Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE PL

IP/09/1848

Bruxelles, le 30  novembre 2009

Intervention du commissaire Samecki lors d’une grande conférence sur l’évaluation de la politique de cohésion de l’UE

M. Paweł Samecki, commissaire européen à la politique régionale, appellera à insister davantage sur les objectifs, l’efficacité et les résultats dans le discours qu’il prononcera au cours de la sixième conférence européenne sur l’évaluation de la politique de cohésion de l’UE, qui se tiendra ce lundi 30 novembre à Varsovie. La manifestation, organisée par la Commission européenne à l’invitation de M me  Elżbieta Bieńkowska, ministre polonaise au développement régional, sera l’occasion de débattre de nouvelles méthodes d’évaluation de l’incidence et de la valeur ajoutée de la politique visant à réduire les disparités économiques et à valoriser une croissance et des emplois viables à long terme. Quelque 500 experts chargés d’évaluer la politique de cohésion aux niveaux national et régional dans les 27 États membres participeront à la conférence.

S’exprimant avant l’événement, le commissaire Samecki a souligné l’importance de l’évaluation pour garantir la qualité des projets relatifs à la politique de cohésion: «Faire savoir au public ce qui est concrètement réalisé avec l’argent du contribuable constitue un élément essentiel de la responsabilité démocratique. Nous souhaitons vivement valoriser une évaluation rigoureuse – à la fois quantitative et qualitative – de la politique européenne de cohésion. Il s’agit d’une tâche à réaliser conjointement par la Commission, les États membres et les régions. La conférence représente une excellente occasion de renforcer cet engagement conjoint visant à définir des méthodes adaptées pour mesurer l’incidence des investissements de cette politique en faveur de milliers de projets à travers l’Union».

Encourager la responsabilité et l’apprentissage

Entre 2007 et 2013, la politique de cohésion de l’UE investira 347 milliards d’euros par l’intermédiaire de trois fonds: le Fonds européen de développement régional, le Fonds de cohésion et le Fonds social européen. Ces ressources permettent de cofinancer des investissements essentiels dans les infrastructures, l’innovation et les compétences des citoyens. Toutes les régions bénéficient d’une partie des financements disponibles, plus de 80 % des fonds étant alloués aux régions les moins prospères.

L’objectif de la conférence est d’encourager les autorités des États membres à recourir à des méthodes d’évaluation plus rigoureuses pour vérifier si la politique produit des résultats clairs et mesurables.

Au cours de cette conférence de deux jours (30 novembre- 1 er décembre), une série d’ateliers viseront à répondre à certaines questions essentielles placées au centre du débat sur l’évaluation:

  • L’évaluation de secteurs différents nécessite-t-elle des méthodes également différentes?

  • Quel est le juste équilibre entre les techniques qualitatives et quantitatives?

  • Comment «l’innovation» peut-elle être définie et évaluée?

  • Comment les évaluations peuvent-elles apporter des éléments de preuve crédibles pouvant contribuer à une meilleure élaboration des politiques?

Ces réflexions alimenteront le débat actuel sur la future politique de cohésion , puisqu’elles favoriseront une meilleure compréhension des éléments qui fonctionnent et des raisons de leur succès. La manifestation sera également l’occasion de favoriser davantage le processus d’apprentissage des nouvelles méthodes d’évaluation.

La conférence accueillera d’autres participants de haut niveau tels que M me  Danuta Hübner, présidente de la commission du développement régional du Parlement européen, M. Murray Saunders, président de la société européenne d’évaluation, et M. Fabrizio Barca, représentant du ministère italien des finances et de l’économie et auteur d’un «programme de réforme de la politique de cohésion» publié en avril de cette année ( IP/09/642 ).

Contexte

Les programmes relatifs à la politique de cohésion sont gérés et exécutés par les autorités nationales et régionales. La Commission européenne est chargée de l’évaluation des projets après leur réalisation. Les autorités de gestion nationales et régionales sont responsables de l’évaluation continue pendant la période de programmation (2007-2013).

Pour de plus amples informations, voir le site:

http://ec.europa.eu/regional_policy/conferences/evaluation2009/index_en.htm


Side Bar