Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE IT PL

IP/09/756

Bruxelles, le 13 mai 2009

La Commissaire Hübner rencontre Silvio Berlusconi et visite la région des Abruzzes touchée par le tremblement de terre

Le 14 mai, à Rome, Danuta Hübner, la Commissaire responsable de la politique régionale s’entretiendra avec Silvio Berlusconi, le Premier ministre italien, sur les conséquences du tremblement de terre qui a dévasté les Abruzzes en avril dernier. Elle se rendra ensuite sur place pour évaluer les dégâts et explorer avec le Président de la région, Giovanni Chiodi, les possibilités de soutien de l’Union européenne.

S'exprimant avant sa visite, la Commissaire a déclaré: "Je souhaite exprimer la solidarité de l’Europe avec toutes les victimes du désastre et leurs familles. La Commission européenne est résolue à apporter son aide par tous les moyens et à mobiliser les fonds disponibles au profit des sinistrés, de l’économie locale et de la restauration du paysage naturel."

Jeudi 14 mai, à 16h00 à Rome, la Commissaire s’entretiendra avec Silvio Berlusconi au Palazzo Chigi. Elle se rendra ensuite dans les Abruzzes où elle sera accueillie par Giovanni Chiodi, le Président de la région. Vendredi 15 mai, après un survol de la zone dévastée, la Commissaire, guidée par les représentants de la protection civile italienne, se rendra dans le centre de la ville d’Aquila pour évaluer les besoins. Aux côtés de Claudio Scajola, le Ministre du développement économique et d'Andrea Ronchi, le Ministre chargé des politiques communautaires, elle parcourra ensuite l'un des camps (Tendopoli di Campo Globo) où sont hébergés les sinistrés.

L’activation du Fonds de solidarité de l’Union européenne

Les autorités italiennes ont dix semaines, soit jusqu'au 15 juin, pour présenter à la Commission une demande d'intervention du Fonds de solidarité de l'Union européenne. Elles préparent actuellement cette demande, en étroite coopération avec les services de la Commission européenne. Le Fonds de solidarité peut intervenirà partir d’un certain seuil, fixé en Italie à 3,4 milliards d’euros de dégâts. La Commission analysera ensuite le dossier, vérifiera qu'il remplit bien tous les critères et évaluera le cas échéant, le montant d’aide qui pourra être apporté. Pour débloquer des crédits, la Commission devra ensuite demander à l'autorité budgétaire (exercée conjointement par le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne) d'adopter un budget rectificatif à intégrer au budget communautaire.

Cette aide de l’Union européenne pourra servir à financer les mesures les plus urgentes : hébergement provisoire des sinistrés, réparation des infrastructures essentielles (centrales électriques, réseaux d’adduction d’eau, routes) et déblayage des terres et des villages dévastés. Le choix des mesures sera arrêté conjointement par la Commission et les autorités italiennes avant le versement de l’aide. Les dommages privés sont exclus de l’intervention.

D’autres ressources disponibles

Le programme régional des Abruzzes, soutenu par les fonds structurels en 2007-2013, doté d’un budget de 140 millions du Fonds européen de développement régional (FEDER) peut aussi apporter une aide en finançant par exemple la réhabilitation de bâtiments publics ou par des mesures de soutien à l'emploi local (voir MEMO/08/447). A l'Aquila, la Commissaire se rendra sur les sites de deux entreprises: les laboratoires pharmaceutiques «Dompé» et l’entreprise «EDIMO» en charge de la construction de bâtiments préfabriqués. Ces entreprises pourraient bénéficier prochainement d'une aide communautaire dans le cadre du programme FEDER.

En outre, la Commissaire a annoncé qu'à titre exceptionnel, la date limite pour effectuer les demandes de paiement à la Commission pour le précédent programme des Abruzzes de 2000-2006, sera prolongée jusqu'au 30 juin 2010 au lieu du 30 juin 2009. Cela donnera plus de flexibilité à la région pour utiliser "jusqu'au dernier euro" l'investissement du FEDER totalisant 193 millions d'euros (IP/09/738).

Note aux éditeurs

Créé en 2002, le Fonds de solidarité de l’Union européenne (FSUE) accorde des aides d’urgence aux États membres et aux pays en voie de négocier leur adhésion à l'UE, frappés par des catastrophes naturelles majeures. Sa dotation annuelle s’élève à un milliard d’euros.

L’Italie a bénéficié d’une aide du Fonds de solidarité de l’Union européenne dans des circonstances similaires, suite à la série de tremblements de terre dans le Molise et les Pouilles en 2002. Le pays a alors bénéficié de 30.8 millions d'euros d'aide.

Rappelons que la Commission a présenté le 6 avril 2005 une proposition de règlement révisé qui prévoit des critères plus simples et plus clairs pour une activation en moins de temps du FSUE (notamment cela permettrait de verser des avances). Cette proposition a reçu un accueil très favorable du Parlement européen mais, jusqu'ici, il n'y a eu aucune avancée au Conseil, c'est-à-dire au niveau des États membres (voir MEMO/05/111).

Pour plus d’informations:

http://ec.europa.eu/regional_policy/funds/solidar/solid_fr.htm


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site