Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/09/1900

Bruxelles, le 9 décembre 2009

Pêche: consultations UE/Norvège pour 2010 – une occasion manquée

Après plusieurs semaines de négociations entre l'Union européenne et la Norvège à propos de l'accord de pêche bilatéral pour 2010, notamment en ce qui concerne le maquereau, les deux parties n'ont pas pu s'entendre, lors de leur dernière réunion à Bergen (Norvège), sur un accord mutuellement satisfaisant pour leurs pêcheurs. La Commission déplore qu'à ce stade des négociations, et en dépit de tous les efforts consentis pour parvenir à un accord avec la Norvège, les points de vue des deux parties se soient révélés inconciliables.

La Commission estime que les parties étaient sur le point de trouver un accord sur les échanges de possibilités de pêche pour 2010. En revanche, une divergence de points de vue subsiste en ce qui concerne la question en suspens de la gestion du maquereau en 2010. Au cours des négociations, l'Union européenne a offert à la Norvège un accès plus large aux pêcheries de maquereau des eaux de l'Union européenne, sans demander aucune contrepartie.

Joe Borg, membre de la Commission chargé des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos: «Nous avons manqué l'occasion de conclure un accord équilibré.» Et de poursuivre: «L'esprit de coopération, qui, l'an dernier, avait animé les discussions concernant la réduction des rejets inutiles, semblait absent.»

Compte tenu des accords de longue date entre les parties, la Commission s'étonne qu'un accord provisoire, qui aurait permis aux deux parties de poursuivre leurs activités de pêche dans leurs eaux mutuelles au début de 2010, n'ait pas pu être approuvé par la Norvège. En conséquence, les entreprises et navires de pêche de l'Union européenne qui n'ont rien à voir avec la pêche du maquereau vont subir les conséquences de cette situation et d'importantes pêcheries norvégiennes de merlan bleu et d'autres espèces en seront également victimes parce qu'exclues des eaux de l'Union européenne.

En dépit de cette situation regrettable, la Commission est certaine que les États membres feront preuve de solidarité envers les plus touchés d'entre eux. Compte tenu de l'intérêt commun de l'Union européenne et de la Norvège à entretenir de bonnes relations de pêche, la Commission est convaincue que les négociations pourront reprendre rapidement au début de 2010.

Pour plus d'information concernant les négociations entre l'Union européenne et la Norvège, voir également les documents Memo/09/506 et IP/09/1801 .


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website