Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE EL

IP/10/1017

Bruxelles, le 30 juillet 2010

Concentrations: la Commission ouvre une enquête approfondie sur le projet de fusion entre Olympic Air et Aegean Airlines

La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie en vertu du règlement sur les concentrations de l'Union européenne concernant le projet de fusion entre Olympic Air et Aegean Airlines, deux compagnies aériennes grecques exerçant des activités dans le secteur du transport aérien de passagers. L'enquête initiale menée sur le marché par la Commission a révélé que le projet de fusion était susceptible de poser de graves problèmes de concurrence, en particulier parce que l'entité issue de la fusion disposerait d'un nombre considérable de parts de marché, voire d'un monopole, sur toutes les liaisons intérieures et sur un certain nombre de liaisons internationales exploitées par les deux compagnies. La Commission nourrit également des doutes sérieux quant à la compatibilité de l'opération avec le règlement sur les concentrations en ce qui concerne les liaisons correspondant aux obligations de service public en Grèce et la fourniture des services d'assistance en escale dans ce pays. La décision d'ouvrir une enquête approfondie ne préjuge pas du résultat final de l'enquête. La Commission dispose à présent d’un délai de 90 jours ouvrables (jusqu’au 7 décembre 2010) pour prendre une décision finale sur la question de savoir si l’opération de fusion entraverait ou non de manière significative une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci.

Joaquín Almunia, vice-président de la Commission chargé de la concurrence, a déclaré à ce sujet: «La Commission doit veiller à garantir aux consommateurs et aux entreprises le maintien d'une offre compétitive de services aériens en Grèce, qu'il s'agisse des tarifs ou des liaisons, en particulier dans cette conjoncture difficile.»

Le 24 juin 2010, la Commission a reçu notification d'un projet de fusion par laquelle les groupes Vassilakis, Marfin Investment et Laskaridis acquerraient le contrôle en commun d'une nouvelle entité regroupant les activités des entreprises grecques jusqu'alors indépendantes mentionnées ci‑dessous:

  • Aegean Airlines S.A.,

  • Olympic Air S.A., Olympic Handling S.A. («Olympic Handling») et Olympic Engineering S.A .(«Olympic Engineering») (collectivement dénommées «Olympic»).

Vassilakis effectue des investissements dans la location, le leasing, l'importation et la distribution de véhicules automobiles, l'assistance en escale et l'aviation (par l'intermédiaire d'Aegean Airlines).

Marfin réalise des investissements dans les secteurs des produits alimentaires et des boissons, du transport maritime (par l'intermédiaire, notamment, du groupe Attica, propriétaire de Superfast Ferries et Blue Star Ferries), du transport aérien (par l'intermédiaire d'Olympic Air), de l'assistance en escale (par l'intermédiaire d'Olympic Handling), des services de maintenance, de réparation et de révision (par l'intermédiaire d'Olympic Engineering), des soins de santé, de l'immobilier, de l'informatique et des télécommunications, du tourisme et des loisirs, ainsi que des services financiers.

Laskaridis, pour sa part, investit dans les secteurs de l'aviation (par l'intermédiaire d'Aegean Airlines), de l'assistance en escale, du transport maritime et de la construction navale, du tourisme et de l'immobilier.

Aegean Airlines et Olympic Air fournissent toutes deux des services de transport de passagers et de fret aérien.

Olympic propose en outre des services d'assistance en escale, ainsi que des services de maintenance, de réparation et de révision.

L'enquête initiale de la Commission a révélé que l'opération proposée entraînerait l'émergence de parts de marchés très importantes, voire de monopoles, sur de nombreuses liaisons intérieures en Grèce, mais également sur un certain nombre de liaisons internationales.

Des questions se posent également en ce qui concerne le marché des liaisons correspondant aux obligations de service public en Grèce et la fourniture des services d'assistance en escale dans plusieurs aéroports grecs. Pour ce qui est des liaisons correspondant aux obligations de service public, l'opération réunirait les deux soumissionnaires les plus importants et les plus crédibles face à leurs rivaux de moindre taille dans des appels d'offres pour des liaisons gérées de manière monopolistique en échange d'une subvention. Quant à l'assistance en escale, l'opération engendrerait au minimum une relation verticale entre les parties dans plusieurs aéroports grecs.

De plus amples informations sur cette affaire sont disponibles à l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/competition/elojade/isef/case_details.cfm?proc_code=2_M_5830


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website