Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/09/303

Bruxelles, le 23 février 2009

La Commission met l'accent sur la prévention des catastrophes et sur la réduction des risques, dans l'Union européenne comme dans les pays tiers

La Commission européenne a adopté aujourd'hui deux communications ayant trait aux catastrophes: la première définit une approche communautaire visant à réduire les conséquences des catastrophes naturelles ou d'origine humaine dans l'UE, et la seconde concerne une stratégie pour le soutien à la réduction des risques de catastrophes dans les pays en développement. Les communications adoptées, qui font partie du même paquet, constituent une première tentative en vue d'établir une approche plus stratégique, compte tenu notamment de l'accroissement des risques dû au changement climatique. L'action proposée au niveau communautaire est axée sur les domaines où une approche commune est plus efficace que des approches nationales distinctes, tels que l'approfondissement des connaissances, l'établissement de liens entre les acteurs et entre les politiques et l'amélioration du fonctionnement des instruments communautaires existants en matière de prévention des catastrophes. En ce qui concerne les pays en développement, la Commission présente une stratégie communautaire permettant de réduire l'incidence des catastrophes naturelles dans les pays considérés à haut risque. Ces deux communications contribuent à la mise en œuvre du cadre d’action de Hyogo pour 2005 2015, adopté lors de la conférence mondiale sur la prévention des catastrophes.

Stavros Dimas, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, a déclaré à ce sujet: «Les catastrophes naturelles constituent une menace croissante pour les États membres de l'UE et leur fréquence et leur ampleur devraient augmenter dans les années à venir en raison des effets du changement climatique. Nous devons tout mettre en œuvre pour réduire leurs conséquences, en nous préparant le mieux possible. Cette communication constitue un premier pas important marquant le début d'un processus à long terme pour l'action communautaire dans ce domaine.»

Louis Michel, membre de la Commission européenne chargé du développement et de l’aide humanitaire, s'est quant à lui exprimé en ces termes: «Les tsunamis et les ouragans sont dévastateurs et bouleversent la vie des personnes démunies partout dans le monde. Nous savons que mieux vaut prévenir que guérir. D'un point de vue économique, il est beaucoup plus avantageux d'investir dans la réduction des risques avant qu'une catastrophe ne se produise que de devoir fournir une aide humanitaire après. Nous savons par ailleurs que la situation ne fera qu'empirer en raison du changement climatique; c'est pourquoi nous devons agir maintenant. Je suis convaincu que la réduction des risques de catastrophes contribuera à sauver des vies et jouera un rôle déterminant dans la lutte contre la pauvreté dans le monde.»

Prévention: une valeur ajoutée au niveau européen

La communication sur la prévention recense les domaines où l'action au niveau communautaire pourrait apporter une valeur ajoutée. Ces domaines sont les suivants: l'établissement d'un inventaire communautaire des informations et des meilleures pratiques existantes, l'élaboration de lignes directrices sur la cartographie des dangers et des risques, l'instauration de liens entre les acteurs et entre les politiques tout au long du cycle de gestion des catastrophes, grâce au renforcement de la formation et de la sensibilisation, l'amélioration de l'accès aux systèmes d'alerte rapide, et un ciblage plus efficace des financements communautaires.

Réduction des risques de catastrophes: un élément indispensable pour réduire durablement la pauvreté

La communication sur la réduction des risques de catastrophes présente les actions prioritaires suivantes:

  • renforcer le dialogue politique avec les pays en développement;
  • intégrer la réduction des risques de catastrophes dans les politiques et les actions de l'UE et des pays en développement, et notamment accorder un soutien communautaire aux investissements nationaux destinés à la réduction de ces risques;
  • élaborer des plans régionaux, en commençant par la région des Caraïbes: ces plans d'action pourraient inclure par exemple des aides en faveur de campagnes de sensibilisation.

L'UE exposera toutes les mesures spécifiques envisagées dans un plan de mise en œuvre prévu pour juin 2009.

Contexte

En mars 2008, la Commission a adopté une communication sur le renforcement de la capacité de réaction de l’Union en cas de catastrophes [COM(2008)130]. Elle prévoyait une approche intégrée englobant toutes les étapes de l'action dans le domaine des catastrophes (prévention, préparation, réaction immédiate, remise en état), traitant tous les types de catastrophes (dans l'UE ou à l'extérieur, naturelles ou d'origine humaine) et couvrant tous les instruments de l'UE ainsi que la coordination interinstitutionnelle. Elle comprenait également une annexe spécifique sur les incendies de forêt. La communication annonçait les deux propositions concernant la prévention et une stratégie de l'UE en faveur de la réduction des risques de catastrophes dans les pays en développement. En outre, le Parlement européen et le Conseil ont tous deux demandé que des mesures urgentes soient prises dans le domaine de la prévention des catastrophes.

Le coût économique des catastrophes en Europe est estimé à 15 milliards €.

Les pays en développement sont les plus durement frappés par les catastrophes, car ils sont les plus vulnérables et les moins capables d'y faire face. Les catastrophes entravent, voire compromettent, la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) fixés par les Nations unies. Parmi ces huit objectifs figurent ceux de réduire de moitié la proportion des personnes vivant avec moins d'un dollar US par jour et de faire en sorte que chaque enfant soit scolarisé dans le primaire d'ici 2015 (http://www.un.org/millenniumgoals ).

Les États doivent coopérer à cette fin dans le contexte du cadre d'action de Hyogo pour 2005 2015, qui est un cadre international sur la réduction des risques de catastrophes.

http://www.unisdr.org/eng/hfa/hfa.htm

Pour de plus amples informations:

La communication peut être consultée sur le site suivant:

Communication sur la prévention:

http://ec.europa.eu/environment/civil/index.htm

Communication sur la réduction des risques de catastrophes:

http://ec.europa.eu/development/policies/9interventionareas/environment_fr.cfm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website