Navigation path

Left navigation

Additional tools

Réseau transeuropéen de transport: vers une nouvelle politique pour relever les défis futurs

European Commission - IP/09/208   04/02/2009

Other available languages: EN DE

IP/09/208

Bruxelles, le 4 février 2009

Réseau transeuropéen de transport: vers une nouvelle politique pour relever les défis futurs

La Commission européenne a adopté aujourd'hui un livre vert qui expose les enjeux futurs de sa politique dans le domaine du réseau transeuropéen de transport (RTE-T). La politique du RTE-T doit être recentrée pour contribuer plus efficacement à la réalisation des objectifs de lutte contre le changement climatique et pour aider l'Europe à accroître son rôle sur le plan international grâce à de meilleures connexions avec les infrastructures de ses voisins et celles du reste du monde. Il est également important que la politique du RTE-T soit adaptée pour mieux soutenir le développement économique et social dans le cadre de la stratégie de Lisbonne. L’intégration de tous les modes de transport et des systèmes de transport intelligents peut être renforcée si la politique du RTE-T offre une base qui garantit des services de transport efficaces et sûrs, répondant à la demande future des particuliers et des opérateurs économiques. Compte tenu de ces enjeux et des enseignements tirés de la mise en œuvre de la politique du RTE-T à ce jour, la Commission présente de nouveaux objectifs et propose trois options pour le développement du RTE-T, tout en soulignant qu’il est nécessaire de disposer d'instruments de mise en œuvre à la hauteur des ambitions en matière de planification.

«Nous devons anticiper les besoins futurs de l'Europe en infrastructures de transport. Tout en nous appuyant sur quinze ans d’expérience, il nous faut exploiter de nouvelles idées pour réorienter et rationaliser notre politique, mais aussi, ce qui est plus important, réaffirmer notre engagement à la mettre en œuvre complètement», a déclaré M. Antonio Tajani, vice-président de la Commission chargé des transports.

Un réseau transeuropéen de transport mieux intégré constitue la base de services de transport efficaces, sûrs, fiables et de grande qualité pour les marchandises et les voyageurs. Ce réseau est crucial pour la réalisation des objectifs européens communs que sont notamment la lutte contre le changement climatique, l’amélioration des connexions entre l'Europe, ses voisins et le reste du monde ou encore le soutien au développement économique et social dans le cadre de la stratégie de Lisbonne.

Combiner tous les modes de transport, utiliser au mieux des systèmes de transport intelligents entièrement interopérables et assimiler les nouvelles technologies dans les domaines du transport et de l’énergie: tels sont les éléments centraux d’une intégration du réseau tournée vers l'avenir. Ces trois piliers soutiennent le développement ultérieur des services intermodaux de transport de marchandises et de voyageurs. Dans le secteur du fret, cette approche du développement du réseau est, par exemple, vitale pour l'expansion de services logistiques fondés sur le principe consistant à utiliser chaque mode de transport en fonction de ses avantages respectifs au sein de la chaîne de transport, tandis que l'efficacité des opérations dans leur ensemble est renforcée du point de vue économique et environnemental.

Pour favoriser les services intermodaux de transport de marchandises, les éléments suivants des infrastructures doivent bénéficier d’une attention particulière dans le cadre de la future politique du RTE-T:

  • le développement adéquat des infrastructures portuaires et de connexions plus efficaces avec l’arrière-pays, vu le rôle croissant des transports maritimes;
  • l’intégration de corridors de fret ferroviaire entièrement interopérables et commercialement viables, ainsi que de corridors verts;
  • la suppression des goulets d’étranglement sur les grands axes de transport;
  • les connexions intermodales, la prise en charge du fret en zone urbaine et le potentiel du fret aérien;
  • l’application des systèmes de transport intelligents à tous les modes de transport, ainsi que de nouveaux systèmes de tarification qui encouragent l’utilisation efficace des infrastructures.

En parallèle, il convient de mettre en place les infrastructures nécessaires aux services intermodaux de transport de voyageurs (notamment les connexions entre services aériens et ferroviaires ou les systèmes de billetterie intégrés).

La politique du RTE-T s’appuiera sur les réalisations du passé, mais elle exploitera aussi de nouvelles possibilités en se tournant vers l'avenir. Un des éléments clés du succès de la politique du RTE-T est la diversité des instruments disponibles pour aider à sa mise en œuvre. À cet égard, le livre vert met en évidence une série de possibilités, financières et non financières, en soulignant la nécessité d’assortir les ambitions politiques d’instruments adéquats.

La Commission invite les gouvernements des États membres et toutes les parties intéressées (gestionnaires et utilisateurs d'infrastructures, chercheurs et investisseurs, opérateurs économiques et ONG, autorités régionales et locales, citoyens concernés) à exprimer leur avis sur les trois options qu’elle propose pour le développement du RTE-T, et, plus largement, sur les objectifs de cette politique. Le Parlement européen prépare pour sa part un rapport d’initiative sur l’avenir du réseau transeuropéen de transport, dont l’adoption en plénière est prévue en avril 2009.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website