Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/09/491

Bruxelles, le 27 mars 2009

Économies d'énergie: les États membres soutiennent des règles visant à réduire la consommation énergétique des circulateurs

Lors de la réunion du comité de réglementation sur l'écoconception qui s'est déroulée aujourd'hui, les États membres de l'UE ont apporté leur soutien à une proposition de la Commission visant à réduire la consommation électrique des circulateurs, laquelle permettra d'économiser l'équivalent de la consommation électrique annuelle de l'Irlande. Selon les prévisions, ce règlement devrait favoriser la création de 7 000 emplois et la réalisation d'économies d'électricité à hauteur de 2,2 milliards d'euros d'ici à 2020.

«Cette mesure apporte une contribution concrète à la réalisation des objectifs de l'UE en matière d'efficacité énergétique et de protection du climat. Elle permettra de réaliser très rapidement des économies d'énergie significatives dont bénéficieront la société et les entreprises, comme le prévoit le plan de relance économique de la Commission européenne», a déclaré Andris Piebalgs, membre de la Commission chargé de l'énergie.

Ce règlement interdira, d'ici à 2013, la mise sur le marché de circulateurs indépendants à rendements faible et moyen et autorisera exclusivement, d'ici à 2015, la commercialisation de circulateurs «intelligents» à très haute efficacité énergétique. Le règlement couvre les circulateurs indépendants, qui sont des petites pompes principalement utilisées pour faire circuler l'eau dans les applications de chauffage des bâtiments à usage commercial et résidentiel, et les circulateurs intégrés dans une chaudière, qui font partie intégrante d'une chaudière.

La plupart des 140 millions de circulateurs utilisés aujourd'hui en Europe fonctionnement en continu, quels que soient les besoins, sauf s'ils sont éteints par l'utilisateur lorsqu'aucun chauffage n'est nécessaire. Vingt pour cent de la facture énergétique d'un ménage moyen pourraient donc être imputés à l'utilisation de circulateurs inefficaces. Une économie d'énergie importante pourrait être réalisée en utilisant des circulateurs à haute efficacité énergétique. L'acte législatif proposé autorisera uniquement la vente de circulateurs «intelligents» à très haute efficacité énergétique, qui ne fonctionnent qu'en cas de nécessité et sont capables d'adapter leur vitesse aux besoins.

Cet acte législatif permettra de réduire la consommation électrique des circulateurs durant leur phase d'utilisation (pour l'UE-27) d'environ 23 TWh par an d'ici à 2020, ce qui correspond à une réduction annuelle de 11 millions de tonnes d'émissions de CO2. Ces économies équivalent approximativement à la consommation électrique annuelle de l'Irlande.

L'approche en deux phases permet aux fabricants, en particulier aux petites et moyennes entreprises, de s'adapter à ces nouvelles exigences. Le règlement se base sur les résultats d'une analyse détaillée des aspects techniques, économiques et environnementaux des circulateurs, menée avec des parties prenantes et des experts du monde entier.

La proposition va maintenant être soumise au Parlement européen et au Conseil et son adoption officielle par la Commission est prévue en juillet 2009. D'autres mesures d'écoconception suivront dans les mois à venir afin de couvrir davantage de groupes de produits.

Plus d'informations sur l'écoconception sont disponibles ici.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website