Navigation path

Left navigation

Additional tools

Andris Piebalgs se félicite de l'accord sur le projet d'interconnexion électrique entre les trois États baltes et la Suède

European Commission - IP/09/646   27/04/2009

Other available languages: EN DE ET LT LV

IP/09/646

Bruxelles, le 27 avril 2009

Andris Piebalgs se félicite de l'accord sur le projet d'interconnexion électrique entre les trois États baltes et la Suède

Andris Piebalgs, membre de la Commission chargé de l'énergie s'est réjoui de l'accord signé aujourd'hui entre les Premiers ministres lituanien, letton et estonien permettant la mise en œuvre immédiate d'une liaison électrique entre les pays baltes et la Suède.

«Je me félicite de cet accord», a déclaré Andris Piebalgs. «Cette nouvelle connexion permettra non seulement le développement des échanges d'électricité entre les marchés balte et nordique, mais il renforcera également la sécurité d'approvisionnement des trois États baltes». Cet accord représente le premier résultat concret des travaux du groupe à haut niveau consacré au plan d'interconnexion des marchés énergétiques de la région de la mer de la Baltique qui a été mis en place en octobre dernier par le Président Barroso.

«Ce projet fait partie intégrante du programme énergétique européen pour la relance (le PEER) et, après son adoption par le Conseil et le Parlement européen, il pourrait bénéficier de l’aide financière prévue pour ce type de projet dans le domaine énergétique», a confirmé Andris Piebalgs.

C'est le message que le Directeur général de l’énergie et des transports à la Commission européenne, M. Matthias Ruete, qui préside également le groupe à haut niveau consacré au plan d’interconnexion des marchés énergétiques de la région de la mer Baltique, a fait passer aujourd'hui à la réunion au sommet des États baltes qui se tenait à Vilnius, la capitale lituanienne.

Cette nouvelle interconnexion va pleinement dans le sens des priorités définies par la Commission dans l'analyse stratégique de la politique énergétique, parmi lesquelles figure la connexion des «îles énergétiques» au marché intérieur. L'isolement de fait des États baltes, qui constituent toujours une «île énergétique» dans le contexte des marchés régionaux, est considéré comme un problème préoccupant pour la sécurité d'approvisionnement et pour le bon fonctionnement du marché intérieur de l'énergie. Cette interconnexion des réseaux baltique et nordique se fera au moyen d’un câble sous-marin à courant continu d'une longueur de 340 km et de deux stations de conversion, en Lituanie et en Suède.

À la suite de l’accord des États membres de la région de la mer Baltique, le Président Barroso avait décidé en octobre 2008 de mettre sur pied un groupe à haut niveau présidé par la Commission et composé de représentants à haut niveau des pays riverains de la mer Baltique pour traiter les questions relatives aux interconnexions énergétiques et aux améliorations du marché dans la région de la mer Baltique.

Ce groupe à haut niveau a entamé ses travaux en novembre 2008. L’accord auquel sont parvenus aujourd'hui les trois États baltes en constitue une étape très importante. Il a pour tâche de présenter, lors de la réunion du Conseil européen en juin 2009, une proposition complète de plan d’interconnexion et de marché énergétique pour les pays de la région de la mer Baltique.

En réaction à la crise financière, et afin de renforcer la sécurité énergétique de l’Union européenne, la Commission a proposé en janvier 2009 un plan européen pour la relance économique allouant près de 4 milliards d'euros aux projets d'interconnexion gazière et électrique, ainsi qu'aux projets de démonstration de technologies de nouvelle génération de production d'énergie éolienne en mer et de piégeage et stockage du carbone. Le Conseil et le Parlement européen devraient prochainement adopter une décision finale au sujet de cette proposition de la Commission qui prévoit d’allouer 2,365 millions d’euros aux principales interconnexions stratégiques (électriques et gazières), dont 175 000 euros seront consacrés à l’interconnexion entre les pays baltes et la Suède. Le règlement dispose que les dépenses en capital substantielles doivent être réalisées avant la fin 2010, afin que le projet soit mis en œuvre dans les plus brefs délais. Dans ce contexte, les promoteurs du projet devront présenter dès cet été une proposition détaillée à la Commission européenne.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website