs si l'ensemble des partenaires affichent une détermination politique sans borne et si les bonnes politiques et les ressources nécessaires sont disponibles. À seulement cinq ans de l'échéance que nous nous sommes fixée, nous devons à présent passer à la vitesse supérieure. Certains progrès ont été accomplis auxquels l'UE et la Commission ont contribué en grande partie. Mais il reste encore beaucoup à faire. Les bailleurs de fonds doivent tenir leurs promesses et les pays en développement prendre leur avenir en main. Il s'agit de solidarité, de participation et de responsabilité partagée. Nous nous sommes engagés à la vie de milliards de personnes et de donner à chacune d'elles la chance de vivre dignement. Nous ne devons pas décevoir ceux qui en ont le plus besoin. En œuvrant de concert, nous pouvons atteindre les objectifs d'ici à 2015 et nous le ferons.»

Dix ans après l'adoption des huit objectifs du millénaire pour le développement, la réunion plénière de haut niveau des Nations unies, qui aura lieu à New York, a été organisée afin d'évaluer et d'accélérer les progrès accomplis dans la réalisation de l'objectif global consistant à réduire de moitié la pauvreté d'ici à 2015. Jusqu'à présent, les efforts accomplis sur le plan mondial pour atteindre les OMD ont produit des résultats mitigés. Si les initiatives prises dans certains domaines, tels que la réduction de la pauvreté et la hausse des inscriptions dans les écoles primaires, ont connu un certain succès, plusieurs objectifs, tels que la lutte contre la faim et la réduction de la mortalité infantile et maternelle, sont loin d'être atteints. Géographiquement parlant, ce sont les pays de l'Afrique subsaharienne qui accusent les retards les plus importants.

Un accord général a été dégagé le 9 septembre au sujet d'un document final qui servira de base aux efforts qui devront être fournis sur le plan international dans les prochaines années. L'UE reste déterminée à appuyer la réalisation de tous les objectifs dans le monde d'ici à 2015 et est convaincue qu'il est possible d'y arriver. Le Conseil européen de juin a confirmé sa volonté de consacrer 0,7 % du produit intérieur brut à l'aide au développement d'ici à 2015. Les dirigeants européens ont, en outre, invité les participants à la réunion plénière de haut niveau à convenir de mesures concrètes qui devraient viser à renforcer la maîtrise par les pays en développement de leur propre destin, à concentrer les efforts dans des domaines stratégiques, à améliorer l'impact des actions menées, à mobiliser des financements prévisibles et plus importants en faveur du développement et à utiliser de manière plus efficace les ressources pour le développement.

Pour soutenir la mise en œuvre de ces principes, la Commission est disposée à offrir aux pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique les plus déterminés et à ceux qui en ont le plus besoin jusqu'à un milliard € pour leur permettre d'atteindre les OMD.

La Commission mobilisera les fonds du 10e Fonds européen de développement (FED) qui n'ont pas encore été affectés à des objectifs spécifiques. Le FED, l'un des principaux instruments de l'aide au développement de l'UE, fait actuellement l'objet d'une évaluation à mi-parcours. La Commission européenne examine actuellement avec les États membres les modalités d'attribution des fonds.

Exemples de fonds attribués jusqu'à présent par la Commission pour la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement

  • aide à 24 millions de personnes au moyen de transferts sociaux liés à la sécurité alimentaire (OMD 1),

  • inscription de 9 millions d'enfants dans l'enseignement primaire (OMD 2),

  • raccordement de 31 millions de ménages à des réseaux d'eau potable de meilleure qualité (OMD 7),

  • construction ou entretien de 36 000 km de routes (OMD 8).

Ce sont quelques-uns des résultats essentiels qui illustrent la contribution de la Commission européenne à la réalisation des OMD au cours des cinq dernières années. Avec 12,3 milliards € en 2009, la Commission européenne contribue à hauteur d'environ 13 % des fonds versés à la coopération au développement dans le monde. Ses programmes visent tous les secteurs importants pour le développement dans les pays partenaires, tels que l'éducation, la santé, les infrastructures ou la paix et la démocratie (pour de plus amples informations, consulter la brochure sur le site web consacré à ce sujet).

En 2009, l'Union européenne et ses États membres ont consacré au total 49 milliards € à l'aide au développement, ce qui fait de l'UE le principal bailleur de fonds et de loin, avec 56 % de l'aide mondiale.

Voir aussi

MEMO/10/419, y compris l'agenda du président Barroso et du commissaire Piebalgs lors du sommet de haut niveau des Nations unies sur les OMD

IP/10/451 du 21 avril 2010

MEMO/10/145 du 21 avril 2010

MEMO/10/147 du 21 avril 2010

Lien vers le site web consacré à la «Contribution de l'UE aux objectifs du Millénaire pour le développement»

http://ec.europa.eu/europeaid/what/millenium-development-goals/index_fr.htm

Site web du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/president/index_fr.htm

Site web d'Andris Piebalgs, commissaire chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website