Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/09/235

Brussels, 10 février 2009

GALILEO: la Commission européenne et l'Agence spatiale européenne se félicitent d'une coopération exemplaire pour l'aboutissement du projet européen de radionavigation par satellite

Le Vice-président de la Commission en charge des transports, Antonio Tajani, a rencontré aujourd'hui Monsieur Jean-Jacques Dordain, Directeur Général de l'Agence Spatiale Européenne afin de sceller et célébrer officiellement la continuation de leur coopération dans le programme Galileo. Cette rencontre fait suite à la signature le 19 décembre 2008 par la Commission européenne et l’Agence Spatiale Européenne (ESA) d'une convention de délégation couvrant la phase de déploiement de Galileo.

« La signature de cette convention est un gage d'efficacité et de qualité et marque le début d'une coopération exemplaire entre la Commission et l'Agence Spatiale Européenne. Galileo va maintenant entrer dans une nouvelle ère, où les technologies spatiales apporteront des avantages très “terre à terre” à chaque habitant et à chaque entreprise d’Europe. Avec Galileo, l’Union européenne fait l’acquisition d’un système de navigation par satellite à la pointe du progrès, qui rendra l’économie plus efficace, réduira les encombrements et la consommation d’énergie dans l’ensemble du secteur des transports. Il stimulera la croissance et l’emploi et contribuera à lutter contre le changement climatique, tout en rendant la vie quotidienne plus sûre et plus simple », a déclaré Vice-président Antonio Tajani.

Depuis le 25 juillet 2008[1], la Commission européenne est responsable de la gestion des deux programmes Egnos et Galileo. Le rôle de l'Agence Spatiale Européenne n'en est pas moins crucial puisque, dépositaire du savoir-faire spatial européen sur le plan technique, elle joue le rôle de maître d'œuvre pour ces deux programmes.

La définition d'un cadre de coopération optimale entre la Commission et l'Agence Spatiale Européenne constitue un élément clef de la réussite des deux projets. En l'espèce, l'instrument choisi – celui de la délégation budgétaire, prévue par le règlement financier applicable au budget communautaire – permet à la fois à l'Agence Spatiale Européenne de gérer efficacement la partie technique des deux programmes et à la Commission d'exercer pleinement son pouvoir de contrôle.

Pour le programme Galileo, la convention de délégation concerne la phase de déploiement du système dont la mise en œuvre comprend six lots de travaux principaux faisant l'objet de marchés publics (support du système, segment de mission au sol, contrôle au sol, segment spatial, lancement et opérations).

L’objectif global du programme Galileo est le déploiement, d’ici à 2013, d’un système européen de navigation par satellite qui fournira des signaux destinés à cinq services principaux, à savoir le service ouvert, le service « sauvegarde de la vie », le service commercial, le service public réglementé et le service de recherche et sauvetage.

Pour obtenir des informations plus générales sur Galileo, consultez les sites suivants:

http://ec.europa.eu/dgs/energy_transport/galileo/index_fr.htm

http://www.esa.int/export/esaSA/navigation.html


[1] L'entrée en vigueur du règlement (CE) 683/2008.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site