Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/09/83

Bruxelles, le 21 Janvier 2009

Sûreté maritime: comment protéger le transport maritime contre la piraterie

La piraterie et le vol à main armée contre le transport maritime, tel est le sujet du séminaire organisé aujourd'hui par la Commission européenne pour rassembler les réflexions sur les moyens d' empêcher et, de dissuader les actes de piraterie mais aussi de se protéger et lutter contre cette menace réelle

M. Antonio Tajani, Vice-président de la Commission européenne, a declaré: "Les actes de piraterie et les vols à main armée représentent une grave menace pour la vie des gens de mer, la sûreté, l'économie des transports maritimes et la sécurité des Etats côtiers. J'appelle tous les acteurs concernés à une forte mobilisation pour lutter contre ce phénomène et pour trouver des solutions pérennes à ce fléau qui touche l'ensemble de la communauté internationale", a-t-il déclaré.

M. Joe Borg, Commissaire européen aux affaires maritimes, a ajouté: "The EU is committed to doing all it can to play its part in deterring and stamping out acts of piracy. We need an integrated civilian/military approach where all concerned work together. The European Commission contributes to this through improving maritime surveillance and by helping to set up a firm international legal framework for ensuring security at sea and to establish stable public order on land."

Ce colloque rassemble des personnalités influentes de premier plan venant du secteur du transport maritime européen, ainsi que des représentants du monde politique, des hauts fonctionnaires internationaux, des diplomates et des militaires concernés et engagés dans la lutte contre ce phénomène qui a connu un développement considérable en 2008, notamment au large de la Somalie, un point de passage stratégique du trafic maritime international.

Face à l'aggravation des actes de piraterie au large des côtes somaliennes, qui touchent indistinctement les marines marchandes et de plaisance, les convois humanitaires du Programme alimentaire mondial (PAM) et les flottilles de pêche, le Conseil a décidé, le 10 novembre 2008, le lancement de l'opération militaire, baptisée Atalanta. Conduite par la force EU NAVFOR, pour une durée de 12 mois, cette opération permet d'assurer la protection des navires du PAM qui acheminent l'aide alimentaire aux populations déplacées de Somalie, la protection des navires vulnérables naviguant au large des côtes de Somalie, ainsi que la dissuasion, la prévention et la répression des actes de piraterie et des vols à main armée au large de ces côtes, y compris par la force.

Le séminaire de la Commission vise à échanger des expériences et des points de vue sur les questions liées aux actes de la piraterie et du vol à main armé dans une perspective géopolitique et économique. Par ailleurs, la mise en œuvre du cadre juridique international permettant à la communauté internationale dans son ensemble de prévenir et réprimer de tels actes est également l'un des thèmes importants considérés lors de cette rencontre.

Les solutions destinées à résoudre à plus long terme le phénomène de la piraterie maritime et des vols à main armée en mer sont abordées au travers des instruments communautaires d’aide au développement sur le plan géographique ainsi que sur un plan global avec "l'instrument de stabilité" (IfS) qui prévoit pour 2009/2011 un programme sur les "routes maritimes critiques", couvrant notamment le Détroit de Malacca et le Golfe d’Aden.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website