Navigation path

Left navigation

Additional tools

L'Union européenne autorise le déblocage de 264 millions € afin d'aider 19 États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique à faire face aux conséquences de la crise économique

European Commission - IP/10/1091   02/09/2010

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

IP/10/1091

Bruxelles, le 2 septembre 2010

L'Union européenne autorise le déblocage de 264 millions € afin d'aider 19 États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique à faire face aux conséquences de la crise économique

La Commission européenne a approuvé les premières décisions de financement au titre de la dotation de 264 millions € allouée en 2010 dans le cadre du mécanisme FLEX relatif à la vulnérabilité afin d'aider les pays les plus vulnérables d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) à faire face aux répercussions de la crise financière mondiale et du ralentissement de l'activité économique. Le mécanisme FLEX relatif à la vulnérabilité constitue un instrument à court terme, doté de 500 millions € sur une période de deux ans (2009‑2010).

M. Andris Piebalgs, membre de la Commission responsable du développement, a déclaré à ce sujet: «Les pays en développement restent confrontés à d'importantes difficultés, notamment des déficits de financement dans le budget de leur gouvernement, conséquence directe de la crise financière mondiale. Cette année, ce mécanisme mis en place par l'UE permettra à 19 pays ACP de maintenir leur niveau de dépenses publiques dans des domaines prioritaires et, par conséquent, d'atténuer les conséquences sociales du ralentissement de l'activité économique

Le mécanisme FLEX relatif à la vulnérabilité (V-FLEX) constitue l'instrument de réponse rapide de l'Union européenne, dont l'objectif est d'aider les pays les plus touchés par le ralentissement de l'activité économique en raison de leur faible résistance aux chocs extérieurs. En 2010, il fournira une aide à la demande aux pays suivants: Antigua‑et‑Barbuda, le Bénin, le Burundi, le Burkina Faso, le Cap‑Vert, la République centrafricaine, la Grenade, la Guinée‑Bissau, Haïti, le Lesotho, le Liberia, le Malawi, la République démocratique du Congo, le Samoa, la Sierra Leone, le Togo, Tonga, Tuvalu et le Zimbabwe. Les décisions de financement en faveur du Burkina Faso (14 millions €) et de la Grenade (3,5 millions €) ont été adoptées aujourd'hui. Des décisions de financement en faveur d'autres pays suivront dans le courant de l'automne 2010.

15 pays ont déjà bénéficié de l'enveloppe de 236 millions € allouée au titre du mécanisme V-FLEX, à savoir le Bénin, le Burundi, la République centrafricaine, les Comores, la Dominique, le Ghana, la Grenade, la Guinée‑Bissau, Haïti, le Malawi, Maurice, les Seychelles, la Sierra Leone, les Îles Salomon et la Zambie.

Contexte

Le mécanisme V-FLEX intervient de manière préventive, en se fondant sur les pertes budgétaires prévues et sur d’autres critères de mesure de la vulnérabilité, contribuant ainsi à atténuer les effets de la crise, au lieu d'agir lorsque la situation est devenue critique. Il octroie à bref délai des subventions ciblées et s'inscrit en complément de l'aide accordée sous la forme de prêts par la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et d'autres banques de développement régional qui ont participé à sa conception.

Le mécanisme V-FLEX fournit une aide à la demande destinée aux pays très vulnérables sur les plans économique, social et politique, qui ont élaboré des stratégies adéquates pour lutter contre la crise et présentent des capacités d'absorption suffisantes, ainsi qu'un déficit de financement dans leur budget, qui peut être comblé ou réduit de manière significative grâce à l'aide efficace apportée par l'Union européenne.

Le mécanisme V‑FLEX, doté de 500 millions €, s’ajoute à la Facilité alimentaire, dotée pour sa part de 1 milliard € et adoptée le 30 mars 2009, ainsi qu'à la somme de 200 millions € allouée en 2008 dans le cadre du FED afin d'aider les pays en développement à faire face à la flambée des prix des denrées alimentaires. Au niveau national, il vient compléter d'autres instruments financiers relevant du budget de l'UE et du Fonds européen de développement.

Annexe:

Liste des pays et des montants qui ont fait l'objet d'une décision de financement en 2009‑2010 afin de faire face à la crise économique

(en millions €)

V-FLEX

Fonds alloués en 2009

V-FLEX

Fonds alloués en 2010

(programmés)

Total

Antigua‑et‑Barbuda

/

9

9

Bénin

25

13

38

Burundi

13,6

15

28,6

Burkina Faso

/

14

14

Cap‑Vert

/

9

9

République centrafricaine

7,6

13

20,6

Comores

4,7

/

4,7

Dominique

5

/

5

République démocratique du Congo

/

50

50

Ghana

35

/

35

Grenade

5

3,5

8,5

Guinée‑Bissau

8

8,5

16,5

Haïti

30

26

56

Lesotho

/

21

21

Liberia

/

12,5

12,5

Malawi

25

19

44

Maurice

10,9

/

10,9

Samoa

/

5,5

5,5

Seychelles

9

/

9

Sierra Leone

12

10

22

Îles Salomon

15,2

/

15,2

Togo

/

12

12

Tonga

/

5,5

5,5

Tuvalu

/

1,5

1,5

Zambie

30

/

30

Zimbabwe

/

16

16

Total

236

264

500

VFLEX = instrument FLEX relatif à la vulnérabilité


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website