Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/09/478

Bruxelles, le 25 mars 2009

Vers un manifeste pour la créativité et l’innovation en Europe ? Les ambassadeurs de « 2009, Année européenne de la créativité et de l’innovation » y réfléchissent

Les ambassadeurs de « 2009, Année européenne de la créativité et de l’innovation » se réunissent ce mercredi 25 mars à Bruxelles. Ils auront, au cours des mois à venir, des discussions qui devraient déboucher sur la rédaction d’un Manifeste pour la créativité et l’innovation en Europe, destiné à inspirer les travaux futurs à l’échelon européen. La créativité et l’innovation revêtent de l’importance pour toute une gamme d’activités humaines, et la composition du groupe des ambassadeurs reflète l’ampleur de cette gamme et la diversité des enjeux. La réunion s’ouvrira par un échange de vues avec le commissaire à l’éducation, à la formation, à la culture et à la jeunesse, M. Ján Figel’ ; elle sera suivie d’une rencontre entre les ambassadeurs, le commissaire et la presse à 14 h 30, dans le bâtiment Berlaymont, Salle S11.

Les ambassadeurs sont des personnalités qui souscrivent aux objectifs de l’Année européenne de la créativité et de l’innovation et qui contribuent à son aboutissement en prenant part aux activités organisées tout au long de 2009. Non seulement ils mettent leur notoriété au service de cette Année européenne, mais ils alimentent le débat par les points de vue qu’ils émettent sur des questions spécifiques à leurs domaines respectifs.

La Commission européenne a proposé que créativité et innovation forment l’un des piliers de la coopération européenne à venir dans le domaine de l’éducation et de la formation. Se fondant sur l’expérience des ambassadeurs, elle souhaiterait maintenant réfléchir avec eux aux moyens de créer un environnement propice à l’épanouissement de la créativité.

M. Jack Martin Händler (chef d’orchestre), Mlle Damini Kumar (styliste et inventeur), le docteur Dominique Langevin (professeur et physicien), le professeur Bengt-Åke Lundvall (professeur et chercheur en innovation), M. Radu Mihăileanu (réalisateur), M. Leonel Moura (artiste conceptuel), le professeur honoris causa Erik Spiekermann (professeur, styliste typographique), le professeur Christine Van Broeckhoven (professeur, spécialiste des neurosciences moléculaires) et le professeur Karlheinz Brandenburg (professeur, chercheur en technologies de l’information et de la communication) participeront à la réunion. La liste complète des ambassadeurs de l’Année européenne 2009 figure à l’adresse

http://www.create2009.europa.eu/ambassadors.html.

À leur première réunion, qui s’était tenue à Prague le 7 janvier, les ambassadeurs avaient été unanimes à considérer que les institutions européennes et les gouvernements des États membres devraient accorder la priorité absolue à l’investissement dans l’éducation, les compétences et la capacité créative de l’Europe, jugeant que ce serait une très grave erreur de réduire les dépenses de recherche-développement et d’éducation dans le contexte de la crise actuelle. Ainsi, M. Esko Aho avait cité l’exemple de l’attitude de la Finlande face à la crise économique des années quatre-vingt-dix, crise dont ce pays était venu à bout en augmentant les crédits de la R-D et en laissant intact le budget de l’éducation. M. Radu Mihăileanu avait estimé que particuliers et communautés devaient être au cœur des stratégies en faveur de la créativité et de l’innovation, puisque l’Europe était tributaire de son capital humain. Plusieurs autres intervenants avaient évoqué la question d’une collaboration plus étroite entre le monde des affaires, les universités et instituts de recherche et le secteur public. Les conclusions de cette première réunion peuvent être consultées à l’adresse suivante :

http://www.create2009.europa.eu

Contexte

Cette réunion des ambassadeurs est l’une des multiples activités organisées par la Commission européenne dans le contexte de l’Année européenne de la créativité et de l’innovation. Depuis la conférence de lancement, qui a eu lieu à Prague en janvier dernier, cette Année européenne se déroule sans encombre et a pu capter l’attention des médias et du public européens. Le principal instrument de la campagne d’information est le site www.create2009.europa.eu.

Il semble bien que les « Débats de Bruxelles » constituent, en matière d’échange d’idées sur l’innovation et la créativité, une tribune fort appréciée, notamment des communautés de parties prenantes et de décideurs installées dans la capitale belge. Ces débats porteront sur les sujets les plus divers en rapport avec l'Année européenne 2009 et offriront un forum de réflexion et d'échanges susceptible d'aider au débat sur les orientations à suivre dans ce domaine. Le premier d’entre eux, qui traitait de la société cognitive, s’est tenu le 16 février ; le suivant, fixé au 30 mars, sera consacré à l’avenir de l’éducation en Europe et aura pour cadre le Residence Palace (métro Schuman). Les autres débats mettront en lumière d’autres sujets, tels que la créativité et l’innovation dans les services publics, le développement durable, la diversité culturelle et les arts et industries créatifs.

Des renseignements sur bien d’autres activités associées à « 2009, Année européenne de la créativité et de l’innovation » sont disponibles à l’adresse suivante :

http://www.create2009.europa.eu/calendar_of_events/eu_events.html


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website