Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/09/252

Bruxelles, le 12 février 2009

Amélioration de la réponse humanitaire internationale: la Commission adopte un programme de renforcement des capacités doté d'un budget de 27 millions €

La Commission européenne a adopté une nouvelle décision de financement, pour un montant de 27 millions €, afin de renforcer l'état de préparation du dispositif humanitaire mondial et la capacité de réaction des organisations internationales. L'expérience au quotidien confirme le point de vue des organisations humanitaires partenaires de la Commission qui estiment que des lacunes importantes subsistent, notamment en matière de logistique, de prépositionnement et de préparation aux catastrophes dans des domaines tels que la santé, l’eau et l’assainissement, les abris, l'aide alimentaire et la protection de la population.

L'aide au renforcement des capacités apportée jusqu'ici (120 millions € à ce jour) a, entre autres, aidé l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à instaurer un système unifié d'enregistrement des réfugiés dans plus de 20 pays, système qui permet de recenser et de protéger plus efficacement ceux qui sont en danger et d'enregistrer les volontaires au rapatriement lorsque la situation le permet. Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a reçu une aide pour mieux déterminer les besoins de protection des enfants dans les situations d'urgence, ce qui l'a aidé, ainsi que ses partenaires, à négocier la libération, la démobilisation et la réinsertion de plus de 8 000 enfants exploités illégalement comme combattants par les forces armées au Darfour et au Sud Soudan. Le programme alimentaire mondial (PAM) a lui aussi bénéficié d'une aide pour ouvrir, dans différentes régions du monde, cinq entrepôts où sont prépositonnés des stocks d'urgence (tentes et médicaments, par exemple). Des fournitures de première nécessité peuvent ainsi être livrées plus rapidement et à moindre frais aux bénéficiaires, comme ce fut le cas l'an dernier pour les victimes du cyclone Nargis au Myanmar.

Par l'intermédiaire de son service d'aide humanitaire (ECHO), la Commission continuera de répondre aux besoins de renforcement des capacités en axant son aide sur:

  • l'amélioration de la coordination internationale;
  • l'intégration de la logistique;
  • l'adoption d'approches communes pour l’évaluation multisectorielle rapide des situations d’urgence, afin de permettre la prise de décisions humanitaires efficaces sur la base d’éléments concrets;
  • la promotion de l’analyse des différentes possibilités d’action en matière de sécurité alimentaire;
  • la sensibilisation à la réduction des risques de catastrophes et le renforcement des capacités en la matière.

Avec cette décision, la Commission reste dans le peloton de tête des donateurs internationaux appuyant les efforts déployés pour améliorer l'efficacité et la réactivité du dispositif humanitaire international.

Les fonds seront mis à la disposition d'agences internationales d'aide humanitaire de premier plan: Organisation mondiale de la santé (OMS), Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (BCAH), Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Stratégie internationale des Nations unies pour la prévention des catastrophes naturelles (SIPC), UNICEF, PAM, ainsi que leurs principaux partenaires et parties prenantes. Le renforcement des capacités ayant pour objectif de faciliter les interventions humanitaires dans le monde entier, ce programme peut potentiellement bénéficier aux millions de personnes qui, chaque année, sont victimes de crises humanitaires.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site