Navigation path

Left navigation

Additional tools

Pêche: la Commission propose des possibilités de pêche en mer Baltique pour 2011

European Commission - IP/10/1132   15/09/2010

Other available languages: EN DE DA SV FI ET LT LV PL

IP/10/1132

Bruxelles, le 15 septembre 2010

Pêche: la Commission propose des possibilités de pêche en mer Baltique pour 2011

La Commission européenne a présenté sa proposition de possibilités de pêche pour 2011 concernant les stocks halieutiques de la mer Baltique. Sur la base d'avis scientifiques, la Commission propose d'augmenter les possibilités de pêche du cabillaud de la mer Baltique, mais de réduire considérablement les possibilités applicables aux stocks pélagiques (hareng et sprat). La proposition de possibilités de pêche sera examinée en octobre lors du Conseil «Pêche».

Maria Damanaki, membre de la Commission européenne chargé des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos: «La reconstitution du cabillaud de la mer Baltique est une bonne nouvelle. Le plan de gestion à long terme des stocks de cabillaud, que nous avons combiné à des mesures strictes pour lutter contre les déclarations erronées, nous a permis de ramener la pression de pêche à un niveau durable. Les stocks ont ainsi eu le temps de se reconstituer et nous pouvons à nouveau augmenter les TAC pour les stocks oriental et occidental.

Malheureusement, la situation est toute autre pour les stocks pélagiques, à savoir le hareng et le sprat. Pour la plupart de ces stocks, les nouvelles classes d'âge sont encore faibles. Or la pression exercée par la pêche reste importante et a même, dans certains cas, augmenté ces dernières années. Cette pression devra être réduite dans toute la mesure du possible afin de garantir une gestion durable de ces stocks importants.»

Stocks de cabillaud

La Commission propose une augmentation de 15 % du total admissible des captures (TAC) de l’UE établi pour le cabillaud de la Baltique orientale, qui passerait ainsi de 51 267 tonnes à 58 957 tonnes, et une augmentation de 6 % du TAC applicable au cabillaud de la Baltique occidentale, soit une augmentation de 17 700 tonnes à 18 800 tonnes. Le stock de cabillaud oriental continue de profiter d’un recrutement important, ainsi que du renforcement de la discipline dans l’application du plan pluriannuel. Pour le stock occidental, l’augmentation proposée des TAC est conforme aux dispositions du plan pluriannuel, dont l’objet est de ramener la mortalité par pêche à un niveau qui puisse être maintenu à long terme.

Hareng

Le stock de hareng occidental a subi un nouveau recul et est tombé à son niveau le plus bas. Il souffre de la diminution continue des nouvelles classes d'âge ces dernières années et de la pression très importante exercée par la pêche. Durant de nombreuses années, les TAC pour ce stock ont été fixés à des niveaux bien supérieurs à ceux recommandés dans les avis scientifiques et la pression de la pêche a également augmenté.

Dans le Skagerrak, le stock de hareng de la mer Baltique se mêle avec celui de hareng de la mer du Nord, qui pâtit également d'un faible recrutement, mais se trouve dans un meilleur état. Il est donc important de fixer le TAC dans le Skagerrak à un niveau qui permette de protéger le stock de la mer Baltique de manière adéquate, et non à un niveau qui reflète uniquement l'abondance du stock de la mer du Nord.

Compte tenu de la situation économique du secteur, la Commission propose de réduire de 30 % le TAC relatif au hareng occidental, qui serait donc ramené de 22 690 tonnes à 15 884 tonnes. D'autres stocks pélagiques ont vu leur niveau de recrutement baisser également, rendant nécessaires une adaptation de la pression exercée par la pêche et, partant, une réduction du TAC. La Commission propose dès lors de réduire de 28 % les possibilités de pêche applicables au stock de hareng central (soit de les ramener de 126 380 tonnes à 91 640 tonnes) et d’appliquer une réduction de 30 % pour le sprat (les possibilités étant ramenées de 379 900 tonnes à 265 969 tonnes).

Saumon

En raison de la baisse du taux de survie en mer des juvéniles de saumon de la Baltique et du piètre état de certains stocks de rivière faisant l’objet d’une pêche non sélective dans le bassin principal, le TAC a été réduit de 15 % pour ce dernier. En ce qui concerne le golfe de Finlande, aucune réduction du TAC n’a été proposée étant donné que les causes du problème dans cette zone doivent être traitées avant tout par la mise en œuvre de mesures de gestion nationales dans les eaux intérieures. La Commission examinera la question de manière détaillée avec les États membres concernés dans le contexte du futur plan de gestion du saumon de la Baltique, qui devrait être présenté avant la fin de l'année 2010.

Les propositions de la Commission s'inscrivent dans le droit fil des règles et principes exposés dans la communication intitulée «Consultation sur les possibilités de pêche pour 2011» sur la base des derniers avis rendus par le Comité scientifique, technique et économique de la pêche (CSTEP) ainsi que des contributions des parties prenantes, en particulier du conseil consultatif régional pour la mer Baltique.

Pour plus d'informations:

Tableau en annexe: aperçu des propositions de la Commission pour 2010 et 2011.

MEMO/10/413

Lien vers la carte relative aux stocks de cabillaud de la Baltique:

http://ec.europa.eu/fisheries/news_and_events/press_releases/map_baltic_en.pdf

http://ec.europa.eu/fisheries/cfp/fishing_rules/tacs/index_en.htm

Aperçu des variations des TAC 2010-2011 (chiffres en tonnes, sauf spécification contraire)

Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website