Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE IT PT EL

IP/09/537

Bruxelles, le 3 avril 2009

La commissaire européenne à la santé lance l’initiative «Une meilleure formation pour des denrées alimentaires plus sûres en Afrique»

Afin d’aider les pays en développement à améliorer leurs systèmes en matière de sécurité des aliments au profit de leurs populations et de leurs économies, Androulla Vassiliou, commissaire européenne à la santé, a lancé aujourd’hui au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie, une nouvelle initiative intitulée «Une meilleure formation pour des denrées alimentaires plus sûres en Afrique – BTSF-Afrique». Le lancement de cette initiative a eu lieu lors d’une conférence de haut niveau tenue dans la capitale de l’Éthiopie. Au cours des deux prochaines années, BTSF-Afrique permettra d’utiliser 10 millions d’EUR pour financer des actions de renforcement des capacités. Lancé en 2005, le programme BTSF a fourni des formations à des autorités compétentes des États membres de l'Union européenne et des pays tiers chargées de vérifier la bonne application des règles de l’UE concernant les denrées alimentaires et les aliments pour animaux, la santé et le bien-être des animaux et la santé des végétaux.

Depuis Addis-Abeba, Androulla Vassiliou, commissaire européenne à la santé a déclaré: «Face aux exigences croissantes, nous avons convenu d’établir, conjointement avec la Commission de l’Union africaine (CUA), un programme spécifique ciblé sur l’Afrique, en vue de favoriser le respect des mesures sanitaires et phytosanitaires internationales, élément fondamental des échanges commerciaux bilatéraux, tant en Afrique qu’avec le reste du monde, et d’accroître la protection des citoyens.»

Sept actions de mise en œuvre

Dans le cadre du programme «BTSF-Afrique» , la Commission européenne (CE) et la Commission de l’Union africaine (CUA) coordonneront conjointement la mise en œuvre, de 2009 à 2010, de sept actions de renforcement des capacités, pour un montant d’environ 10 millions d’EUR. Ces actions s’adressent aux acteurs publics et privés jouant un rôle dans les systèmes sanitaires et phytosanitaires (SPS) à l’échelle nationale, régionale et continentale.

Leur principal objectif est d’améliorer la sécurité des denrées alimentaires dans l’ensemble de l’Afrique, notamment par le transfert de savoir-faire technique et de conseils stratégiques en matière de sécurité et de qualité des denrées alimentaires. Les connaissances, le savoir-faire et les compétences transférées favoriseront la production et la distribution de produits agroalimentaires répondant aux critères SPS internationaux, et contribueront ainsi à la réduction de la probabilité d’occurrence de maladies d’origine alimentaire et de la charge qu’elles représentent sur le plan sanitaire et socioéconomique.

Renforcer la sécurité des denrées alimentaires

Au niveau microéconomique, ces mesures contribueront à améliorer l’utilisation des facteurs de production agricole (engrais, pesticides, médicaments vétérinaires, etc.) et de bonnes pratiques d’hygiène dans les chaînes de production et de distribution, ainsi que dans les systèmes de gestion, de contrôle et de certification des animaux/produits, renforçant ainsi les autorités compétentes et les associations de producteurs (petites et moyennes entreprises – PME). Au niveau macroéconomique, ces actions favoriseront l’intégration progressive et la compétitivité de l’industrie agroalimentaire et renforceront le rôle essentiel de l’agriculture dans le développement rural et dans la sécurité des aliments, améliorant ainsi l’accès des producteurs africains au marché, ce qui aura des effets positifs pour la croissance et l’emploi en Afrique.

Le contexte

Ces actions s’inscrivent dans le Programme d’action annuel 2007 de l’Union européenne pour la sécurité alimentaire, qui met en œuvre le document de stratégie thématique et le programme indicatif pluriannuel 2007-2010 au titre de l’instrument de financement de la coopération au développement.

Elles sont actuellement menées dans le cadre du programme «Une meilleure formation pour des denrées alimentaires plus sûres», une initiative de la Commission européenne (direction générale de la santé et des consommateurs) qui vise à mettre en place une stratégie communautaire de formation dans les domaines de la législation relative à l’alimentation humaine et animale, des dispositions sur la santé et le bien-être des animaux, et de la réglementation phytosanitaire. Il est fondamental que les partenaires commerciaux issus des pays tiers et, en particulier, des pays en développement, possèdent une bonne connaissance des normes et des conditions d’importation de l’Union européenne. C’est pour cette raison que les formations organisées à l’intention des États membres de l’Union européenne sont aussi ouvertes aux participants issus de pays tiers et que des formations spécifiques à l’intention de ces derniers sont également organisées dans le monde entier.

Quatre actions – représentant un montant de 5,4 millions d’EUR - sont actuellement menées par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et deux actions – représentant un montant de 3 868 120 EUR – par Agriconsulting Europe S.A. La septième action – représentant un montant de 217 915 EUR – est menée par le consortium «Application Européenne de Technologies et de Services (AETS)».

En ce qui concerne l’Afrique, le Sommet de Lisbonne de décembre 2007 a permis l’adoption d’une stratégie commune Afrique-UE, qui a défini huit partenariats pour lesquels des stratégies spécifiques devront être mises en place. Le troisième partenariat concerne le commerce, l’intégration régionale et les infrastructures, et comprend un volet SPS. La stratégie sera mise en œuvre au moyen d’une succession de plans d’action conjoints à court terme et d’un dialogue politique renforcé à tous les niveaux.

Pour plus d’informations sur «BTSF- Afrique», consulter:

http://ec.europa.eu/food/training_strategy/index_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website