Navigation path

Left navigation

Additional tools

Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale: Aide à l'éradication de la rage en Italie et examen de la situation concernant la fièvre du Nil Occidental

European Commission - IP/10/1106   09/09/2010

Other available languages: EN DE

IP/10/1106

Bruxelles, le 9 septembre 2010.

Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale: Aide à l'éradication de la rage en Italie et examen de la situation concernant la fièvre du Nil Occidental

Hier s'est achevée à Bruxelles une réunion de deux jours du Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale principalement consacrée à l'infection par le virus du Nil occidental dans l'Union européenne, au cofinancement de l'éradication de la rage en Italie, au transit de la viande de volaille en direction et en provenance de la Russie, ainsi qu'aux inspections concerant le bien-être des animaux dans le secteur des poules pondeuses.

Depuis juillet 2010, de nombreux cas d'infection par le virus du Nil occidental ont été signalés. Ce virus, qui a provoqué le décès de plusieurs des personnes contaminées, touche également les chevaux dans certains États membres. Le Portugal, l'Italie, la Roumanie, la Hongrie et la Grèce ont fait état de la situation concernant le virus et présenté les mesures prises du point de vue vétérinaire. La Commission a recommandé aux États membres d'accroître leur vigilance et de veiller, au niveau local et central, à une bonne coopération entre les autorités sanitaires et vétérinaires. La Commission finance actuellement plusieurs projets de recherche sur les maladies vectorielles liées au virus du Nil occidental.

Le Comité a émis un avis favorable sur la proposition de la Commission de financer un programme de vaccination des animaux sauvages contre la rage dans le nord-est de l'Italie suite à la récente réapparition de la maladie dans ce pays. La Commission contribuera à ce programme à hauteur de 2,3 millions d'euros en 2010. Elle cofinancera des campagnes de vaccination orale des renards pour éradiquer la maladie et prévenir sa propagation aux régions voisines.

Le Comité a également avalisé la proposition de la Commission d'autoriser le transit par l'Union européenne de viande de volaille et de produits à base de viande de volaille provenant de la Russie. Cette décision s'inscrit dans le prolongement d'une inspection menée en Russie par l'Office alimentaire et vétérinaire (OAV) de la DG Santé et consommateurs, le service de la Commission compétent en la matière, et d'où il ressort que les autorités vétérinaires russes fournissent des garanties sanitaires suffisantes pour permettre le transit de ces produits par l'Union. Jusqu'à ce jour, le transit en provenance et à destination de la Russie des produits d'origine animale, dont la viande de volaille et les produits qui en sont dérivés, n'était possible que via quelques États membres et sous certaines conditions, parmi lesquelles le passage par un nombre restreint de postes d'inspection frontaliers.

Enfin, la Commission a présenté au Comité l'analyse des rapports des États membres sur les inspections concernant le bien-être des animaux dans le secteur des poules pondeuses. Elle a aussi encouragé les États membres qui ne l'avaient pas encore fait à communiquer des données complètes sur le nombre d'élevages de poules pondeuses en cages aménagées et en cages non aménagées, conformément à la décision 2006/778/CE de la Commission. Il faut disposer de plus de données pour évaluer correctement la situation actuelle dans le secteur des poules pondeuses et pour vérifier dans quelle mesure les États membres se sont préparés à l'entrée en vigueur de l'interdiction des cages non aménagées, le 1er janvier 2012.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website