Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission lance une consultation sur l'UE 2020: une nouvelle stratégie pour faire de l'UE une économie sociale de marché plus verte et plus intelligente

European Commission - IP/09/1807   24/11/2009

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

IP/09/1807

Bruxelles, le 24 novembre 2009

La Commission lance une consultation sur l'UE 2020: une nouvelle stratégie pour faire de l'UE une économie sociale de marché plus verte et plus intelligente

La Commission a publié aujourd'hui un document de consultation publique sur la stratégie pour 2020 que l'UE compte lancer pour revigorer les perspectives économiques de l'Europe. L'UE 2020 vise à favoriser une croissance plus verte et ouverte à tous, comme l'a souligné le président Barroso dans ses orientations politiques. Elle se fondera sur les réalisations de la stratégie de Lisbonne, tout en en tirant les leçons. Le document de consultation présente une vision de la façon dont la stratégie de l'UE pour 2020 se concentrera sur la consolidation de la sortie de crise, la prévention d'une crise similaire à l'avenir et sur trois objectifs thématiques: créer de la valeur en se fondant sur la connaissance; favoriser l'émancipation dans des sociétés ouvertes à tous; et créer une économie compétitive, connectée et plus verte. La date limite pour les réponses à cette consultation est le 15 janvier 2010. La nouvelle Commission présentera ensuite des propositions détaillées au Conseil européen de printemps.

M. José Manuel Barroso, président de la Commission, a déclaré à ce sujet: «L'UE 2020 signifie que l'UE œuvrera collectivement au cours de la prochaine décennie pour relever certains des plus importants défis que l'Europe ait connus. Une économie intelligente et une société raisonnable fondées sur de solides valeurs européennes vont de pair. La croissance, des finances publiques viables, la lutte contre le changement climatique, l'inclusion sociale, une base industrielle solide et un secteur des services dynamique ne sont pas des alternatives. Ils se renforcent mutuellement. Entre 1998 et 2008, l'Europe a réduit son taux de chômage de 12 à 7 %. De nouvelles sources de croissance sont nécessaires pour remplacer les emplois que la crise a détruits. Nous avons présenté dans ce document les clés qui peuvent déverrouiller le potentiel de l'Europe. Nous pouvons également accroître notre influence dans le monde et sur la mondialisation en montrant à nos partenaires que l'économie sociale de marché est la plus efficace et la plus équitable. Nous souhaitons recueillir les contributions des parties prenantes sur notre stratégie de l'UE pour 2020 avant de présenter nos propositions au Conseil européen de printemps.»

La Commission estime que la stratégie de l'UE pour 2020 devrait se concentrer sur les domaines suivants et recherche des idées sur la meilleure façon d'y parvenir.

Créer de la valeur en fondant la croissance sur la connaissance

Il convient d'améliorer l'éducation en Europe, de l'enseignement pré-scolaire à l'enseignement supérieur, afin d'améliorer la productivité, d'aider les groupes les plus vulnérables et de lutter contre les inégalités et la pauvreté.

Les conditions-cadre pour l'innovation et la créativité en Europe peuvent encore être largement améliorées, en modernisant par exemple le système européen des droits de propriété intellectuelle. L'accès au crédit doit être favorisé, notamment par une mise en commun des sources de capital de croissance, tant publiques que privées.

L'UE doit établir un agenda numérique pour l'Europe en vue de l'achèvement d'un véritable marché unique en ligne, afin que les consommateurs puissent bénéficier des prix compétitifs offerts dans d'autres États membres et que les PME puissent pénétrer des marchés élargis. L'accès à Internet et les compétences numériques deviennent nécessaires pour participer pleinement à la vie quotidienne. Achever l'«insertion numérique» constitue un élément essentiel de l'inclusion sociale au sens large.

Favoriser l'émancipation dans des sociétés ouvertes à tous

La crise a «changé la donne». De nombreux emplois qui existaient avant la crise ont disparu à jamais.

L'Europe ne pourra prospérer que si les travailleurs disposent des compétences leur permettant de contribuer à une économie fondée sur la connaissance et d'en bénéficier. Il conviendra de trouver un équilibre entre l'offre et la demande grâce à une mobilité professionnelle au sein et au-delà des frontières et à une meilleure anticipation des futurs besoins de compétences.

La Commission est déterminée à promouvoir un programme de flexisécurité et à s'assurer qu'il soit mieux compris non seulement par les salariés, auxquels il est demandé une plus grande flexibilité, mais aussi par les employeurs et les gouvernements, invités à assumer davantage de responsabilités pour investir dans le capital humain et le protéger. Les personnes qui ne trouvent pas d'emploi devraient être soutenues à la fois financièrement et par une aide personnalisée pour leur permettre de réintégrer le marché du travail.

Créer une économie compétitive, connectée et plus verte

L'avenir sera marqué par des prix de l'énergie élevés, des restrictions sur les émissions de carbone et une concurrence accrue pour les ressources et les marchés. Ce sont des risques, mais aussi autant d'occasions de créer une «nouvelle» économie européenne pour 2020 avec des avantages compétitifs solides sur le plan mondial. De nouvelles technologies plus vertes peuvent stimuler la croissance, créer de nouveaux emplois et services et aider l'UE à atteindre ses objectifs en matière de changement climatique. À l'inverse, si l'Europe ne parvient pas à s'adapter au 21 e  siècle, elle déclinera.

Les politiques au niveau de l'UE et au niveau national visant à promouvoir l'éco-innovation ainsi que des systèmes et des produits économes en énergie devraient prévoir des échanges de droits d'émission, des réformes fiscales, des subventions et des prêts, des investissements et marchés publics, ainsi que des budgets ciblés sur la recherche et l'innovation.

L'Europe doit se doter d'infrastructures de transports plus intelligentes et d'un réseau énergétique intelligent à l'échelle de l'UE, ainsi que d'une couverture à large bande intégrale dès que possible. L'UE et les États membres doivent travailler main dans la main afin d'investir de manière stratégique et pertinente pour que les deux tiers de notre production d'électricité émettent à la fois peu de carbone et soient plus sûrs au début des années 2020.

L'industrie demeurera un secteur fondamental pour le futur succès économique de l'UE. Cela étant, l'Europe a besoin d'une nouvelle politique industrielle qui mette l'accent sur la capacité d'innovation, sur de nouvelles technologies et compétences, et encourage l'esprit d'entreprise et «l'internationalisation» des PME. Les capacités excédentaires de certains secteurs devront être réduites. Ceux qui en subiront les conséquences devront être soutenus.

Gouvernance - faire fonctionner l'UE 2020

La Commission propose que le Conseil européen pilote la stratégie de l'UE pour 2020 en prenant les décisions clés et en fixant des objectifs fondés sur les propositions de la Commission. La Commission souhaite voir le Parlement européen jouer un rôle nettement plus important. Les parlements nationaux seront également invités à porter une grande attention à cette nouvelle stratégie et à se l'approprier.

Le document de consultation suggère que les conclusions du Conseil européen du printemps 2010 jettent les bases de «lignes directrices intégrées», confirmant les priorités politiques que l'UE et les États membres devront se fixer en partenariat. Ces nouvelles lignes directrices remplaceront celles en vigueur, dans le cadre de la stratégie de Lisbonne, depuis 2005.

Pour chacun de ces objectifs, les États membres seront invités à fixer des objectifs nationaux pour une période de cinq ans en fonction de leurs différentes situations et de leur point de départ. La Commission et le Conseil européen contrôleront les progrès accomplis chaque année dans les États membres et au niveau de l'UE.

La date limite pour les réponses à cette consultation est le 15 janvier. Elles peuvent être adressées par courrier électronique à EU2020@ec.europa.eu .

Le document de consultation dans son ensemble est disponible à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/commission_barroso/president/index_fr.htm

et

http://ec.europa.eu/eu2020


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website