Navigation path

Left navigation

Additional tools

Amélioration de la qualité des eaux de baignade dans l'UE

European Commission - IP/09/903   11/06/2009

Other available languages: EN DE DA ES NL IT PT FI EL ET HU LT LV PL SK SL BG RO

IP/09/ 903

Bruxelles, le 11 juin 2009

Amélioration de la qualité des eaux de baignade dans l'UE

Le rapport annuel sur les eaux de baignade présenté ce jour par la Commission européenne et par l'Agence européenne pour l'environnement montre qu'en 2008 la grande majorité des sites de baignade à travers l'Union européenne étaient conformes aux normes d'hygiène communautaires. Au cours de la saison balnéaire en question, près de 96 % des zones de baignade en eaux côtières et 92 % des sites aménagés dans les rivières et les lacs répondaient aux normes minimales. Le rapport fournit des informations utiles sur la qualité des eaux à l'intention des millions de personnes qui fréquentent chaque été les plages européennes.

M. Stavros Dimas, membre de la Commission chargé de l’environnement, a déclaré à ce propos: «Le haut niveau de qualité des eaux de baignade est à la fois essentiel au bien-être des citoyens européens et fondamental pour l'environnement, quel que soit d'ailleurs le type de masse d'eau envisagé. Je me félicite de voir que la qualité globale des eaux de baignade s'améliore partout dans l'Union.»

Mme Jacqueline McGlade, Directeur exécutif de l'Agence européenne pour l'environnement, a précisé quant à elle: «Les sources d'informations telles que ce rapport et nos outils de consultation en ligne offrent non seulement aux citoyens la possibilité de vérifier la qualité des eaux de baignade dans leur commune ou sur leur lieu de vacances, mais leur permettent également de s'impliquer davantage dans la protection de l'environnement qui les entoure.»

La hausse de la qualité des eaux de baignade correspond à une tendance à long terme

Chaque été, des millions d'Européens affluent vers les plages pour y profiter du soleil et s'adonner aux joies de la baignade dans des eaux rafraîchissantes et propres. Afin d'aider les Européens à choisir leur plage en connaissance de cause, la Commission publie chaque année un rapport sur la qualité des eaux côtières et intérieures, basé sur les données réunies par les États membres concernant les plages situées sur leur territoire. Cette année, c'est l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) qui s'est chargée de la rédaction de ce rapport; elle a également mis en ligne sur son site internet des cartes et des tableaux contenant des informations détaillées sur des zones de baignade déterminées.

En 2008, 75 nouveaux sites sont venus s'ajouter à la liste des zones de baignade faisant déjà l'objet d'une surveillance. Sur les 21 400 zones de baignade contrôlées en 2008 dans l'Union européenne, deux tiers étaient situées sur le littoral et le reste le long de lacs et de rivières. C'est en Italie, en Grèce, en France, en Espagne et au Danemark que l'on trouve le plus grand nombre de sites de baignade en zones côtières, l'Allemagne et la France disposant quant à elles du plus grand nombre de sites situés en eaux intérieures.

La qualité globale des eaux de baignade dans l'UE s'est nettement améliorée depuis 1990. Pour la période allant de 1990 à 2008, le taux de conformité avec les valeurs obligatoires (exigences minimales de qualité) est passé de 80 % à 96 % pour les eaux de baignade situées en zones côtières, et de 52 % à 92 % pour les eaux intérieures. Entre 2007 et 2008, le taux de conformité a augmenté, tant pour les eaux côtières que pour les eaux intérieures (de respectivement 3,3 % et 1,1 %).

Douze États membres effectuent leurs contrôles selon les dispositions de la nouvelle directive sur les eaux de baignade

On entend par «zones de baignade» les zones dans lesquelles la baignade est expressément autorisée ou n'est pas interdite et est habituellement pratiquée par un nombre important de baigneurs.

L'évaluation de la qualité des eaux de baignade consiste en l'analyse de celles-ci au regard d'un certain nombre de paramètres physiques, chimiques et microbiologiques pour lesquels la directive sur les eaux de baignade 1 a défini des valeurs impératives. Les États membres sont tenus de respecter ces dernières mais sont libres d'adopter des normes plus strictes en se conformant aux valeurs guides non contraignantes.

2006 a marqué la prise d'effet d'une nouvelle directive sur les eaux de baignade 2 qui a mis à jour les paramètres et les dispositions concernant les modalités de surveillance sur la base des connaissances scientifiques les plus récentes. Cette directive met davantage l'accent sur l'information du public quant à la qualité de l'eau dans les zones baignade. D'ici 2015, les États membres devront avoir mis en œuvre la nouvelle directive dans son intégralité, sachant toutefois que douze d'entre eux (Chypre, le Danemark, l'Estonie, la Finlande, l'Allemagne, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, la Slovaquie, l'Espagne et la Suède) ont d'ores et déjà tenu compte des paramètres de la nouvelle directive pour les contrôles effectués au cours de la saison balnéaire 2008.

Le rapport

Un résumé du rapport ainsi que les rapports détaillés par État membre sont disponibles en anglais sur le site de la Commission consacré aux eaux de baignade à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/environment/water/water-bathing/report_2009.html

L'AEE propose aux internautes de naviguer sur des cartes de l'ensemble des zones de baignade européennes et de zoomer sur le site qui les intéresse:

http://www.eea.europa.eu/themes/water/status-and-monitoring/state-of-bathing-water

1 :

Directive 76/160/CEE concernant la qualité des eaux de baignade.

2 :

Directive 2006/7/CE concernant la gestion de la qualité des eaux de baignade.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website