Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Ouverture des négociations d'un nouvel accord économique et de libre-échange lors du sommet UE-Canada

Commission Européenne - IP/09/701   05/05/2009

Autres langues disponibles: EN DE

IP/09/701

Bruxelles, le 5 mai 2009

Ouverture des négociations d'un nouvel accord économique et de libre-échange lors du sommet UE-Canada

Le sommet annuel UE-Canada se tiendra cette année, le 6 mai, à Prague. L'Union européenne sera représentée par le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et par le premier ministre tchèque, Mirek Topolánek, en sa qualité de président en exercice de l'Union. Le Canada sera représenté par son premier ministre, Stephen Harper. L'ordre du jour du sommet couvrira un éventail de questions allant du suivi de la dernière réunion du G-20 à Londres à une série de questions bilatérales, comme la signature de l'accord UE-Canada sur le transport aérien et l'accord UE-Canada sur la sécurité aérienne. Cette année, le partenariat économique UE-Canada sera la pièce maîtresse du sommet qui verra l'ouverture des négociations d'un nouvel accord économique et de libre-échange. Cet accord ira au-delà des engagements actuels pris dans le cadre de l’OMC et renforcera les relations bilatérales déjà solides dans le domaine du commerce et des investissements. Les dirigeants exprimeront, en outre, leur engagement en faveur d'une économie planétaire à faible intensité carbonique et d'un renforcement des capacités d'adaptation aux effets du changement climatique. Les autres questions abordées incluront l'Afghanistan, pays dans lequel l'UE et le Canada coopèrent étroitement à la défense de la bonne gouvernance et de l'État de droit.

Avant le sommet, le président, M. José Manuel Barroso, a déclaré: «Nous allons, au cours de ce sommet, lancer des initiatives majeures qui donneront de l'élan à notre partenariat et seront clairement bénéfiques pour nos citoyens. Les négociations d'un nouvel accord économique et de libre-échange amèneront les relations UE-Canada à un niveau jamais atteint auparavant, et les accords concernant les services aériens et la sécurité aérienne sont les plus ambitieux que nous ayons jamais conclus. C'est le genre de signe que nous devons donner en ce moment crucial, signe que nous voulons maintenir l'ouverture des marchés afin de créer de la prospérité.»

Mme Benita Ferrero-Waldner, membre de la Commission chargée des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage, a souligné: «Le Canada est pour nous un allié stratégique de longue date sur la scène internationale. Je lui sais gré de son soutien et de sa coopération dans de nombreuses parties du monde et j'apprécie particulièrement sa participation et sa collaboration dans le domaine de l'observation des élections. Je salue son engagement en Afghanistan et j'espère qu'il y aura d'autres mises à disposition de personnel canadien dans le cadre de l'augmentation actuelle des effectifs de la mission EUPOL.»

Mme Catherine Ashton, membre de la Commission chargée du commerce, s'est félicitée de l'ouverture des négociations en ces termes: «À un moment où les questions de protectionnisme dominent les discussions commerciales, la décision d'ouvrir des négociations transmet aujourd'hui un message fort, qu'un système ouvert d'échanges et d'investissements est le moteur de la reprise économique. L'accord d'aujourd'hui va renforcer une relation profonde et stable qui permet déjà des échanges de biens et de services pour quelque 70 milliards € par an, et apporte de nouveaux emplois aux travailleurs, diminue les prix à la consommation et abaisse les coûts de la réglementation pour les entreprises.»

Lors du sommet de Prague le texte final de l'accord de transport aérien entre l'UE et le Canada, approuvé par le Conseil de l'UE le 30 mars 2009 va être parapher. Cet accord marque une avancée décisive dans l'ouverture des marchés et des possibilités d'investissements et il procurera de grands avantages aux consommateurs, aux compagnies aériennes et, plus généralement, aux économies des deux côtés de l'Atlantique. La signature officielle de l'accord s'effectuera dès que toutes les versions linguistiques auront été certifiées conformes par les parties. Un accord sur la sécurité aérienne a aussi été signé, qui permettra d'économiser des millions d'euros chaque année grâce, d'une part, à des procédures plus simples et plus rapides d'agrément de produits et, d'autre part, à l'acceptation mutuelle des essais de produits.

«Ces accords font du marché aérien euro-canadien l'un des plus ouverts au monde et marque une étape dans les relations entre l'UE et le Canada. Le fait que l'UE et le Canada agissent dans les bouleversements économiques actuels non pas dans le sens de la fermeture de leurs marchés mais dans celui de la suppression des obstacles et de l'amélioration des relations entre les personnes et les entreprises est un signe important,» a déclaré Antonio Tajani, vice-président de la Commission, chargé des transports.

Contexte

Les relations économiques entre l'UE et le Canada s'inscrivent actuellement dans un cadre de coopération conclu en 1976, premier accord de ce type conclu par l'UE avec un pays industrialisé. Depuis cette époque, plusieurs accords sectoriels ont été conclus mais il n'existe encore aucun accord unique contraignant et étendu pour traiter l'ensemble des relations économiques euro-canadiennes. L'ouverture des négociations d'un accord de partenariat économique général lors de ce sommet crée donc un nouveau niveau dans les relations dynamiques de l'UE avec le Canada.

Lors du sommet organisé l'an dernier, les dirigeants européens et canadiens ont convenu d'œuvrer ensemble en vue de définir le champs d’un accord économique approfondi. Cette étude exploratoire est terminée, tous les grands chapitres de l'accord futur ayant été définis. Les deux parties ont obtenu un mandat de négociation qui leur permet d'ouvrir les négociations au cours du présent sommet.

Pour en savoir plus:

http://ec.europa.eu/external_relations/canada/index_fr.htm


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site