Navigation path

Left navigation

Additional tools

Conférence de la Commission sur le développement de l’axe ferroviaire prioritaire Gênes-Rotterdam

European Commission - IP/09/833   26/05/2009

Other available languages: EN DE NL IT

IP/09/833

Bruxelles, le 26 mai 2009

Conférence de la Commission sur le développement de l’axe ferroviaire prioritaire Gênes-Rotterdam

M. Tajani, vice-président de la Commission européenne, a rencontré aujourd'hui à Gênes les ministres des transports, ou leur représentant, des Pays-Bas, d'Allemagne, de Belgique, de France, de Suisse et d'Italie pour faire avancer le dossier de l'axe ferroviaire prioritaire entre Rotterdam et Gênes. Cet axe ferroviaire nord-sud destiné au transport de marchandises et de passagers est plus connu sous la dénomination «axe prioritaire n° 24» et relie les points suivants: Lyon/Gênes – Bâle — Duisburg — Rotterdam/Anvers. Le corridor de fret ferroviaire A Rotterdam – Gênes constitue un élément essentiel de l'axe prioritaire n° 24 et il est appelé à devenir l'un des premiers parmi les six grands corridors de fret ferroviaire à être équipé de l'ERTMS, le système européen de gestion du trafic ferroviaire.

«La pleine réalisation de cet axe ferroviaire constitue un projet très ambitieux qui doit contribuer à la croissance économique et à la compétitivité durable au sein du marché intérieur. En soi, elle demande un engagement politique fort de la part des États membres concernés, ainsi que de notre part à nous, Commission européenne», a déclaré Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne chargé des transports.

Compte tenu de l'augmentation sensible du trafic de marchandises sur l'axe ferroviaire dédié au fret «Rotterdam-Gênes» qui s'étend sur 1400 km [1] , une attention particulière a été accordée à ce corridor. En outre, il est prévu que ce corridor qui est un élément essentiel de l'axe prioritaire n° 24 devienne dès 2015 le premier corridor ferroviaire européen dédié au fret entièrement équipé de l'ERTMS [2] .

«L'ERTMS est indispensable pour rendre le réseau ferroviaire de l'Union européenne plus intégré et plus performant. Des efforts exemplaires ont déjà été consentis sur le corridor A pour répondre à cette nécessité», a commenté M. Karel Vinck, le coordinateur européen pour l'ERTMS. 

L’ensemble de l’axe ferroviaire prioritaire bénéficiera de cette expérience lorsque l'ERTMS sera appliqué aux trafics passagers conventionnel et à grande vitesse qui utilisent en partie les mêmes infrastructures que le fret.


La conférence d’aujourd’hui s’est clôturée avec la signature de deux déclarations. La première établit des objectifs à long terme pour l’axe ferroviaire prioritaire n° 24. La deuxième définit un plan détaillé de mise en œuvre généralisée de l’ERTMS le long du corridor A et établit les fondements d’un programme de travail ambitieux comprenant la diminution des nuisances sonores, l’utilisation optimale des infrastructures et l’amélioration de la qualité des services.



[1] Actuellement , le trafic annuel s'élève à 28 milliards de tonnes -kilomètres et devrait doubler d'ici à 2020.

[2] Le segment Mattstetten – Rothrist est équipé de l'ERTMS depuis 2004.
Le tunnel de Lötschberg et la
ligne de Betuwe reliant le port de Rotterdam à la frontière allemande sont équipés de l'ERTMS depuis juin 2007.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website